Comment créer son propre empire photographique parmi cette multitude de photographes et ainsi devenir libre !

39712881-strange-wallpapers

Plusieurs photographes font de la photo en amateur. En ce sens, que pour eux, c’est un passe-temps, un moyen de s’évader des problèmes de leurs quotidiens. Pourtant, s’ils avaient un peu plus d’ambition, ils pourraient se créer un empire afin de devenir libre et de se distinguer des autres. Car nous savons tous qu’il existe une multitude de photographes, mais très peu parviennent à laisser leur marque.

Mais qu’est-ce qu’un empire en photographie ? C’est une façon de faire de la photo, mais dans un but bien précis ; que cela soit votre seul moyen de subsistance. Et comment se distinguer des autres ? En produisant des œuvres photographes et non « en faisait de la photo ». Voici comment se créer un empire et « individualiser » son travail photographique.

Comment créer son empire

Kramer O'Neil

Pour ce faire, il faut quelques prérequis. Voici les plus importants : avoir bien sûr du talent; mais cela ne suffit pas, car plusieurs photographes ont du talent et ne s’en aperçoivent même pas. Le prérequis qui fait vraiment la différence est de croire en soi, en ses chances et avoir une confiance inébranlable, se rapprochant même parfois à une forme d’impertinence et de témérité.

Pour que cela puisse fonctionner, il existe plusieurs moyens. Celui que je préfère et que j’ai adopté est de se faire connaître par tous les moyens. Nous sommes à un époque où nous pouvons facilement communiquer d’un pays à un autre. Nous avons également la chance de pouvoir partager, échanger, apprendre, d’une façon comme jamais dans l’histoire de l’humanité ce fut possible. Nous pouvons tous par exemple avoir un blog et communiquer avec d’autres passionnés de la photo. Nous avons une multitude d’outils à notre disposition et il y en a tellement, que pour un débutant, cela peut devenir intimidant.

Ne plus participer à l’empire des autres

Un photographe qui désire se monter un empire, doit donc planifier avec intelligence sa démarche entrepreneuriale. Je vous donne un exemple. À chaque fois que vous téléchargez quelque chose sur Facebook, Instagram ou Snapchat, vous les aidez à construire leurs empires. Ce sont des outils qui entravent votre démarche entrepreneuriale, car, en utilisant ces sites internet, vous perdez votre temps à ne pas construire votre propre empire.

Évidemment, il faut bien commencer quelque part. Par conséquent, au début, vous pouvez utiliser ces services de partage en ligne comme je le fais. Mais comme vous devez planifier avec intelligence votre démarche, vous devez savoir à quel moment ces services deviennent envahissants et vous font perdre votre temps. Par exemple, j’ai cessé d’utiliser Instagram parce qu’il ne répondait plus à mes besoins. Je préfère avoir mon blog, car ainsi, je travaille pour moi et non plus pour les empires des autres.

Certains penseront que j’exploite ces services en ligne gratuitement. Ces services gagnent de l’argent en ayant des utilisateurs. Alors je fais comme eux, je gagne de l’argent en les utilisant, puis je cesse de les utiliser quand je considère qu’ils ne me sont plus utiles. De plus, selon une chercheuse américaine, Zeynep Tufeck, de l’Université du Maryland, la « gratuité » du service offert par l’entreprise de Mark Zuckerberg est trompeuse et ne reflète pas la nature du troc sous-jacent. Les usagers des réseaux sociaux ne réalisent pas toujours à quel point des données en apparence anodines peuvent en dire long à leur sujet. Donc, je ne profite pas de Facebook, et ce n’est pas une obligation d’avoir un compte avec ce réseau social pour avoir du succès en photo.

C’est le même phénomène qui se produit avec les blogs, ceux propulsés par WordPress permettent de se faire connaître facilement. Vous possédez votre propre serveur et votre propre nom de domaine. Vous ne travaillez plus pour les autres, mais pour vous-mêmes ! Et si ce blog ne correspond plus à vos besoins, vous le laisser tomber.

Facebook serait une forme d’arnaque ?

Certains photographes croient, a tort, qu’utiliser Facebook est une obligation. Ils ont un peu raison, car ainsi, vous pouvez vous faire connaître sans avoir à dépenser des centaines d’euros. Mais à un moment donné, vous devrez passer à un autre niveau, prendre votre entreprise en main. Et pour cela, personne ne peut le faire à votre place. Disons que vous avez 100 000 abonnés sur Facebook, si vous voulez mettre en avant une de vos publications pour attendre plus de gens, vous devrez payer Facebook 20 $ par « booster » vos publications ou vos photos. Si vous faites cela, dans le but d’être lu par plus de gens, vous n’atteignez que 10 % de votre public. Est-ce rentable ? je ne crois pas. Par contre, si vous publiez quelque chose sur votre blog, tout le monde pourra le voir le voir. Et c’est là qu’entre en jeux votre esprit entrepreneurial. Vous devez créer un blog, produire de bonnes publications, appliquer certaines stratégies pour qu’il soit connu, acheté votre nom de domaine, trouvez un hébergeur et travailler pour vous faire un nom en tant que blogueur photographe.

Savoir planifier à long terme

pexels-photo-29831

Tout cela exige une planification à long terme. Je n’écris pas un article pour vous dire comment faire, car c’est une partie du travail que vous seul pouvez faire. De plus, si vous demandez à une entreprise de faire ce bout de chemin à votre place, vous n’auriez rien appris. Les premières versions de votre blog seront probablement moches, mais lentement vous apprendre à raffiner son look, car vous aurez appris par vous-mêmes comment procéder. Vous vous sentirez probablement perdu à vos débuts, comme ce pont qui se perd dans la brume.

Mais je ne recommande jamais d’avoir recours à une entreprise pour créer un blog. Vous avez appris à progresser en photo en faisant quoi ? En vous pratiquant encore et encore. C’est la même chose avec un blog. Ce que vous aurez appris, vous le saurez pour toujours. Évidemment, le blog d’un de vos compétiteurs sera peut-être plus beau et plus pro s’il a commencé avant vous, ou qu’il a eu recours à de l’aide d’une entreprise, mais, au final, vous n’aurez rien appris.

Si vous voulez construire votre propre empire, ne soyez plus un esclave. Ne soyez plus un esclave des médias sociaux. Ne soyez plus un esclave de votre travail. Si vous avez un emploi de 9 à 5, voici ma recommandation : faites le minimum de travail nécessaire pour ne pas être renvoyé. Recueillez votre salaire, mais ne soyez plus un esclave. Construisez votre empire lentement mais sûrement, en planifiant votre démarche intelligemment. C’est ce que j’ai fait. Je gagne plus de 200 000 $ par an en faisait ce que j’aime le plus ; de la photo !

Pourquoi créer son empire ?

34980307764_0816f22b7b_o

Qu’est-ce que cela me rapportera penserez-vous ? Tout d’abord, posséder votre propre empire pour apportera la liberté, la liberté de faire ce que vous voulez faire, et ce que vous ne voulez pas faire. Beaucoup de gens pensent que le fait d’être riche est la clé du bonheur. C’est faux. La clé du bonheur est la liberté. Avoir votre empire vous aidera à acheter votre liberté.

De plus, vous ne serez plus dirigé par un patron puisque vous serez le patron de votre propre entreprise. Je gagne plus 200 000 $ par année, mais je suis « pauvre » par rapport à mes amis qui font 10 millions de dollars. Mais je suis riche, parce que je gagne plus d’argent que ce que je dépense, et je n’ai pas de « besoins » très onéreux. Le système dans lequel nous vivons, vous fera croire que vous avez besoin de ceci ou de cela pour être heureux. Pendant que ces entreprises gagnent des centaines de millions de dollars par année, vous perdez votre liberté en empruntant pour satisfaire des besoins qui n’existent pas réellement.

La liberté peut vous menez sur des terres inconnus

vivian_1

Mais le plus important, c’est qu’en créer votre empire, vous pourrez plus facilement adopter une approche de la photographie qui sera différente des autres, car vous ne serez plus limité « artistiquement » par les opinons venant des autres photographes qui réalisent souvent de très bonnes photos, mais sans cette touche « magique », qui semblent appartenir uniquement aux grands-maîtres de la photo. Si vous prenez le temps d’analyser leurs œuvres, vous découvrirez qu’ils ont laissé leur marque dans l’histoire de la photographie parce qu’ils ont adopté une approche originale et unique, qui les mettait dans une classe à part.

Étant libre, vous pourrez également, plus facilement, expérimenter des chemins inconnus qui vous mèneront, peut-être, à la postérité réservée aux gens influents. Le meilleur exemple est la photographe Vivian Maier. Elle a toujours été animée par une grande passion pour la photographie malgré une vie « ordinaire » mais dont l’approche la distinguait des autres. Par exemple, elle photographiait des enfants noirs jouant avec des blancs alors qu’à son époque la ségrégation sévissait – et existe toujours dans certaines régions des États-Unis. Elle fut donc une pionnière en « singularisant » son œuvre.

Des professionnels et leurs empires

Donc, en résumé, ne soyez plus des esclaves, devenez le patron de votre liberté. Si vous êtes un photographe ayant du talent, ne vous limitez pas et passez à l’action en créant votre empire ! Si ce mot vous effraie, alors remplace-le par « professionnel ». Les professionnels de l’image se font appeler ainsi, parce que d’autres photographes – les amateurs – les ont crus. Pourtant, ce mot ne veut rien dire concrètement. Vous pouvez vous aussi devenir un professionnel en photo, mais pour que cela se produise, vous devez convaincre une toute petite partie des « amateurs » que vous savez mieux qu’eux, et pour cela, vous devez avoir créé votre empire. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais posez-vous cette question : « pourquoi ce photographe est un professionnel ? »

Vous découvrirez que ce professionnel de la photo est devenu ce qu’il est parce que des photographes sans ambition l’a cru et lui font confiance lorsqu’il prodigue ses conseils sur la photo. Vous pouvez devenir un photographe professionnel vous aussi. Vous devez simplement convaincre une petite partie des « amateurs » en photo que vous êtes un professionnel. J’ai créé mon empire. Je suis devenue riche. Pourquoi pas vous aussi ?

Au sujet de l’auteur

Eric Kim est un photographe de rue de réputation international, qui donne des ateliers à tous les photographes de rue qui désirent progresser. Vous pouvez découvrir son travail ou communiquer avec lui en visitant sa page Facebook.