capter_nkon_1

L’une des plus grandes questions concernant le D850 est l’origine de son capteur. En effet, dans le passé la majorité des capteurs utilisés dans les boîtiers Nikon provenaient de Sony. Vous pouvez consulter ce site, pour découvrir d’où proviennent les capteurs des appareils photo Nikon. En regardant rapidement, nous pouvons constater que Sony arrive bon premier, suivi de Toshiba. Nikon a conçu que quelques capteurs, notamment ceux intégrés au D3100, D3200, D700, Df, D2h, D3, D3s, et D3x. Tous les autres viennent majoritairement de Sony.

Un capteur conçu par Nikon

Hier j’ai publié un article dans lequel je mentionnais que le capteur du D850 avait été conçu par Nikon. Mais ce qu’il y a d’intéressant c’est que les prédécesseurs du D850 (D800 et D810), utilisaient tous des capteurs Sony, notamment celui de 36 mégapixels, qui est le même que le Sony A7R.

Bien que celui du D850 soit un capteur conçu par Nikon, nous ne savons pas la raison pour laquelle Nikon a choisi de fabriquer ce capteur. En fait, il s’agirait d’une combinaison de facteurs. Tout d’abord, Sony ne veut plus continuer à livrer des licences sur ses capteurs. Cette entreprise nipponne veut conserver sa domination sur le marché des appareils photo.

De plus, Nikon veut essayer de se séparer de Sony, car le Sony a9 a défié la domination du Nikon D5 (et du Canon 1DX II), lequel est un appareil photo professionnel doté de fonctionnalités très innovatrices lorsqu’il est sortie en janvier 2016, comme la possibilité de shooter à 102 400 ISO et même à 3 280 000 ISO (en mode étendu), une détection AF précise et un suivi sur toute la plage ISO, quels que soient les changements de vitesses ou de direction du sujet, une prise de vue en continu ultra-rapide de 12 ips et la vidéo 4K UHD.

Un capteur rétro-éclairé

Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est le premier capteur rétro-éclairé conçu par Nikon. Ce type de capteur, offre de meilleures performances, car tous les circuits se retrouvent derrière les photosites et non devant, comme nous pouvons le voir sur cette image:

FSI_vs_BSI_Samsung_Wide

La lumière peut donc atteindre les photosites directement, sans être entravés par les circuits. Ce qui permet d’utiliser des valeurs ISO élevées sans que le bruit devienne trop présent. De plus, un tel capteur, offre plus de flexibilité au niveau du câblage. Cette flexibilité permet d’atteindre les vitesses élevées, malgré les 45 mégapixels du capteur du D850. Par conséquent, la puce d’imagerie peut effectuer son travail plus efficacement.

Un capteur courbé

Donc, en résumé, si Nikon commence à fabriquer ses capteurs, il ne sera plus dépendant de Sony, et pourra les utiliser / modifier à sa guise, car selon certaines rumeurs, Nikon voudrait faire le saut dans le monde des « sans miroir », mais avec un capteur courbé. En concevant ses capteurs, il n’aurait plus à attendre qu’un fabricant tiers offre ce type de capteur, qui serait, apparemment plus performant qu’un capteur plat.

jupiter2000capteurInnovationnikonreflex
L'une des plus grandes questions concernant le D850 est l'origine de son capteur. En effet, dans le passé la majorité des capteurs utilisés dans les boîtiers Nikon provenaient de Sony. Vous pouvez consulter ce site, pour découvrir d'où proviennent les capteurs des appareils photo Nikon. En regardant rapidement, nous...