Les photos dérangeantes et envoûtantes d’Evelyn Bencicova : « Artificial Tears »

evelyn-photo-2017

Je suis un fan des photographes ayant comme objectif de décrire leur réel. La plupart du temps, nous voyons une représentation sans créativité de la réalité. Bien que plusieurs photographes soient très talentueux, parvenir à s’immiscer dans le fond de son subconscient, à la recherche d’une narration photographique unique, relève du défi et exige de mettre à nu nos « poches d’inconsistances » inconscientes. Arriver à faire cela consciemment; c’est alors un véritable exploit.

Artificial Tears

C’est ce que fait la photographe Evelyn Bencicova. Son travail nous perturbe car il expose ce que nous avons tous en nous; des zones sombres peuplées de souvenir errants, qui firent leur apparition depuis nos premiers pas dans ce monde. Il nous confronte à des contrastes dérangeants, questionnant notre humanité face à nos environnements artificiels. Evelyn nous explique sa démarche artistique:

J’aime façonner une fiction basée sur la vérité. La photographie est une narration visuelle à travers laquelle vous pouvez créer votre propre perception de la réalité. Je ne prends pas de photos, je crée des photos, lesquelles sont le reflet de ma conception de notre monde. La photographie devient alors un moyen de mettre à nu notre interprétation de la vérité.

La photographie n’est pas ce qui m’importe le plus, c’est surtout ce que je veux montrer de la réalité qui est important. Le processus créatif peut être long et souvent compliqué. Parfois, je suis tellement absorbé par une idée que le processus de création devient un des aspects de ma vie qui prend le dessus sur tout le reste. Il devient essentiel à ma survie.

Ce processus peut se manifester par la recherche, la production, la direction artistique, la recherche des lieux, le style et, au final, par l’organisation entière d’une série.

La plupart du temps je dois créer mes photos sans avoir un grand budget et dans des conditions où l’improvisation prend une grande place. Lorsque vous devez inventer des solutions, vous inventez votre vérité. C’est ma façon de concevoir mon travail. Cela peut paraître inhabituel pour plusieurs photographes, mais j’ai appris au fil des années que le meilleur moyen de créer est de tout faire soi-même.

Elle a intitulé cette série « Artificial Tears »; dévoilant notre monde plongé dans un univers à la fois artificiel et désolant, un monde sombre et froid qui perturbe nos âmes aux prises dans une réalité que nous ne voulons pas voir, mais qui existe malgré nos désillusions. Ses sujets, semblent prisonniers d’un monde imaginaire où s’entremêle le rêve et la réalité. Voici quelques-unes de ces photos de la série « Artificial Tears ».

8

7

6

5

4

3

1

12

41

21

Pour découvrir d’autres magnifiques et dérangeantes photos d’Evelyn, vous pouvez visite son site internet, sa page Facebook ou sur Instagram.

crédit photo : Evelyn Bencicova