photo_1

C’est bien connu qu’il existe des maladies assez graves qui nuisent aux photographes. Bien que nous ayons tous entendu parler du « Gear Acquisition Syndrome » (le syndrome d’acquisition d’engins) et d’autres dépendances photographiques, il est temps d’élargir le jargon de la photographie pour inclure les nombreux types de photographes que nous retrouvons aujourd’hui.

Les « Fanboys » et les comportements compulsifs

Le Nikon Fanboy – un fanboy de Nikon n’achète que des engins de marque Nikon. Au cours des nombreuses années d’utilisation des appareils Nikon et des optique Nikkor, il a développé une réaction allergique à toute autre marque d’appareils photo. Un fanboy de Nikon portera peut-être des tatouages ou des gilets ​​Nikon et boira dans une tasse représentant une optique Nikkor. Chaque année, lors de son anniversaire, il mangera un gâteau recouvert de chocolat, sous la forme d’un reflex Nikon. Qui a déclaré que les boîtiers et les objectifs du 100e anniversaire de Nikon étaient trop chers ? Certainement pas pour un fanboy de Nikon ! En fait, en dehors de l’équipement réel de son boîtier, il est vraiment fier de posséder une version modélisée en cristal édition limitée du Nikon 1 (photo ci-dessus). À l’ère moderne des appareils photo « sans miroir », on pourrait penser que les fanboys de Nikon sont une race mourante, mais étant donné que Nikon a déjà vendu plus de 100 millions d’objectifs, ils persistent à croire que Nikon est le plus grand fabricant qui n’ait jamais existé.

Le Canon Fanboy – un véritable fanboy de Canon n’écoute pas les fanboys de Nikon qui leur explique la gamme dynamique et leur prétendue performance ISO de base. Et peu importe si le Canon 6D Mark II a une dynamique pire qu’un boîtier APS-C. Tant que leurs appareils photo réalisent des miracles en haut ISO et qu’ils offrent de belles couleurs, avec des tons de peau naturels, c’est tout ce qui compte ! Les vrais fanboys de Canon savent que les optiques sont plus importantes que le boîtier. Et voyons ! Qui dans le monde utilise des optiques noires ? Elles surchauffent comme Chernobyl en été. Les optiques blanches « pro-grade » sont immunisées de ce défaut. C’est la raison pour laquelle plus de professionnels utilisent Canon aux Jeux olympiques, enfin, que nous n’oublions pas qu’ils possèdent un appareil photo dont la marque a la plus grande part de marché !

Le Sony Fanboy – « les reflex sont morts. C’est une question de temps avant que Nikon et Canon ne subissent le même sort que Kodak « , dit un fanboy de Sony. Alors, que faire si on se promène avec des poches pleines de piles pour les boîtiers Sony ? Il en vaut la peine, compte tenu de la quantité de poids que vous pouvez épargner. Ne vous inquiétez pas, n’importe qui peut s’adapter à un boîtier Sony « sans miroir ». Et avec le Sony A9 écrasant à la fois le Nikon D5 et le Canon 1D X Mark II dans les environnements réels, ce n’est pas grave qu’il n’y ait pas encore de super téléobjectif de disponible. Un véritable fanboy de Sony sera heureux d’attendre. De plus, le nouveau FE 100-400mm GM produit des images plus nettes qu’un Canon 200-400mm f/4, donc ce genre d’optique pourrait ne pas être nécessaire, après tout. Et n’oublions pas, un Nikon est essentiellement un caméscope Sony, car toute la technologie des capteurs que nous retrouvons dans ces reflex vient de Sony. De plus, nous savons tous que les appareils photo « sans miroir » de Sony sont des « DSLR eater’, et non des « star eater » !

Le Pentax Fanboy – voulez-vous vraiment engagez une discussion sur l’appareil photo parfait ? Invitez un fanboy Pentax et dites quelque chose de mauvais à propos d’un produit de cette marque. Sans aucun doute, aucune autre entreprise dans le monde n’a de communauté avec ce type de dévouement et d’engagement. Si vous avez la chance de rencontrer un fanboy Pentax, la seule issue est de demander des conseils pour passer de votre de marque de boîtier à Pentax. De plus, qui a dit que Pentax avait échoué à s’imposer en tant que fabricant qui avait innové historiquement en argentique mais n’avait pas réussi à s’imposer à l’ère du numérique ? C’était une simple stratégie de détournement pour sortir le K1, le meilleur boîtier que le monde n’a jamais vu !

Le Fuji Fanboy – tous les fans de Fuji savent que leurs boîtiers de la série X surpassent tous les appareils photo plein format sur le marché. Le Fuji APS-C et le nouveau 35mm, vous ne le connaissez pas ? La magie se trouve dans le réseau du filtre X-Trans, qui est au cœur de chaque capteur des Fuji X. Associer à des contrôles rétro, une construction super-légère et des optiques les plus remarquables jamais réalisées dans l’histoire de l’humanité, et vous êtes un fanboy de Fuji. Un reflex plein format présente un inconvénient majeur: il ne peut pas reproduire le look Acros et Astia. En tant que fanboy de Fuji, vous adhérez au X, ou allez avec le GF. Tout le reste est un compromis. Un fanboy de Fuji ne gaspille pas son temps à analyser les graphiques MTF ou à imaginer les images en pixels – il se dirige vers un boîtier Fuji et se plonge dans la seule chose qui importe: la photographie.

Le micro 4/3 Fanboy – chaque fanboy des appareils photo micro 4/3 sait qui a apporté le rapport d’aspect 4: 3 à la photographie numérique. Même l’iPhone utilise un rapport d’aspect 4:3 lors de la prise de photos et c’est le téléphone le plus populaire sur le marché aujourd’hui ! Les fanboys des engins micro 4/3 savent que tous les autres appareils photo sont encombrants et lourds. Tous les fabricants des boîtiers « sans miroir » doivent s’allier au micro 4/3. C’est connu, si ce n’était pas d’Olympus et de Panasonic, les gens cliqueraient toujours avec leurs reflex préhistoriques.

Le « mirrorless » Fanboy – la taille et le poids sont importants et l’EVF est la meilleure chose qui a été inventée depuis le pain tranché, dit un fanboy des boîtiers « sans miroir ». N’osez jamais lui avouer que vous préférez les reflex, ou vous devrez supporter une conférence d’une heure sur la raison pour laquelle les reflex sont une race mourante. Vous allez sûrement enrichir votre jargon de photographie avec des termes tels que: histogrammes en direct, « focus peaking », AF rapide à détection de phase sur le capteur, ainsi de suite. Un vrai fanboy des appareils photo « sans miroir » ne se repose jamais. Il passe la majeure partie de son temps à naviguer sur internet à la recherche de discussions contre les reflex. Il sait que son devoir est de vous convaincre de l’incroyable technologie des « sans miroir ». Plus il convertit d’utilisateurs de reflex, et plus il se sentira heureux d’avoir investi son argent dans un boîtier « sans miroir ».

Le reflex Fanboy – « tu ne pourras me défaire de mon reflex, que lorsque je serai mort », dit un reflex fanboy à un fanboy « sans miroir ». Un reflex fanboy ne se préoccupe pas des EVF, puisque les OVF lui donnent la représentation réelle de ce que ses yeux voient, pas un affichage comme une petite télévision. Il a essayé un EVF, mais cela ne l’a pas impressionné. Il déteste manipuler des boîtiers « sans miroir » car leur équilibre est tellement mauvais, et avec des optiques longs et ses gros doigts, c’est encore pire ! Il apprécie la sensation que lui procure un reflex et se sent à l’aise avec le système de menu qui n’a pas un million d’options différentes, lesquelles de toute façon, il n’a pas besoin, car il fait de la vraie photo !

Le « Pixel Peepeur » – est celui qui ne peut apprécier une image sans l’avoir examiné à des niveaux de zoom de 100 % ou plus. Le « Pixel Peepeur » ne peut qu’apprécier la photographie numérique, car le film n’a pas assez de pouvoir de résolution pour créer des données au niveau des pixels. Ils ne fonctionnent que sur une configuration double moniteur, car c’est la meilleure façon de « Pixel Peeper ». Par défaut, leur Lightroom s’ouvre avec un zoom de 200% sur le deuxième moniteur, car c’est ainsi qu’ils peuvent facilement savoir si une photo vaut réellement la peine d’être regardé. Ils explorent le Web pour des images haute résolution de tous les nouveaux boîtiers et les importent dans Lightroom pour analyser chaque partie de l’image. Juste en regardant une photo à 100 %, il peut reconnaître instantanément la marque et le modèle de l’appareil photo, déterminer les capacités de la plage dynamique et si l’appareil photo a un filtre passe-bas. Le « Pixel Peepeur » passe des semaines à calibrer chacune de ses optiques, car il ne veut pas avoir une seule image floue dans son catalogue Lightroom.

Le DxOMarker – voici une variété relativement nouvelle de photographes qui aiment les nombres plus que la photographie. Ils se réfèrent aux données DxOMark comme s’il consultait la Bible. Si vous entendez quelqu’un prétendre qu’un appareil photo offre une performance de sa gamme dynamique inférieure de 0,1 EV, vous avez rencontré un DxOMarker. Ils basent tous leurs achats sur les données de DxOMark et ne regardent que les optiques avec les nombres de nettetés les plus élevés, car tout le reste n’est pas pertinent. Les DxOMarkers n’ont pas peur d’admettre qu’ils sont de gros « Pixel Peeper ».

Le fanatique de rumeurs – ce type de photographes s’abonne et traine sur des sites de rumeurs pour savoir à quel moment certains boitiers et objectifs sortiront. Au cours des années, il est devenu un expert dans l’identification des fausses et des vraies rumeurs. Les fanatiques de rumeurs aiment l’accumulation d’excitation, car c’est un moyen idéal pour alimenter le « Syndrome d’acquisition des engins ». Les rumeurs sont l’adrénaline de la photographie. Un fanatique de rumeur lit tous les messages de rumeur et chaque commentaire postés par les autres fanatiques de rumeurs. Il aime utiliser « shut up and take my money » (fermez-là et prenez mon argent) pour montrer son enthousiasme que lui procurent les nouvelles rumeurs et annonces d’appareils photo.

Le « Piqué Junkie » – la plupart des photographes qui utilisent des boîtiers numériques sont des « Piqué Junkie ». Si vous consultez leurs catalogues Lightroom, vous ne trouverez pas une seule image floue! Les « Piqué Junkie » ont un flux de travail spécial mis en place pour l’édition des images manquant de piqué. Ils auscultent chaque image, zoomée à 100 % pendant le processus d’édition, uniquement pour évaluer le piqué de chaque photo. Si une photo est légèrement floue, elle doit être éradiquée, quelle que soit l’émotion qu’elle pourrait avoir. Les « Piqué Junkie » ne laissent même pas les images floues arriver au processus d’édition; ils s’en débarrassent directement sur sa carte mémoire. Le bouton qu’ils utilisent le plus sur leurs appareils photo (à part le déclencheur) est le bouton de zoom instantané à 100 %, parce qu’il l’utilise religieusement après chaque prise de vue.

Le Troll d’Internet – ces individus sont très courants sur Internet, mais surtout sur les forums de photographie. Les trolls d’Internet adorent critiquer. L’anonymat leur permet d’accéder à de nombreux noms et comptes différents. Un véritable troll d’Internet aura plusieurs comptes de messagerie qu’il utilisera pour s’inscrire sous différents noms / surnoms dans de nombreux sites Web et forums de photographies. Les trolls d’Internet mentent sur leur identité, leur âge et leur sexe, parce qu’ils les changent tout le temps. Lorsqu’une personne n’est pas d’accord avec leurs déclarations, ils se connectent avec un compte différent pour se soutenir eux-mêmes. Les trolls d’Internet aiment susciter des réactions et cherchent toujours la confrontation et les conflits. Certains sites sur la photographie sont envahis par les commentaires désobligeants des Troll d’Internet. C’est d’ailleurs une grande source de plaisir pour ces individus.

Les focales fixes fanboys – les objectifs zoom aspirent, ils sont faits pour les gens paresseux qui ne savent pas se déplacer avec leurs pieds ! Un objectif zoom a beaucoup trop d’éléments et il ne peut jamais égaler les performances optiques des focales fixes. Un fanboy des focales fixes, n’investit que dans des objectifs des grands fabricants et leur kit ultime se compose d’optiques Zeiss, Leica ou Schneider. Les fanboys de focales fixes n’achètent jamais un zoom, même s’il est très bon et leur offre plus de flexibilités, car ce sont des professionnels ! Plus ils possèdent de focales fixes et plus ils sont fiers, car ils savent que rien dans tout l’univers ne peut égaler une focale fixe !

Le Leica Fanboy – fabriqué en Allemagne ! Henri Cartier Bresson ! une prise de vue silencieuse et discrète ! Ce sont toutes des informations que les Leica Fanboy connaissent et partagent avec les autres photographes moins fortunés. Avec Leica, vous n’achetez pas un système, vous achetez un mode de vie ! Il ne faut jamais défier un fanboy de Leica, sinon il va se ruer chez vous avec sa Porsche Carrera GTs édition limitée et vous expliquera pendant des heures que Leica est le summum de la perfection. Le M10 à 7 000 € nu ? Mais voyons, ce n’est pas cher, car il est fabriqué pour durée pendant toute une vie. Vous ne le saviez pas ? Bien sûr, ce n’est pas donné à tout le monde de posséder un tel boîtier. Le Leica Fanboy lorsqu’il voit le petit logo rouge il a un orgasme, mais vous ne pouvez pas comprendre; c’est organique !

Au sujet de l’auteur

Nasim Mansurov est un photographe professionnel basé à Denver, au Colorado. Il est l’auteur et fondateur du site internet Photography Life. Vous pouvez découvrir le travail de Nasim sur Instagram, 500px et Facebook. Et comme vous l’avez remarqué, il ne se prend pas au sérieux ! C’est ce que j’aime de ce photographe. C’est un « pro » mais il sait aussi rire de certains comportements que nous retrouvons chez plusieurs photographes. Je lis souvent son blog, c’est une source inépuisable de bonnes idées. Cet article est un résumé et une adaptation libre, de son article publié ici.

jupiter2000FanboyshumourPhotographe
C'est bien connu qu'il existe des maladies assez graves qui nuisent aux photographes. Bien que nous ayons tous entendu parler du 'Gear Acquisition Syndrome' (le syndrome d'acquisition d'engins) et d'autres dépendances photographiques, il est temps d'élargir le jargon de la photographie pour inclure les nombreux types de photographes que...