Google Street View : Il n’y a aucune compensation et vous devez acheter une caméra de 3 500 $

insta360_pro_8k-768x432

Google a parfois des idées bizarres, en plus d’être en position monopolistique dans une multitude de pays, elle offre à ceux qui le désirent, la possibilité de créer des images qui seront intégrées à Google Street View. Sur son site internet, dédier à ce service, elle nous explique :

Il n’a jamais été aussi facile de créer des expériences Street View. Vous utilisez une caméra 360°, l’application Street View, un reflex ou une caméra Street View que vous avez empruntée et nous mettons à votre disposition les outils de publication dont vous avez besoin.

Le problème avec cette offre c’est que vous devez acheter votre propre caméra, et il y en a plusieurs, notamment la Ricoh Theta S & SC (300 $), la Samsung Gear 360 (350 $), la LG 360 Cam (200 $), la NCTech iris360 (2000 $) et la plus intéressante car la plus coûteuse; l’Insta360 Pro 8K (3 500 $). Bien honnêtement qui accepterait d’aider gratuitement Google à mettre à jour les images de Street View en devant acheter une de ces caméras ? J’ai bien écrit « gratuitement », car en plus, Google ne vous paye pas pour vos photos. Elle les utilise sans compensation. Mais le plus incroyable de la part de Google est son arrogance. Elle nous explique toujours sur son site internet dédié à ce service que les images de Street View publiées par Google sont soumises à des règles :

L’un des objectifs de Google est de vous aider à découvrir le monde qui vous entoure. Ainsi, les images disponibles sur nos plates-formes doivent vous permettre d’explorer comme si vous y étiez des lieux situés à proximité ou à l’autre bout du monde. De cette façon, nous espérons enrichir l’expérience de tous les utilisateurs. Nous faisons le maximum pour que ces images vous soient utiles et reflètent le monde tel qu’il se présente aux yeux de nos utilisateurs.

Nous avons établi les présentes Règles de confidentialité des images Street View publiées par Google pour que tous les internautes utilisant le service bénéficient d’une expérience positive et enrichissante. Ces règles expliquent comment nous traitons le contenu inapproprié et quels sont les critères à respecter pour publier des images sur Google Maps. Nous vous invitons à les consulter régulièrement pour vous tenir informé des éventuelles mises à jour. Pour accéder aux règles relatives aux images Street View ajoutées par les utilisateurs, veuillez consulter nos Règles concernant les photos dans Maps.

Voici la vidéo que Google présente à ceux qui seraient intéressés à participer à Street View :

Êtes-vous disposé à aider Google à offrir une meilleure expérience utilisateur gratuitement, en étant obligé d’acheter une caméra de 3 500 $, et ceci en sachant que cette entreprise est l’une des plus rentables aux États-Unis ? Moi cela ne m’intéresse pas. Toutefois Google nous dit que nous pouvons faire une demande d’emprunt. Mais bien sûr il y a des conditions :

  • Nous ne sommes pas en mesure de satisfaire toutes les demandes de prêt, mais nous vous remercions du temps que vous nous accordez et nous ferons de notre mieux pour vous répondre.
  • Actuellement, ce programme n’est disponible que dans certains pays, mais nous mettons tout en œuvre pour l’étendre prochainement à d’autres.
  • L’envoi de cette demande de prêt ne constitue pas une garantie que vous serez sélectionné. Nous choisissons les participants à notre seule discrétion.
  • Si votre candidature est retenue, nous vous contacterons pour vous indiquer les modalités du prêt.
  • Nous ne sommes pas en mesure de financer ni de sponsoriser les candidats au programme Street View au-delà du prêt de l’équipement lui-même.

Donc Google se donne tous les droits et vous n’avez qu’à vous y soumettre. Franchement, c’est abuser des gens qui aimeraient participer à ce service ! Mais ce qu’il y a de plus étrange c’est que Google utilise cette formule: « Street View ready », qui est en fait une certification de la caméra que vous pouvez voir au début de cet article, laquelle a été reconnue par Google comme pouvant produire des images d’une qualité suffisante pour figurer dans Street View. Mais au final, le résultat pour les participants est le même: Google utilise des images gratuitement, et ce sont les participants qui font tout le travail !

Source : Google

4 commentaires

  1. Il y a plusieurs cibles à ce service :
    – l’utilisateur lambda qui n’achètera jamais de caméra 360 juste pour participer à Streetview et qui n’utilisera que son smartphone pour faire ses photos 360
    – et les entreprises (agence de com notamment), qui revendront ce service à des commerces ou industries qui souhaitent apparaîtrent en vue 360 sur street view, et dont l’achat d’une caméra sera remboursé par la vente d’une prestation photo.

    Si vous êtes un utilisateur lambda, effectivement, ce n’est carrément pas intéressant. Pour une entreprise c’est autre chose… Il faut juste comprendre qui est la bonne cible.

      1. Et ça se comprend tout à fait, tu n’es pas la cible principale de google. Pour travailler dans une agence de com moi même, je peux te dire que ce genre de service nous intéresse beaucoup au contraire. Mais nous sommes payé pour le faire, du moins nous revendons cette prestation.

  2. Comprendre qui est la ‘ bonne’ cible, c’est aussi dénoncer une vaste enfumade. Soupoudrer du crédit pour travailler gratuit au profit d’entreprises mercantiles et arrogantes qui vous revendront votre service au prix fort, nul besoin d’un méga doctorat en ‘com’ pour en démonter la cause et sa finalité; quant à espérer en soutirer une pincée, oh oui, c’est la stratégie du ramasse miettes.