La macrophotographie : Une gouttelette d’eau en tant que point d’intérêt dans vos photos

photo_1

Les amateurs de macrophotographie se réjouissent souvent à la vue d’un jour de pluie, sachant qu’ils auront des perles d’eau dans leurs compositions. Toutefois, les macrophotographies, bien qu’elles soient très belles à regarder, peuvent à la longue devenir ennuyantes car elles se ressembles toutes. Une fleur photographiée en gros plan, ne peut pas être autre chose qu’une fleur. Et c’est ainsi pour tous les sujets de macrophotographies

Utilisez une pipette

Dans cette vidéo, le photographe Ray Scott, nous montre comment une seule goutte d’eau dans une macrophotographie peut devenir un point d’intérêt, afin de créer une image moins ennuyante. Scott utilise une pipette pour placer soigneusement sa goutte d’eau sur les pétales d’une fleur. En changeant l’ouverture, l’endroit où cette goutte est placée et l’angle de prise de vue, il crée des images qui véhiculent des messages différents.

1

Par exemple, une petite ouverture produit une faible profondeur de champ et met davantage l’accent sur la goutte, tandis qu’une grande ouverture révèlera plus de détails quant à l’environnement de votre macrophotographie. Des gouttelettes d’eau peuvent également être utilisées pour réfracter la lumière provenant des éléments environnants. Voici la vidéo de notre ami Scott qui nous explique tout cela:

Cette technique des gouttelettes placées volontairement à un endroit, peut également être appliquée à d’autres objets, même en l’absence de pluie. De plus, cette technique est très peu onéreuse. Tout ce que vous avez besoin est, bien sûr, d’une optique macro et d’une pipette. Vous aurez également besoin d’un bon trépied et d’un déclencheur à distance pour ne pas à avoir à tenir votre appareil photo et à minimiser le flou de bougé.

5

Je rappelle à ceux qui ne seraient familiers avec cette expression qu’un point d’intérêt permet de retenir l’attention, le regard du spectateur. Avoir un point d’intérêt dans une macrophotographie est quasi essentiel, car en photographiant de si petits objets, le regard peut se perdre dans la photo, car tout se ressemble, surtout s’il s’agit d’une fleur. C’est la raison pour laquelle certains macrophotographes préfèrent prendre en photo des insectes. Ceux-ci captent plus facilement l’intérêt, en partie parce qu’ils sont constitués de formes étranges.

3

Un dernier conseil en terminant, dans sa vidéo Scott dépose une seule goutte d’eau. Mais pour avoir un plus grand impact visuel, vous pouvez déposer plusieurs gouttes. Celles-ci formeront une suite qui orientera le regard vers la goutte principale, surtout si vous prenez vos photos avec un petite ouverture. La goutte principale sera nette, alors que les autres seront floues. C’est une autre façon d’attirer l’attention sur une macrophotographie.

crédit captures d’écran : Ray Scott

[via]