Bowens est bel et bien mort tué par les marques chinoises

1

Il y a quelques semaines, j’avais publié un article dans lequel je mentionnais que des sources fiables annonçaient la mort de Bowens. C’est maintenant officiel : Bowens est mort. La célèbre marque d’équipement d’éclairage de 94 ans a confirmé officiellement qu’elle a cessé ses activités, et l’un des principaux facteurs de sa disparition est la montée de l’équipement moins cher vendu par les fabricants chinois.

Des explications

Dans un communiqué de presse, Calumet Photographic nous explique:

Bowens International Ltd., le fabricant anglais de flashs studio, interrompra ses opérations. Bowens et Calumet ont tous deux été acquis par le cabinet d’investissement européen AURELIUS en juin 2016. Cette décision a été prise en raison de changements affectant le marché. La principale raison est l’émergence de produits beaucoup moins coûteux venant des fabricants chinois.

Des sociétés comme Godox, Phottix, Jinbei, Meike et Yongnuo – dont certaines ont servi de fabricants OEM pour les marques occidentales – ont absorber des parts de marché de l’éclairage en proposant des produits comparables avec des caractéristiques compétitives à des prix nettement inférieurs. Au lieu de produire de l’équipement pour les marques populaires, ces entreprises chinoises commercialisent leurs propres unités d’éclairage et les vendent directement aux photographes, réduisant les intermédiaires et donc les prix.

Bowens a également été affecté par « les innovations de ses concurrents », qui ont offert de nouvelles spécifications et caractéristiques que Bowens ne puisse pas suivre.

Un changement venant des photographes

Bowens souligne également le « comportement d’achat des photographes professionnels ». Les photographes, selon Bowens, « ne sont plus disposés à investir dans de nouveaux équipements si l’investissement ne garantit pas des revenus supplémentaires ». AURELIUS affirme que son objectif principal suite à l’acquisition de Calumet et Bowens sera de transformer Calumet en premier détaillant en Europe.

Malheureusement, Bowens a été inclus dans cette acquisition en tant « qu’activité périphérique ». AURELIUS a donc décidé d’abandonner Bowens en faveur de la concentration des activités de Calumet.

Calumet affirme qu’il continuera de fournir un service aux utilisateurs actuels de Bowens, mais qu’il travaillera avec d’autres marques d’équipements d’éclairage afin de compenser les ventes perdues lors de la disparition de Bowens.

Laisser un commentaire