Un réseau de neurones crée des photos réalistes de personnes qui n’existent pas

photo-2017

J’ai publié hier un article dans lequel je mentionnais que la photographie computationnelle était le futur de la photographie; que ce soit pour améliorer une image ou transformer une scène désolante en un magnifique paysage fleurissant. Une autre preuve que la photographie commence doucement à se transformer; une équipe de chercheurs chez NVIDIA a réussi à produire des photos de personnes qui n’existent pas.

L’équipe de scientifiques à l’origine du projet a publié un article sur l’utilisation d’un réseau de neurones, lequel à utiliser des photos de célébrités en basse résolution et à ajouter des couches progressivement jusqu’à ce qu’il génère une image de 1024 x 1024 pixels. Ensuite, ils ont formé le réseau neuronal pour qu’il génère des images haute résolution. À partir de ces photos, le réseau de neurones est capable de générer de nombreux visages – dont aucun n’existe réellement. En plus de ces visages, ce réseau de neurones est également capable de générer différents objets, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

photo-2017-3

photo-2017-5

5

6

Ces scientifiques nous expliquent dans leur article que la qualité de leurs résultats est « généralement élevée par rapport aux travaux antérieurs ». Ils notent également que la production de photos est « stable dans de grandes résolutions », mais ils ajoutent « qu’il y a un long chemin à faire avant de produire une photo réaliste ». Pourtant, beaucoup de ces photos sont très réalistes.

Mais imaginez maintenant cette avancée technologique dans la réalité; nous pourrions avoir des portraits de meilleure qualité que nous pourrions modifier à notre guise ou avoir une photo d’un objet se trouvant à des kilomètres de notre ville ou dans un autre pays. Comme je l’affirmais dans mon article, la photographie computationnelle nous réserve plusieurs surprises !

[Via Engadget]

4 commentaires

  1. En fait on a l’impression que l’avenir de la photo c’est qqchose de plus en plus virtuel, de moins en moins technique (on appuie sur un bouton et tout le reste un ordinateur va le faire).
    Il m’interesse pas trop cet avenir la je crois…
    Ou est le plaisir de composer, de jouer avec la lumière, de travailler ses flous, etc…?

    1. Vous pourrez faire la même chose, mais vous serez secondé par des logiciels. D’ailleurs Lightroom est un bon exemple. Vous créez des images qui n’existe pas dans la réalité. vous réinterprétez la réalité.

    1. La photographie computationnelle serait intégrée aux boîtiers et non dans un logiciel dans un ordinateur. C’est l’appareil photo qui serait doté de nouvelles fonctionnalités. Le photographe aurait toujours sa place, il serait simplement « aider » par des algorithmes, comme ceux pour le suivi de l’AF de certains appareils photo.

Laisser un commentaire