Fujifilm a porté plainte aux États-Unis accusant Polaroid d’exiger des millions de dollars pour la bordure blanche

Parfois de petites choses peuvent prendre des ampleurs sans précédent. Par exemple, dernièrement, Fujifilm a porté plainte aux États-Unis, accusant Polaroid d’exiger des millions de dollars en redevances par an pour l’utilisation de ses fameuses bordures blanches sur son nouveau film instantané Instax Square. De son côté, Polaroid menaçait Fujifilm d’une action en justice si elle ne se conformait pas.

FujiFilm contre Polaroid

World IP Review rapporte que Fujifilm a déposé une plainte lundi devant le tribunal du district sud de New York aux États-Unis.

Fujifilm a dévoilé que PLR ​​IP, le donneur de licence de marque et distributeur pour les appareils photos instantanées de Polaroid, lui a envoyé une lettre en janvier après que Fuji ait dévoilé son nouveau film Instax, qui ressemble étrangement au look classique popularisé par Polaroid il y a des années.

1

Dans cette lettre, Polaroid a déclaré que :

La forme carrée des photos Instax Square de Fujifilm est essentiellement identique à celle de Polaroid – Polaroid possède un certain nombre de marques qui lui donnent l’usage exclusif de ces bordures blanches des films instantanés.

Puis, en mars, Polaroid a envoyé une lettre de suivi à Fujifilm, la menaçant d’une action en justice à moins que le film Instax Square ne soit retiré du marché. Polaroid a écrit qu’elle n’aurait « d’autres choix que de prendre les mesures appropriées pour protéger » sa propriété intellectuelle si Fujifilm ignorait ses demandes.

Enfin, Fujifilm affirme avoir reçu une troisième lettre en juin qui exigeait des millions de dollars par année en redevances. Fujifilm affirme que « Polaroid essaie de trafiquer son portefeuille de PI après avoir échoué à faire de l’argent en vendant de réels produits ». FujiFil nous explique :

Incapables de revenir à la rentabilité grâce à la vente de leurs produits, les défendeurs cherchent maintenant à générer des revenus à partir de ce qui reste du portefeuille PI de Polaroid.

Fujifilm demande maintenant aux tribunaux américains de statuer sur le fait que ses photos instantanées « avec des bordures blanches » ne violent pas les droits de propriété intellectuelle de Polaroid et d’annuler les marques de commerce de Polaroid.

Voilà une histoire d’une très grande importance ! Qui gagnera cette guerre des titans ? Probablement Fuji, qui est une entreprise qui génère beaucoup plus de profit que Polaroid.

crédit photo : Phillip Pessar

[via WIPR / The Phoblographer]

Un commentaire

  1. Cela serait marrant qu’un journaliste se pointe au procès avec un Pola ou un Instax ou les deux pour illustrer son article avec quelques instantanés.

Laisser un commentaire