Peut-on comparer les portraits réalisés avec l’iPhone X à ceux d’un véritable studio ?

photo-iphone-2017

L’iPhone X d’Apple est doté d’une fonctionnalité appelée « Portrait Lighting », qui permet d’appliquer quatre effets d’éclairage de qualité studio aux portraits, dont « Studio Light » pour illuminer les traits du visage, « Contour Light » pour un éclairage directionnel plus spectaculaire, « Stage Light » pour isoler votre sujet et « Stage Mono » pour les images en noir et blanc.

Le « Portrait Lighting » de l’iPhone X

Le photographe Daniel DeArco a testé cette fonctionnalité du nouveau smartphone d’Apple en prenant en photo un modèle avec la fonctionnalité « Portrait Lighting », et ses autres photos dans un véritable studio. Voici sa vidéo et par la suite ses photos. Notez que vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir.

Lumière naturelle :

Studio Light :

Stage Light :

Stage Mono :

« À ce stade, le « Portrait Lighting » (et ses variations) d’Apple ne remplace pas la qualité d’un éclairage professionnel, mais c’est toujours un gadget amusant à utiliser », conclut DeArco. « Nous pensons que les résultats sont plutôt bons. »

Regardez la vidéo complète ci-dessus pour voir comment il a procédé. Vous pouvez également trouver plus de vidéos de ce photographe en vous abonnant à sa chaîne sur YouTube ou découvrir son travail en visitant son site internet.

crédit photo : capture d’écran / Daniel DeArco

[Via PetaPixel]

4 commentaires

  1. rien que de penser que cela puisse être comparer est une victoire pour les smartphones, alors oui, les boitiers restent plus performants et le resteront sans doute, mais on commence à prendre au sérieux les photos prises par smartphones. La vidéo que l’on a pu voir ici même sur ce blog et certaines photos de couverture montrent les capacités de plus en plus performantes.

    1. Je crois que la photographie computationnelle propulsera les smartphones à un autre niveau, mais pour le moment, comme vous l’avez écrit, les véritables appareils photo sont plus performants. Mais il faudra s’y faire, la photo ne sera plus jamais la même dans 3 à 5 ans. Il y a d’autres articles que je vais publier dans quelques jours sur cette nouvelle approche de la photo. Les gens seront surpris.

  2. Peut-être que ce n’est pas une mauvaise chose.

    une idée du futur :
    les amateurs achèteront peut-être les derniers smartphones avec les dernières techno embarquées et qui permettra de faire des photos très correctes, avoir du Bokeh , etc, le tout dans 200 gr, donc, très pratique et l’appareil qu’on a tout le temps sur soi…

    les pros se démarqueront avec des reflex ou mirrorless qui eux aussi auront des capacités de fous, le moyen format de démocratisera encore plus (en mirrorless), les aides informatiques seraient aussi dans ces boitiers et permettront encore plus de possibilités…

    les constructeurs seraient les grands perdants dans cette histoire, les appareils bas de gamme, moyens de gamme auront de plus en plus de difficultés à lutter contre l’émergence des smartphones, seul les hauts de gamme perdureraient encore, ce qui auraient comme impact la disparition des petits et moyens constructeurs…

  3. Il y a deux approches. Celle de monsieur tout le monde et celle du « professionnel ». Il faut bien faire attention, car ce dont il est indirectement question c’est de sous entendre la convergence du premier vers le deuxième.

    La première est « puissante » car elle touche aujourd’hui une masse de particulier ( les smartphones + facebook pour résumer) qui est énorme et de ce fait participe à une mode. Mais avec des solutions toujours plus complètes de bout en bout qui pousse vers une homogénéisation de part sa « facilité ».

    La deuxième depuis la nuit des temps est en fait la créative, celle qui cherche, essaie, renouvelle, répond à la lassitude ou obsolescence de la première.

    Les deux sont complémentaires

Laisser un commentaire