Hasselblad : « Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour obtenir votre premier boîtier moyen format »

50c_1

Selon Hasselblad, il est maintenant temps de passer au format moyen. Leur magnifique boîtier phare H6D-50c, est maintenant vendu 11 900 € (23 000 € prix habituel) ou 52% de moins (environ). Il offre des fonctionnalités modernes comme un écran tactile, l’utilisation de cartes CFast, le Wi-Fi, la vidéo 4K et un capteur de 50 mégapixels. Mais pourquoi font-ils cela ? C’est une question que plusieurs lecteurs se poseront je crois, car 52% de moins c’est une très grande réduction. Voici ma réponse.

Le H6D-50c

Bien que je ne travaille pas pour Hasselblad, je peux vous dire pourquoi ils offrent leur boîtier H6D-50c 52% moins cher. D’abord et avant tout, DJI est devenu l’actionnaire majoritaire de Hasselblad. Ils désirent faire de Hasselblad une entreprise compétitive face aux fabricants de reflex plein format haut de gamme.

Ensuite, bien que le H6D-50c ne soit pas aussi « facile à utiliser » qu’un reflex ou un « sans miroir », les images qu’il produit ne sont aucunement comparables à celles d’un reflex, qu’il soit un apn haut gamme ou non. Avez-vous déjà vu une photo prise avec le H6D-50c ? Moi, oui ! Et je peux vous dire que les images d’un reflex Full Frame paraissent bien »ternes », comparé à celles d’un moyen format Hasselblad.

De plus, avec le Nikon D850 qui vient de sortir et qui est tout beau, tout puissant, il ne passe pas inaperçu et vient « ébranler » presque tous les fabricants d’appareils photo, car les attentes des photographes ont évolué. Certains ne se contentent plus d’un reflex avec un petit capteur plein format; ils veulent plus et mieux. Avec des fonctionnalités qui étonnent. La course aux pixels n’intéresse plus personne. Mais avoir de gros pixels avec une bonne dynamique c’est une autre histoire. Et les appareils photo plein format sont limités à ce niveau. Plus il y a de pixels sur un capteur FF, et plus ils sont petits.

Pour terminer, c’est une décision stratégique. Ils veulent attirer l’attention et faire savoir qu’ils existent et que leurs appareils photo offrent plus qu’un plein format haut de gamme. Pour y arriver, ils ont trouvé comme solution de réduire le prix de leur boîtier « le moins performant » – mais beaucoup plus performant qu’un reflex.

Une stratégie bien orchestrée

N’oublions pas le chef de la stratégie; depuis environ un an c’est le photographe Ming Thein. Ce petit gars est un génie. Il est diplômé en physique de l’Université d’Oxford depuis qu’il a 16 ans. Ce n’est pas un idiot. Qui peut se targuer d’être diplômé en physique à 16 ans de la plus prestigieuse Université en Occident ? Donc il sait ce qu’il fait.

En résumé, Hasselblad offre ce boîtier pour faire « oublier » l’existence des Full Frame, et je crois que cela fonctionnera, car un moyen format à 11 900 € c’est un prix abordable pour plusieurs photographes, surtout quand nous savons que le Nikon D5 est vendu 6 700 € (nu). Avec deux ou trois optiques et vous atteignez le prix du H6D-50c. Donc pour quelques milliers d’euros de plus, vous avez un joli moyen format ! Et dans quelques années, le prix des appareils Hasselblad diminuera encore un peu plus.

Je crois que Hasselblad, en proposant ce boîtier 52% moins cher, agit avec finesse et sa stratégie fonctionnera. Peut-être pas pour tous les photographes, mais pour ceux qui cherchent désespérément un appareil photo vraiment différent de tous les autres appareils offerts par les grands fabricants. Seul le temps nous dira si cette stratégie fonctionnera.

Ma conclusion

Pour ma part, je crois que cela fonctionnera, car plusieurs fabricants ne savent plus quoi inventer pour se démarquer. Je vous suggère de lire cet article écrit par le photographe Jason Futrill. Il a intitulé son texte: « Une lettre ouverte à mon bien-aimé Canon – Qu’est-il arrivé à votre sens d’innovation ? ». Bien que ce soit écrit en anglais, vous comprendrez que plusieurs photographes se questionnent quant au futur des reflex, car il déplore le manque d’innovation de la marque ayant la plus grande part de marché des appareils photo au monde.

Pour découvrir ce que le H6D-50c propose aux photographes voulant passer à un autre niveau, vous pouvez visiter le site internet de Hasselblad.

8 commentaires

  1. Enfin, une vraie proposition qui va dans le sens de la qualité photographique et de leurs créateurs, autre chose que du nivellement par le bas. Chapeau, les stratèges commerciaux Hasselblad.

  2. Effectivement, une offre intéressante, qui va dans le bon sens (11 900 € HT ou TTC ?) et sans optique évidement…. mais la facture reste élevée; d’autant que dans 2 ou 3 ans, Hasselblad qui lui aussi est rentré dans cette perpétuelle course aux nouveautés, sortira un nouveau boitier, et rendra du même coup votre investissement de départ, quasi obsolète.
    Cette démarche de remise est courante chez Hasselblad. Ils nous avaient déjà fait le coup, me semble t-il, dans des proportions moins importantes, avec le H1 ou une autre référence.
    Ceci étant dit, les boitiers Hasselblad restent de vrais appareils de prises de vues, sans encore trop de boutons et autres gadgets inutiles….
    De plus, Hasselblad a très bien compris, dès le début du numérique, que comme en argentique, la qualité des optiques était primordiale, et que la photographie ne s’arrêtait pas à la prise de vue: le post-traitement des fichiers RAW est fondamental ! D’où, l’excellent logiciel maison : Phocus ( les Nikons et autres devraient d’ailleurs réfléchir un peu plus à cette option plutôt que de nous « véroler  » toujours un peu plus leurs boitiers !)
    Bref, Hasselblad c’est chère, mais c’est du pro.

  3. Je ne suis pas certain que les stratèges commerciaux de la marque méritent tant d’ éloge, ils nous démontrent la marge effectuée lors de la vente, et il en reste encore manifestement

  4. Les prix peuvent baisser quand les produits commencent à se démocratiser, les premiers acheteurs payent souvent le prix forts et la baisse de prix vient quand le produit commence à s’essouffler.

    Il y a une bonne chose dans cette annonce, c’est que ça baisse, enfin… !!!

    Il peut y avoir des explications aussi à cette remise, c’est l’arrivé du Hasselblad X1D et le Fuji GFX, tous deux à environ 10 000 €, ce sont des nouveaux types d’appareils moyens formats, assez compacts, à des nouveaux prix très attractifs et fournissant la qualité tant attendue pour ce type de matériel.

    Ca serait bien que le moyen format se démocratise encore beaucoup plus, ça reste encore cher pour la plupart des photographes, ca ne pourra passer que par une production dite de masse et des coûts de fabrication réduits…

  5. En fait quel est la raison des prix exorbitants de ces appareils ?
    Leur production en petite série ?
    Mais pourquoi cette petite production ?
    Si ce n’est que des accords entre fabricants pour maintenir la hierarchie aux depends des photographes

    1. L’odeur de mauvaise pizza, ce sont les publicités pléthoriques traitant des smartphones, l’avenir incontournable de la photographie.
      Alors si Hasselblad ou Leica survivent, avec des marges scandaleuses, quand ils auront disparu, on les regrettera peut être.
      Le nivellement par le bas, c’est l’indigestion médiatique des pixeljunk.