Sean Parker : « Facebook et les réseaux sociaux sont des arnaques »

Comme la plupart des photographes, nous avons tous un page Facebook ou Instagram, que ce soit pour diffuser nos images, partager des trucs, créer des groupes privés pour discuter sur la photo, ou pour faire la promotion de notre travail pour attirer d’éventuels investisseurs.

Facebook serait-il une arnaque ?

Toutefois, malgré ses prétendus bons côtés, se cache un business dont le seul et unique but est de profiter des gens. C’est ce que nous nous révèle son ancien président Sean Parker lors d’une conférence organisée à Philadelphie par le site Axios. Selon lui, Facebook et Instagram, ont été conçus de manière à « exploiter les faiblesses humaines » :

Les gens qui ont imaginé ces produits font croire aux utilisateurs qu’ils ont une liberté de choix, alors même que les choix qui leur sont proposés font qu’ils gagneront quoi qu’il arrive. Le truc qui motive les gens qui ont créé ces réseaux c’est : ‘Comment consommer le maximum de votre temps et vous gardez captif. Donc pour y parvenir, il faut vous libérer un peu de dopamine de façon suffisamment régulière. D’où les « j’aime » ou les commentaires que vous recevez sur une photo ou une publication, etc. Cela va vous pousser à contribuer de plus en plus et donc à recevoir de plus en plus de commentaires et de plus en plus de « j’aime ». C’est une forme d’addiction légale, mais surtout souhaitée.

Selon Sean Parker, les créateurs des réseaux sociaux, il y a maintenant une dizaine d’années, étaient parfaitement au fait de leur invention; des monstres auto-alimentés et basés sur la publicité. « On était lucides, mais on l’a fait quand même », nous explique ce repenti des réseaux sociaux.

Aujourd’hui, il dénonce ces réseaux afin que cesse – mais j’en doute – l’exploitation de la naïveté des gens à des fins purement mercantiles. En quittant la scène, il affichait un sourire expliquant que Mark Zuckerberg bloquera fort probablement son compte après avoir lu ses propos.

Tristan Harris

Un autre repenti de ces grandes entreprises, Tristan Harris, nous explique la même chose :

Les grandes entreprises qui sont alimentées par la publicité font tout ce qu’elles peuvent pour attirer notre attention. Nous devons faire face à des centaines d’ingénieurs qui sont payés pour que nous demeurions captifs. YouTube, Instagram, Facebook, Snapchat et les autres médias sociaux, ne sont pas des outils neutres. Ils font partie d’un système dont le but est de générer plus de profit.

La solution est de devenir plus responsable et prendre conscience que nous avons développé une dépendance, que nous ne pouvons plus vivre sans être connecté à ces réseaux. Lorsque je marche dans la rue, je vois des passants qui consultent leurs smartphones afin de savoir s’ils ont reçu un e-mail ou pour consulter des sites internet. Comment en sommes-nous rendus là ? C’est à chacun d’entre nous de reprendre notre vie en main et de retrouver notre indépendance. Nous pouvons vivre sans tous ces gadgets, mais pour que cela se produise, nous devons cesser d’utiliser inconsciemment ces réseaux sociaux.

Voici la vidéo de Tristan Harris dans laquelle il nous explique les tactiques utilisées par ces entreprises, lesquelles en apparence veulent notre bien en nous interconnecter avec des « amis », alors qu’en réalité, ils profitent de la naïveté des gens:

Laisser un commentaire