Blade Runner 2049 : Roger Deakins le maître de la photographie filmique

"roger-deakins_1

Je suis un fan inconditionnel des films de science-fiction, surtout lorsque Roger Deakins est le directeur de la photographie. Ce génie du cinéma, a participé à de nombreux films dans le passé, notamment ceux réalisées par les frères Coen. Il travaille avec Denis Villeneuve depuis Prisoners; un film réalisé en 2013.

Blade Runner 2049, qui sortira en France le 4 octobre 2017, devrait faire un tabac. Il met en vedette l’excellent Harrison Ford, ainsi que Jared Leto, qui a gagné l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour sa performance dans le film Dallas Buyers Club.  Voici un résumé de l’histoire de ce film (source Sony):

Trente ans après le premier film mythique, le nouveau Blade Runner K (Ryan Gosling) déterre un secret enterré depuis longtemps avec, pour éventuelle conséquence, de plonger dans le chaos ce qui reste de la société. La découverte de K le mène dans une quête pour retrouver Rick Deckard (Harrison Ford), un ancien LAPD porté disparu depuis des décennies.

Pourquoi je vous parle de ce film ? C’est que Roger Deakins, qui est diplômé de la National Film School en Angleterre, est un directeur de la photographie comme il ne s’en fait plus.

Roger Deakins

Selon Villeneuve, Deakins est «le contraire d’une personne de Hollywood. » Il est réfléchi et timide. La seule chose que nous remarquons en le voyant est son bronzage, qu’il a probablement obtenu sur son bateau de pêche près de sa ville natale de Torquay. Deakins, bien qu’il soit un génie, il écoute, se bat amicalement autour des théories sur son travail. Son leitmotiv est: « si quelque chose de bien peut être fait, autant faire encore mieux. »

sicario_villeneuve_rdeakins

« Les gens ont tendance à croire que tout ce qu’il fait, est minutieusement planifié. », nous dit Villeneuve, « alors qu’en réalité, ce qu’il fait est souvent improvisé. » Dans Sicario, il y a une scène où une voiture de police est entourée d’un énorme nuage noir. Cette scène fut applaudie pour avoir donné au film une ambiance « d’authenticité ». En réalité Deakins ne pouvait tout simplement pas contrôler le temps qu’il faisait lors du tournage. « Lorsque nous avons commencé à filmer, c’était la saison de la mousson », dit-il. « Nous avions donc ces nuages noirs. Vous utilisez quelque chose, parce que c’est là, et parce que vous ne pouvez pas faire autrement.», nous dit Deakins.

rdeakins_7

« Si quelqu’un dit :  » Oh, j’ai adoré la photographie de votre dernier film’, « alors vous avez échoué, car vous voulez que tout se tienne pour en faire une oeuvre complète », dit-il. « Cela ne veut pas dire que vous n’essayez pas de créer quelque chose d’intéressant visuellement, mais il y a un équilibre entre « être visuellement intéressant » et « être ostentatoire. »

villeneuve_rdeakins_5

Les gens semblent avoir moins de temps pour ce que Villeneuve appelle «la poésie» du travail de Deakins. « Aujourd’hui, les gens sont enthousiasmés par les images produites par les ordinateurs », explique Villeneuve. « Mais il est un véritable artiste; créant à l’aide de la lumière des images inoubliables ».

deakins_31

Deakins ne regarde jamais la soirée des Oscars, il préfère demeurer chez lui et attendre afin de savoir si son nouveau film remportera la fameuse statue tant convoitée. Pour Sicario, il a pour une rare fois été présent à cette soirée. Mais, bien qu’il fût nominé 12 fois, il n’a jamais remporté un Oscar. Avec Blade Runner 2049, je lui souhaite qu’il gagne, afin que son talent soit reconnu, car c’est facile de faire des films à sensations, mais c’est beaucoup plus difficile de faire des œuvres-d’art; surtout à Hollywood.

Une réussite

En écrivant mon article, je viens de lire quelques critiques venant du journal Le Figaro. Sur les réseaux sociaux, les commentaires sont unanimes après la première projection : la suite du film culte réalisée par Denis Villeneuve serait une réussite monstre:

C’est extraordinaire pour Villeneuve et pour Deakins. Souhaitons qu’il gagne son premier Oscar !

2 commentaires