Certains utilisateurs du drone DJI Spark signalent des collisions inexpliqués

drone_1

Il a eu GoPro qui a été sur la sellette ces derniers mois, avec ses caméras d’action qui ne se vendaient plus aussi bien et son drone Karma qui ne volait pas correctement. C’est maintenant DJI qui éprouve des problèmes avec ses appareils. Bien que la taille de l’entreprise signifient que les drones DJI incluent certaines des meilleures garanties dans l’industrie, le drone Spark n’est pas à l’abri des problèmes.

Le DJI Spark

Le DJI Spark serait le meilleur et le plus petit drone de l’entreprise. Mais maintenant, DJI est obligé de mener une enquête concernant des collisions inexpliquées avec son drone. Sur le forum en ligne de la société, plusieurs utilisateurs ont signalé qu’ils ont perdu le contrôle en utilisant l’application mobile, ce qui aurait provoque des pannes et des collisions inexpliqués. Un représentant de DJI nous explique:

DJI est conscient des rapports impliquant notre drone Spark. La sécurité des vols et la fiabilité de nos produits sont les principales priorités. Nos ingénieurs examinent en profondeur chaque cas et travaillent pour résoudre ce problème de manière urgente. Les produits DJI sont testés pendant des milliers d’heures et les cas rapportés feront l’objet d’une enquête afin de déterminer ce qui causé ces problèmes avec notre drone.

La société affirme que ses ingénieurs procéderont à des ajustements grâce à une mise à jour du microprogramme à une date ultérieure, qui peut être installée via l’application DJI Go 4.

Des drones qui s’écrasent

Un utilisateur a expliqué que son drone fabriqué par DJI était en mode de suivi quand il s’est soudainement écrasé sur le sol. Après trois heures de recherche, le drone a été récupéré, permettant l’accès aux données de vol. Un autre utilisateur a signalé que le Spark perdait de sa puissance et tombait au sol alors qu’il pilotait son drone avec l’application pour les iPhone.

Bien que ne soit pas clair si ces problèmes se limitent à quelques unités défectueuses, ou même si le problème résulte d’une erreur venant des utilisateurs, DJI a décidé de mener une enquête approfondie. DJI encourage les utilisateurs qui éprouvent des problèmes à envoyer à l’entreprise le journal de vol pour qu’il puisse l’analyser.

Le Karma de GoPro

Le Spark ne serait pas le premier drone à rencontrer des problèmes. GoPro a rappelé son premier drone, le Karma, peu de temps après son lancement parce que plusieurs unités tombaient sur le sol. Dans le cas du drone de GoPro, la solution était simple; la batterie ne correspondait pas correctement au connecteur et la connexion ne se faisait plus durant le vol. Le drone Karma est maintenant de retour sur le marché. GoPro offre même une unité de contrôle indépendante, contrairement à DJI, dont la plupart des drones sont contrôlés via une application pour les smartphones.

Le Spark et le Karma ont plusieurs points en commun; par exemple, ces deux drones peuvent s’insérer dans un sac à dos. De plus, le Karma est connu pour sa simplicité d’utilisation et pour son système de stabilisation à trois axes

Le « Fly-aways » est un problème commun avec ces appareils. Il est souvent causé par une perte de connexion avec le contrôleur, bien que d’autres facteurs comme les interférences électromagnétiques puissent également jouer un rôle. Les drones de DJI utilisent plusieurs méthodes de sauvegardes conçues pour aider les utilisateurs a ne pas perdent leurs drones, y compris le paramétrage d’un point de départ, lequel fera en sorte que le drone reviendra automatiquement vers l’utilisateur si la connexion avec le contrôleur est perdue.

Bien que les drones ne soient pas des appareils utilisés très souvent par les photographes, ils peuvent être utiles dans certains cas, notamment pour prendre en photo une forêt ou une région montagneuse, afin d’avoir une perspective différente de ce que peut offrir une simple randonnée en montagne chez les photographes de paysages et de la faune.