Les portraits des SDF à Portland dans l’Oregon : Est-ce de la photo de rue ou de l’intrusion dans la vie des ces individus ?

1-001

Je suis un adepte de la photo de rue. J’aime documenter la vie des gens et découvrir leur véritable nature. C’est pour moi une façon de montrer ce qui se cache dans l’âme humaine. Toutefois, la ligne est mince entre de la pure photographie de rue et une forme d’intrusion malsaine, qui nous montre les ravages du temps chez des gens qui n’ont pas été choyés par la vie. Le photographe Pedro Oliveira, et l’un de ces adeptes de la photographie de rue. Ses photos nous font découvrir l’âme qui se cache derrière des visages malmenés par la vie. Voici ses explications sur son travail qui lui a fait découvrir que notre société n’est pas « un jardin de roses » pour certains individus.

Plus de 500 000 SDF

J’ai commencé mon projet de photo «Careful: Soul Inside» sans même savoir ce que je faisais, et même aujourd’hui, j’essaie de comprendre ce qui s’est passé. Selon un rapport publié dans The Economist, il y aurait plus de 500 000 sans-abri aux États-Unis. L’itinérance est un véritable problème dans le monde, et Portland n’est pas différent.

3

Pendant les journées chaudes, vous pouvez voir plusieurs sans-abri qui traînent dans toute la ville et dans le parc en face de mon immeuble. J’étais à la recherche d’écureuils (mon idée de vie sauvage à l’époque), et ce jour-là, je ne pouvais tout simplement pas en trouver. Je me suis assis frustré sur un banc, lorsqu’un mec avec une barbe du père Noël s’est assis à côté de moi.

James-800x800King james

Nous avons commencé à discuter sur la photographie, et après quelques minutes, je lui ai demandé si je pouvais le photographier. Réticent au début, il a fini par accepter. Cette nuit-là, j’ai publié ma photo sur un forum en ligne, et « King James » a été l’une des images les plus populaires que j’ai jamais prises. Après ma rencontre avec James, j’étais déterminé à en faire un projet. Depuis ce temps, le livre photo « Careful: Soul Inside », un titre qui reflète mon interaction avec mes sujets, a été publié dans plus de 10 pays et fait l’objet d’une exposition au musée Bowers à Anaheim, en Californie.

4

Tout au long de ces années, j’ai beaucoup appris, je suis devenu émotionnellement affecté par la réalité de ses gens, qui très souvent sont simples et amicaux, et j’espère que les personnes instruites s’intéresseront à l’itinérance, nous rappelant que la plupart d’entre nous, ne sont pas que « quelques chèques » qui nous permettent d’avoir une vie plus heureuse que ces pauvres types.

5

6

7

8

9

10

11

21

41

Si vous voulez voir la beauté d’une personne, oubliez leurs vêtements et regardez-la dans les yeux. Je m’appelle Pedro Oliveira, et je suis un capitaine d’âme.

Au sujet de l’auteur

Pedro Oliveira est un artiste primé et internationalement publié basé à Portland, en Oregon. Vous pouvez découvrir son travail en visitant sur son site internet, Instagram, Flickr, et sa page Facebook.

crédit photo : Pedro Oliveira

2 commentaires

  1. Bonjour,
    je recherche le livre : « Careful: Soul Inside » dont vous parlé.
    je ne le trouve ni sur le site du photographe, ni sur internet. Pourriez vous m’indiquer ou le trouver ?
    Merci par avance.

    1. J’ai cherché un peu, mais comme vous, je n’ai rien trouvé. Je vais communiquer avec l’auteur. Dès que j’ai cette information, je la publierai.