Citograph-colors-21

Le photographe Chris Gampat, du site « The Phoblographer« , s’intéresse aux optiques atypiques, notamment les « pancakes ». Un groupe de passionnés de photo a créé le Citograph 35mm f/8 via une campagne de financement sur Kickstarter plutôt cette année. Il a interviewé un membre de l’équipe, Benedikt Hartmann, afin de comprendre la raison pour laquelle, leur objectif n’offrant que l’ouverture f/8. Voici un résumé de cette interview.

Le Citograph 35mm f/8

Gampat : Pourquoi votre optique de 35 mm a seulement une ouverture de f/8 ? Est-ce parce que lorsqu’on regarde les infos des constructeurs d’optiques, c’est toujours à f/8 qu’un objectif donne le meilleur de lui-même ?

Hartmann : Absolument. C’est à f/8 que la plupart des objectifs offrent la meilleure qualité d’image, mais en pratique, elle offre également la profondeur de champ idéale. Je connais plusieurs photographes qui utilisent leur objectif seulement à f/8. Lors de l’époque des films analogiques, vous ne pouviez photographier qu’à f/8 lorsque vous aviez une scène bien éclairée. De nos jours, la plupart des boîtiers numériques offrent une excellente qualité d’image en haut ISO, donc associé à l’ouverture de f/8, vous pouvez obtenir une incroyable qualité d’image dans des conditions de faible luminosité.

Gampat : Parlez-nous de la conception de l’objectif. Offre-t-il toujours une distance de 3 mètres et cela signifie-t-il qu’il a une ouverture fixe ?

Hartmann : L’absence de pièces mobiles est ce qui rend possible sa conception plate. Tout est net de 3 mètres à l’infini – et l’ouverture ne peut pas être ajustée. C’est tout ce dont vous avez besoin pour la « citographie ». Cela signifie que le système AF ne perd pas son temps à faire la mise au point; l’image se dirige directement vers le capteur sans passer par le module AF.

Gampat : D’où vous est venu l’inspiration pour cette optique ?

Hartmann : La plupart des objectifs modernes n’ont pas d’échelle de profondeur ou de réglage mécanique précis de la distance, ce qui rend absolument impossible l’ajustement exact de la mise au point. De plus, la plupart des objectifs ne sont pas dotés d’un mécanisme de verrouillage, ce qui signifie que la plupart de vos précédents paramètres sont perdus au moment où vous sortez votre boîtier de votre sac. Cela m’a beaucoup frustré. J’aime aussi la pure photographie sans la distraction que procure la technologie.

Gampat : Comment pensez-vous que votre optique diffère de toutes les autres ? Est-elle meilleure ?

Hartmann : Le Citograph 35 est très plat, ce qui permet une photographie spontanée extrêmement rapide. Prendre des photos avec le Citograph 35 vous fera comprendre que réduire la quantité de technologie est très libérateur, car vous vous concentrez automatiquement sur ce qui se passe réellement.

Gampat : Les membres de votre équipe envisagent-ils des variations avec plus d’options de mise au point et une ouverture plus large ?

Hartmann : En ce moment, nous voulons simplement terminer le projet et organiser la production de masse, pour que le Citograph 35 soit disponible le plus rapidement possible.

Des photos

Voici quelques photos prises avec le Citograph 35mm f/8 (vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir) :

Le Citograph 35mm f/8 sera disponible pour les montures Nikon, Canon EF, Sony E, Leica M, Micro 4/3, Pentax K et Fuji X, en mars 2018 pour environ 500 €. Pour plus de détails, vous pouvez visiter la page du projet.

jupiter200035mmobjectifpancakephoto
Le photographe Chris Gampat, du site 'The Phoblographer', s'intéresse aux optiques atypiques, notamment les 'pancakes'. Un groupe de passionnés de photo a créé le Citograph 35mm f/8 via une campagne de financement sur Kickstarter plutôt cette année. Il a interviewé un membre de l'équipe, Benedikt Hartmann, afin de comprendre...