Instagram : Une étude démontre que ce réseau social détériore la confiance en soi et la santé mentale chez les adolescents

instagram_cyberintimidation_1

Nous sommes de plus en plus envahis par des réseaux sociaux, qui semblent au départ être amusant, mais qui deviennent rapidement indispensables pour certains utilisateurs. De nombreux artistes utilisent Instagram pour promouvoir leur travail, et même réserver des sessions.

La cyberintimidation sur Instagram

Cependant, il existe probablement encore plus d’adolescents qui utilisent ce réseau social pour présenter une fausse version d’eux-mêmes, en embellissant la réalité. L’organisation anti-bullying Ditch the Label a analysé le lien entre les réseaux sociaux et l’intimidation. Dans leur enquête annuelle sur l’intimidation, ils ont conclu qu’Instagram est le premier réseau social en matière de cyberintimidation.

Cette organisation qui a mené cette enquête en collaboration avec des lycées, est décrite comme « la plus grande référence sur l’intimidation au Royaume-Uni ». Elle est publiée chaque année, et pour 2017, elle comprenait 10 000 lycéens âgés de 12 à 20 ans.

La première partie de l’étude explorait l’intimidation en général, et l’influence qu’elle avait sur les adolescents. La majorité d’entre eux a développé une anxiété sociale, une dépression ou des pensées suicidaires. Les causes les plus fréquentes de l’intimidation impliquaient le harcèlement (jusqu’à 50%), des jugements inappropriés à l’égard des intérêts et des loisirs, et des jugements négatifs à l’égard des jeunes qui ont des notes élevées au lycée.

La deuxième partie de l’étude portait sur la cyberintimidation. Selon cette étude, 69% des personnes interrogées ont été affectées par une forme de comportement abusif. Une personne sur deux a déclaré avoir subi de la cyberintimidation. Instagram est le réseau social où la cyberintimidation est la plus présente avec 42% des répondants affirmant avoir été harcelé. Facebook est le deuxième avec 37%, et Snapchat est le troisième avec 31%.

Instagram ne respecte pas ses propres règles

Selon les participants à cette enquête, les réseaux sociaux ne se soucient pas suffisamment de la cyberintimidation. Cependant, selon les conditions d’utilisation d’Instagram, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce réseau social si vous avez moins de 13 ans. Pourtant, 23% des adolescents interrogés avaient 12 ans. Ainsi, Instagram, non seulement ne respecte pas ses propres conditions d’utilisation, mais il s’assure évidemment de supprimer des photos qui montrent un bout de sein.

Bien qu’Instagram ait été initialement conçu avec un but différent de ce qu’il est devenu, puisqu’il y a maintenant des photographes qui présentent leur travail, ce réseau social est devenu un lieu où la cyberintimidation est en croissance. Souhaitons qu’à l’avenir, Instagram et d’autres réseaux sociaux, sera plus attentif afin que cesse cette forme de harcèlement, qui selon cette enquête, détruirait la confiance en soi et la santé mentale des jeunes qui utilisent ce réseau social.

[via]

Laisser un commentaire