Les options RAW : Compressées vs non compressées et sans perte compressées

photo-raw_1

Lorsque vous parcourez les options du menu de votre appareil photo, vous pouvez rencontrer un certain nombre d’options différentes liées à la façon dont vos images RAW sont enregistrées. L’une de ces options est généralement le type de compression appliquée aux fichiers RAW. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les fabricants d’appareils fournissent des options de compression des fichiers RAW, mais la raison la plus commune est l’économie d’espace sur votre carte mémoire et sur vos disques durs. Examinons les options de compression des fichiers et explorons plus en détail les différences entre les fichiers RAW compressés, non compressés et sans perte compressées.

Pourquoi compresser des fichiers RAW?

Alors, pourquoi est-il nécessaire de compresser les fichiers RAW ? La compression n’est-elle pas uniquement faite pour les fichiers JPEG ? En réalité, tous les fichiers numériques peuvent être compressés, peu importe s’il s’agit d’un fichier JPEG ou RAW. Le problème réside dans le fait, que ces fichiers peuvent contenir des doublons d’informations. C’est la raison pour laquelle il est avantageux d’avoir la possibilité de compresser des images RAW dans votre boîtier, car il existe un potentiel réel de réduction de la taille de ces fichiers. Et selon que vous souhaitez conserver toutes les données (sans perte), ou des parties ( avec perte), ces économies d’espace pourraient être très importantes. Voici les principales raisons pour lesquelles les fabricants fournissent des options pour la compression des fichiers RAW:

  • Avoir plus d’espace – c’est la principale raison, car l’avantage de tous les types de compression, est avant tout d’économiser de l’espace. Étant donné que la compression permet aux images RAW d’être plus petites, plus d’images peuvent être enregistrées sur la même carte mémoire. Gardez à l’esprit que la réduction de l’espace affecte tout le flux de travail de la photographie, car vous finirez par avec des fichiers plus petits sur votre ordinateur, ce qui rendra votre flux de travail de sauvegarde et de post-traitement plus efficace.
  • Pour écrire et transférer des fichiers plus rapidement – lorsque les images RAW sont plus petites en raison de la compression, votre appareil photo peut les écrire plus rapidement sur les cartes mémoire.En outre, le temps nécessaire pour transférer ces mêmes images sur votre ordinateur ou votre disque dur est également réduit, parfois de manière significative.
  • Pour optimiser le mode rafale – lorsque les fichiers sont plus petits, ils prennent également moins d’espace dans le tampon de votre boîtier, ce qui peut potentiellement augmenter la durée du mode rafale. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Par exemple, les boîtiers plus anciens avec des processeurs plus lents, si vous utilisez la compression RAW, cela ralentira réellement la vitesse du mode rafale, car la compression RAW est une tâche qui est très exigeante pour le processeur. Donc il devra à la fois s’occuper d’une succession rapide de photos et de les compresser.
  • Pour réduire la résolution – certains appareils photo disposent d’options pour réduire la résolution réelle des images RAW, soit grâce au recadrage des capteurs, soit par un redimensionnement / un échantillonnage descendant (appelé «Small RAW» ou «SRAW»). Ces niveaux de compression peuvent être extrêmes, entraînant des pertes importantes des données d’un fichier RAW.

Les différentes options de compression

Examinons en détail un certain nombre de différentes options de compression des fichiers RAW. Selon la marque et le modèle de votre appareil photo, vous pouvez avoir différentes options:

  • Compressé – cela signifie que certaines des données de l’image RAW sont « rejetées », de sorte que nous pouvons également l’étiqueter comme « compression avec perte ». Dépendamment de la façon dont votre appareil photo applique la « compression avec perte », vous risquez de perdre des données précieuses qui limiteront vos possibilités lors du post-traitement. Par exemple, les boîtiers Sony, par défaut, appliquent une « compression avec perte » aux images RAW, ce qui peut produire des artefacts autour des objets, comme on peut le voir dans l’image ci-dessous:

Sony-A7R-11-7-Bit-RAW-vs-Nikon-D810-14-Bit-RAW-960x365

Sauf si vous ne craignez pas de perdre certaines données dans vos images, il est souvent préférable de ne pas utiliser une « compression avec perte ».

  • Compression sans perte – comme le nom l’indique, une compression sans perte signifie qu’un fichier RAW est compressé comme un fichier d’archives sans perte de données. Une fois qu’une image compressée sans perte est traitée par un logiciel de post-traitement, les données sont d’abord décompressées, de la même façon que les données archivées contenues dans un fichier ZIP.La compression sans perte est le choix idéal, car toutes les données sont entièrement préservées et l’image prend beaucoup moins d’espace.
  • Non compressé – un fichier RAW non compressé contient toutes les données, sans qu’aucune sorte d’algorithmes de compression ne soit appliqué. À moins que vous ne disposiez pas de l’option « compression sans perte ». Vous ne devriez jamais sélectionner l’option « non compressée », car cela produira des imagea RAW qui seront énormes, surtout si votre boitier est doté d’un capteur de plus de 20 mégapixels.

Vous devriez toujours choisir la « compression sans perte », car c’est le moyen le plus efficace de stocker des images RAW. Il n’y a aucun bénéfice à utiliser les options « sans compression » et « compression avec perte », car soit vos fichiers seront très volumineux et donc rempliront votre carte mémoire très rapidement et diminueront l’efficacité du mode rafale, car au final, vous perdrez des données potentiellement précieuses si vous devez récupérer des détails dans les ombres.

12-bit vs 14-bit vs 16-bit RAW

Les images RAW ont le potentiel de stocker différents niveaux de tonalité par canal. Nous appelons cela «profondeur de bit». Par défaut, la plupart des boîtiers produisent des RAW 12 bits, ce qui se traduit par 4 096 tonalités par canal (rouge, vert et bleu). Si vous faites les calculs (4096 x 4096 x 4096), cela équivaut à environ 68,72 milliards de tonalités par pixel. Lorsque la profondeur de bit est augmentée à 14, le nombre de tonalités par canal quadruple à 16 384, totalisant 4,39 trillions de couleurs par pixel. Bien que la plupart des appareils photo numériques récents n’aient même pas une option pour les fichiers RAW 16 bits, si cela devenait disponible, vous auriez plus de 281 trillions de tonalités par pixel et vos fichiers RAW seraient énormes.

Compression RAW: Comparaisons de taille des fichiers

Concernant la taille des fichiers, regardons une image RAW prise avec le Nikon D810 et voyons comment la grosseur des fichiers est affectée par les bits et par les options de compression de fichiers. Voici un tableau montrant les différences de tailles des fichiers:

fichier_1

Comme vous pouvez le voir, il peut y avoir une différence considérablement quant à la taille des fichiers lorsque vous choisissez entre 12 bits et 14 bits, ainsi que différents niveaux de compression. Et ces différences s’accumulent rapidement lorsque vous prenez des dizaines de milliers d’images. Avec une diminution de 60,9% de la taille du fichier lors de la prise de vue RAW compressée 12 bits, on pourrait penser que c’est une bonne option à choisir. Toutefois, cela dépend de votre technique de prise de vue, de ce que vous allez prendre en photo et de la quantité d’informations que vous récupérez habituellement dans les HL et les ombres lors du post-traitement. Par exemple, si vous avez toujours bien exposé lors de prises de vue et que votre travail de post-traitement est minime, ce serait probablement une bonne option de choisir des RAW compressés 12 bits.

Cependant, si vous voulez maximiser vos options de récupération des HL et des ombres lors de la prise de vue de paysages ou d’astrophotographies, vous vous sentiriez plus sûre avec une compression sans perte de 14 bits, car cela vous permettrait de profiter pleinement de votre capteur tout en ayant des fichiers pratiquement 50 % plus petits.

En outre, il est important de souligner en terminant, que certains boîtiers ne vous offrent même pas la possibilité de choisir entre différentes profondeurs de bits et de niveaux de compression. Généralement, votre appareil photo vous offrira en mode par défaut: RAW avec perte de 12 bits (sur la plupart des appareils photo de niveau débutant) ou RAW compressé sans perte 14 bits (sur des modèles d’appareils photo plus avancés).

Au sujet de l’auteur

Nasim Mansurov est un photographe professionnel basé à Denver, au Colorado. Il est l’auteur et fondateur de Photography Life. Vous pouvez découvrir son travail en visitant son compte Instagram, 500px et Facebook.

[via]

2 commentaires

  1. Bonjour

    Je me permets de nuancer un peu les avantages des raws compressés.

    – Quand il faudra traiter les raws, les données devront être décompressées. Sur une machine très puissante, cette opération passera probablement inaperçue, mais sur un ordinateur à la puissance plus modeste, cela va rallonger le temps d’affichage/traitement des photos
    – Concernant le gain de place, une fois que le fichier sera utilisé dans un éditeur (Photoshop par exemple), il sera converti en un format non compressé.

    Exemple en prenant un raw de mon Panasonic GX80 ouvert dans Photoshop
    Fichier raw : 18.6Mo
    Fichier TIF (compression LZW= : 107.8Mo
    Fichier TIF (compression ZIP) : 85.6Mo
    Fichier PSD : 92.8Mo

Laisser un commentaire