Nik Collection : Cette suite de logiciels pourrait renaître de ses cendres !

google_nik_collection_1

Vous savez très certainement que Google a décidé de ne plus mettre à jour la suite de logiciels Nik Collection. Toutefois, selon une source bien informée, l’entreprise de la Silicon Valley, pourrait reconsidérer sa décision. En effet selon une source anonyme, qui a un ami qui travaille pour Google, l’équipe qui s’occupait de mettre a jour cette collection de logiciels serait très consciente de l’insatisfaction qu’à généré cette décision.

Toujours cette source qui veut demeurer anonyme pour ne pas nuire à diverses tractations, Google, après avoir pris connaissance de la pétition que le photographe Sascha Rheker a lancée dernièrement, et qui a dépassé le nombre de signatures prévues au début, pourrait revenir sur sa décision et continuer à l’offrir gratuitement.

Certaines personnes croient même que Google pourrait en faire une version 64 bits ou une suite de logiciels « open source »; donc que tous les développeurs de logiciels pourraient faire évoluer gratuitement et sans que Google intervienne dans les futures mises à jour. Mais cette option serait peu probable, car Google ne voudrait pas partager ses technologies avec ses compétiteurs.

Maintenant que l’équipe qui mettait à jour ces logiciels savent que plusieurs photographes partout sur planète attendent impatiemment que Google revienne sur sa décision, nous ne pouvons qu’attendre la suite des événements.

Rappelons en terminant que Nik Collection fut créé par Nik Software, qui était une société de développement de logiciels créée en 1995. En septembre 2012, Nik Software a été racheté par Google. En 2013, Google annonçait qu’elle réduisait le coût de cette suite de 500 $ à 150 $. Trois ans plus tard, Nik Collection fut offert gratuitement par Google à la communauté des photographes.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Les modules Nik Collection sont déjà en… 64bits !
    Je doute qu’elle reste gratuite si Google reprend les mises à jour de la suite. Une solution Open Source serait la bienvenue puisque, à mon avis, plus aucun des développeurs initiaux ne travaillent encore pour Google.

    1. Ce serait alors du 64 bits « open source ». Mais je doute que Google « donne » ses technologies.