Benoit Thibaudeau : L’importance de la règle des tiers et son impact en photo de paysages

règle_des-tiers_1

Nous savons tous qu’en photographie, il existe une multitude de façons de donner plus d’impact à une photo. La règle des tiers étant probablement la plus connue et la plus utilisée, et ce, pour une raison très simple; elle est facile à mémoriser et à intégrer dans la composition d’une image. Le photographe Benoit Thibaudeau, nous explique dans sa vidéo, les bases de la photo de paysages et la force que peut donner cette règle dans ce genre de photos.

La règle des tiers

Mais avant tout, pourquoi cette règle est-elle si populaire ? Notre œil n’ayant un taux d’acuité (ou de pouvoir séparateur) que de 1/60e de degré, pour voir une photo « parfaitement », ce dernier doit parcourir une image afin que le cerveau « comprenne » et recompose cette image. Comme le montre l’esquisse ci-dessous, le regard parcourt une photo en se posant et faisant demi-tour au niveau des croisements que créent les deux lignes verticales et horizontales, lesquels décomposent la photo en 3 parties égales; verticales et horizontales. Ces lignes s’appellent « les lignes de force » et les croisements, « les points forts ».

lignes-de-force-regle-des-tiers

La règle de tiers sur un portrait

Notre regard s’attardant plus longtemps sur ces points forts de la photo, pour un cerveau fonctionnant normalement, ces points prennent alors plus d’importance que le reste de la photo. Lorsqu’on compose une photo, il faut respecter cette particularité biologique en plaçant les éléments importants d’une image sur ces points forts, ou au moins sur les lignes de forces. Bien que l’exemple ci-dessous ne soit pas un paysage, nous pouvons quand même découvrir l’effet de la règle des tiers sur ce portrait.

51Voici une photo sans la grille de la règle des tiers.

521Voici la même photo, mais avec la grille en superposition.

Que nous apprend cette composition en se basant sur cette règle ? Que les yeux du sujet se trouvent sur une des lignes de forces, et que nos yeux doivent parcourir de gauche à droite, puis de haut en bas ce portrait pour « comprendre » cette image. Bien qu’elle ne respecte pas parfaitement la règle des tiers, car elle est plutôt centrée, les points forts nous obligent quand même à parcourir ce portrait. Pour que cette photo ait plus d’impact, il aurait fallu qu’un des yeux soit placés directement sur un des points forts, comme la photo ci-dessous:

1

Dans ce portrait, la règle des tiers est parfaitement respectée, car un des yeux du sujet est placé exactement sur un des points forts. La composition est donc mieux « respectée », car nos yeux doivent parcourir plus naturellement cette image. De plus, cette photo étant moins centrée, elle laisse de la place à la gauche pour nous donner l’impression que cette femme regarde dans cette direction; ce que certains nomment « l’espace négatif ». Mais cela nous éloigne de l’objectif de ce tuto.

La vidéo

Voici en vidéo, la règle des tiers expliquée par le photographe Benoit Thibaudeau, mais cette fois pour les photos de paysages :

crédit photo : Nina Dobrev

Laisser un commentaire