Une pétition pour que Sony corrige le défaut de « Star Eater » de ses appareils « mirrorless »

sony_star_eater _1

Bien que l’actualité en photographie soit en ce moment fixée sur la date de sortie du Nikon D850, lequel devrait être annoncé le 22 septembre selon Nikon Rumors, plusieurs photographes ont lancé une pétition pour que Sony corrige le problème de « Star Eater » de ses appareils photo, notamment les boîtiers suivants: l’A7/A7S/R mk I/II, et a9.

Le « Star Eater »

Ce problème n’est pas nouveau et plusieurs photographes regrettent le fait que Sony n’ait pas encore proposé un nouveau firmware. Pour ceux qui se demandent, c’est quoi le « Star Eater » ? C’est une fonctionnalité basée sur un algorithme qui analyse la distribution des points lumineux et qui modifie le fichier RAW venant du capteur. À la base, cet algorithme est conçu pour traiter à la fois le bruit qui se produit particulièrement avec les expositions longues et supprime les pixels gênants qui apparaissent avec le temps dans n’importe quel appareil photo numérique. Ce que nous appelons les « pixels morts ».

Le problème avec cet algorithme / filtre, c’est qu’il traite non seulement les pixels morts, mais supprime également une grande partie des données numériques qui se trouve dans un ciel étoilé, car il confond les deux. Au final, les astrophotographes se retrouvent avec un fichier RAW ne contenant plus les données renvoyées par le capteur, mais avec une version filtrée, dont certains détails ont été supprimés. Pour les astrophotographes, c’est un problème gênant, car il n’est plus possible de photographier un ciel étoilé.

Une pétition

C’est pour cette raison, une pétition a été lancée. La voici:

M. Kazuo Hirai, président directeur général de Sony ;
M. Shigeki Ishizuka, vice-président exécutif de Sony, en charge des produits et des solutions d’imagerie, président de Sony Digital Imaging group.

Nous soussignés, acquéreurs présents ou futurs d’appareils photo hybrides Sony A7 I/II, A7S I/II, A7R I/II ou A9 demandons à Sony de bien vouloir mettre à jour le logiciel interne de ces boitiers en ajoutant une option permettant au photographe d’activer ou non l’algorithme de réduction de bruit automatique « Mangeur d’Etoiles », quel que soit le temps de pose et quel que soit le mode de prise de vues.

Cet algorithme de réduction de bruit, aussi appelé passe-bas ou « mangeur d’étoiles » est apparu dans les premières versions de ces boitiers pour les poses en mode Bulb à partir de 30 secondes et affecte les fichiers RAW. Ce filtre est prévu pour réduire le bruit des photos, en particulier les pixels chauds. Malheureusement, l’algorithme que Sony utilise prend pour du bruit les micro-détails très contrastés, par exemple les étoiles, et les efface de l’image ou en réduit fortement leur luminosité ou en altère leur couleur, d’où son surnom de « mangeur d’étoiles ».

Il en résulte une photo avec moins d’étoiles et une résolution apparente dégradée, ainsi qu’on peut le voir sur l’illustration en tête de cet article qui compare deux photos de la même scène avec et sans le filtre.

De nombreux photographes de paysages de nuit et astronomes amateurs ont averti Sony dès les premières commercialisations de ces boitiers. Cependant la situation est devenue pire à la suite d’une mise à jour du logiciel interne en été 2016 qui a étendu l’action de ce filtre à tous les modes de prise de vue, pour les expositions de 4 secondes et au-delà. La dernière mise à jour de mai/juin 2017 n’a pas changé la donne, même si l’on peut constater une très légère amélioration.

Comme ce problème est uniquement logiciel, nous prions donc Sony de bien vouloir mettre à jour le logiciel interne de façon à :

  1. Ajouter dans le menu une option pour activer ou non ce filtre, quel que soit le mode de prise de vues, quel que soit le temps d’exposition ;
  2. Rendre cette mise à jour disponible pour tous les boitiers qui souffrent de ce défaut, et pas que les plus récents, à savoir les A7 I et II, A7S I et II, A7R I et II, A9 ainsi que les A6000, A6300 et A6500 qui souffrent du même défaut.

Dans le cas où cette mise à jour ne serait pas possible, un communiqué officiel technique et circonstancié serait grandement apprécié.

L’Engagement de Qualité de Sony dit que « les employés de Sony respecteront toujours les points de vue de ses clients en s’efforçant de leur fournir des produits de qualité et un service clientèle qui dépassent leurs attentes. » Nous sommes donc convaincus que l’équipe de Sony Digital and Imaging prendra le plus grand soin pour satisfaire notre raisonnable requête.

Au nom de tous les acquéreurs présents et futurs d’appareils photos Sony, nous vous prions de bien vouloir accepter nos plus sincères salutations.

  • Laurent Laveder, photographe de paysages de nuit
  • Thierry Legault, photographe de paysages de nuit et des objets du ciel profond
  • Ian Norman, photographe de paysages de nuit et des objets du ciel profond, fondateur et éditeur du site Lonely Speck
  • Damian Peach, photographe des objets du ciel profond et des planètes
  • Aaron D. Priest, photographe de time-lapses et de panorama de paysages de nuit, et instructeur
  • Babak A. Tafreshi, fondateur et animateur de The World At Night (TWAN), journaliste scientifique freelance, photographe des revues National Geographic et Sky & Telescope, communicateur en astronomie.
  • Frédéric Michaud, astronome amateur de la Société Astronomique du Havre

Si vous désirez signer cette pétition, vous pouvez visiter sa page internet : Remove the Star Eater.

7 commentaires

  1. Espérons que cette pétition fera bouger la multinationale Sony qui semble être totalement sourde depuis que le problème existe (ce n’est pas d’aujourd’hui).

    Dans votre article du mois de mai vous indiquiez qu’un retour arrière du firmware était possible mais cela est faux (faudrait peut-être l’indiquer dans votre article du mois de mai 😉 ).

    1. J’ai remis un ancien firmware dans mon RX100. Donc oui c’est possible, mais avec seulement quelques appareils Sony. En fait, cela exige d’être un peu
      débrouillard. Un peu comme mon Pentax. J’ai réussi à modifier la position de son module AF pour faire des ajustements précis de la MAP, alors que c’est une fonctionnalité qui n’est pas présente dans le menu.

    1. Dans l’article que vous mentionnez, si mes souvenirs sont exacts, il était question des « appareils Sony en général ». Je ne spécifiais pas la gamme. N’ayant pas d’A7, c’est possible que ce ne soit pas faisable; mais parfois, avec des trucs trouvés sur internet, ce qui semble impossible, devient possible.

  2. L’image qui illustre cette pétition est iréelle. Comment peut-on, avec le même boitier, obtenir deux résultats si différents, alors que le microprogramme de traitement ne peut pas être rendu inopérant? Au pire, c’est juste la légende qui devrait préciser de quel autre boitier (Nikon D810A?) est issue l’image à 3,2 secondes.
    Moralité de cet article : plus on cherche l’optimisation, plus on spécialise…la banalité. Et un grain d’halogénure d’argent n’a jamais trahi personne.

  3. @ Photonic

    C’est bien fait avec le même appareil . tout simplement algorithme n’est appliqué que pour les poses supérieures à 3.2s.
    D’ou la perte d’information (d’étoiles) sur la pose de 4s pourtant plus longue.

    D’un point de vue général, cet algorithme dégrade aussi les détails et le piqué sur toutes poses supérieures à 3.2s, Ce problème ne concerne donc pas uniquement l’astrophoto mais toutes photos faites en faible lumière et pose ‘longue’.

    Bref, Sony en ne fournissant pas un vrai RAW détruit via son firmeware tout le bénéfice de ses très bon capteurs car il est bien plus performant de traiter le bruit de ces photos en post production (comme le fait systématiquement les astrophotographes)

    De plus les traitements logiciel évoluant, un vrai RAW permet d’améliorer ultérieurement l’image (voir le dernier traitement du bruit développé par DxO infiniment meilleur). Le signal ici détruit directement par le firmware(plutôt mauvais car très destructeur) ne poura lui jamais être récupéré par un bon traitement logiciel.

Laisser un commentaire