Miru Kim : Une exploratrice des temps modernes à la recherche de sa véritable nature

b173134846a2c87c0366084c48208cab-001

Miru Kim est une photographe américaine d’origine sud-coréenne qui se prend en photo dans différents lieux abandonnés et insolites, dont les catacombes et le métro de Paris. Elle se prend en photo dans ces lieux complétement nue. Pourquoi nue ? Parce qu’elle avait décidé d’insérer une figure humaine dans ses images de lieux désertés de toute présence humaine, mais amener un modèle avec elle était trop compliqué, elle a donc décidé de poser elle-même, sans vêtements. Il a décidé de se prendre en photo également pour créer un personnage imaginaire, comme un animal solitaire, qui habiterait ces lieux abandonnés.

Miru-Kim-001

Pour elle, le fait d’être nu donne une dimension universelle et intemporelle aux photos. C’est une façon extrêmement simple de montrer un être vivant dans des espaces étranges et énigmatiques. Sa motivation à produire de telles photos, lui vient de son désir d’échapper à un sentiment de dépression qui accompagne la vie en ville, notamment la solitude et l’isolement. Lorsqu’elle rentre seule dans un tunnel abandonné, elle a extrêmement peur. Cela devient une espèce d’épreuve, une façon de se forcer à dépasser ses craintes. Dans ces espaces abandonnés, elle a parfois l’impression de perdre le sens du temps, de la durée.

mirukim04

Mais contrairement à cette mode des selfies de certains adolescents qui se prennent en photo en haut des immeubles, elle ne fait pas ces photos pour les afficher sur Instagram; c’est pour satisfaire son besoin d’explorer des lieux oubliés et d’échapper à une espèce de dépersonnalisation que nous imposent les grandes villes modernes. Elle s’est rendu compte qu’il y avait dans chaque ville différentes strates d’histoire auxquelles les gens n’avaient pas forcément accès. Elle a donc visité plusieurs villes : Londres, Montréal, les villes proches de New York comme Philadelphie, Detroit, puis Séoul et Istanbul.

05catacombebones1600

Elle se considère comme une exploratrice des temps modernes où la présence de toute vie humaine ne semble plus avoir sa place et où le temps semble s’être arrêté. Elle ne se prend pas en photo pour devenir célèbre, mais pour dépasser ses craintes et satisfaire son besoin d’explorer des lieux que le monde ordinaire a oublié. Ses photos ont été exposées en outre à New York et Berlin.

21glenwood2-2000

Certaines personnes voient en elle une simple exploratrice urbaine, comme il y en a plusieurs. Ces individus sont prêts à tout pour visiter des lieux abandonnés. Pourtant, Miru Kim n’adhère pas à la philosophie des explorateurs urbains qui consiste à ne pas prendre de photos et de laisser que des empreintes de pas. Cela va à l’encontre de sa démarche artistique. Elle se considère plutôt comme une exploratrice à la recherche de ce qu’elle est vraiment, en outrepassant les limites que nous imposent nos sociétés organisées et rigides, face à l’individualisme de ceux et celles qui n’adhèrent pas à un conformisme déshumanisant. Dans cette vidéo, elle nous explique sa démarche artistique et les véritables raisons de ses explorations.

74605_800x600

Vous n’êtes pas obligé de regarder cette vidéo entièrement, mais voir et étendre une photographe nous expliquer sa démarche artistique est selon un des gros avantages que nous offre internet, surtout dans le cas d’artistes de l’image hors norme. Leurs explications nous permettent de mieux les comprendre et de participer à leurs recherches créatives.

crédit photo et vidéo : Miru Kim / TED