Le Fujifilm Instax SQ10 : Un nouveau firmware étend les fonctionnalités de cet appareil photo instantané

fujifilmi-instax-2017

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, Fuji arrive à survivre dans le monde de la photo non pas grâce à ses boîtiers numériques comme le X-Pro2, mais grâce à ses appareils Instax. Fuji a dévoilé il y a quelques mois. le SQ10; un hybride qui permet d’imprimer ses photos, mais aussi d’en faire l’édition. Avec son nouveau firmware, il devient le boîtier instantané parfait.

Le Fujifilm Instax SQ10

Mais contrairement aux anciens appareils photo analogiques Instax, le SQ10 est la premier système hybride qui utilise à la fois un capteur d’image numérique et un processeur avec le système de films instantanés Instax existant. Après le lancement de ce boîtier au début de l’année 2017, Fujifilm a étendu les fonctionnalités du SQ10 avec un nouveau firmware mercredi le 22 novembre, lequel offre un autofocus plus rapide et même la possibilité d’imprimer des photos retouchées.

Les appareils photo instantanés Instax sont des vendeurs populaires pour Fujifilm, faisant de cette entreprise la marque leader sur le marché de la photographie instantanée depuis plusieurs années. En fait, la marque Instax est devenue l’un des sommets de la « renaissance de la photographie » de l’entreprise. Alors que Fujifilm sortait un appareil photo numérique de 2,3 mégapixels avec une imprimante intégrée à la fin des années 1990, le SQ10 est un nouveau type de boîtier numérique.

Une fois que la photo a été prise, l’appareil peut enregistrer le fichier JPEG numérique dans la mémoire interne du SQ10 (jusqu’à 50 images), sur une carte MicroSD, ou l’imprimer instantanément sur le nouveau film Instax Square. Les photos peuvent être transférées sur un ordinateur via une prise Micro USB, qui sert également de port de chargement – la batterie a une charge suffisante pour 160 photos.

Fujifilm ne précise pas exactement comment le système fonctionne, mais nous imaginons que c’est quelque chose comme l’imprimante de films instantanés Instax SP-2 de la société, qui réalise des impressions à partir d’une application pour smartphone. Sauf qu’ici, l’imprimante est intégrée dans un appareil photo numérique. C’est un concept similaire à Snap Touch de Polaroid, qui utilise des imprimantes thermiques Zink. Cependant, contrairement aux boîtier analogiques Instax, vous pouvez maintenant encadrer et prévisualiser correctement une photo avant de l’imprimer, ce qui permet d’économiser de l’argent à long terme.

De nouvelles fonctionnalités

Mais le SQ10 ne se limite pas à la commodité d’être à la fois un appareil photo numérique et une imprimante. Fujifilm nous explique que le système hybride apporte un certain nombre de nouvelles capacités à la ligne Instax; l’autofocus est inclus ainsi que le contrôle automatique de l’exposition; deux caractéristiques traditionnelles des films numériques, non instantanés. Le SQ10 peut également prendre des photos plus claires dans des conditions de faible luminosité et prendre des macrophotographies à près de 10 cm de l’objectif.

Un écran LCD de trois pouces à l’arrière permet aux utilisateurs de prévisualiser leurs photos numériques et d’ajouter des effets créatifs, y compris dix filtres différents et des effets de vignettage, ainsi que le contrôle de la luminosité. Cet appareil photo comprend également le mode double exposition pour superposer deux images et le mode « Bulb » pour créer des expositions longues. Ces effets créatifs peuvent être appliqués après la prise de vue. Il y a aussi un flash intégré qui peut être désactivé.

La conception extérieure en forme de carré de l’appareil photo utilise deux boutons d’obturateur qui servent aussi de commandes de fonction pour commuter les modes de prise de vue. Un commutateur automatique / manuel indique à l’appareil photo d’imprimer directement sur le film après avoir appuyé sur le bouton de l’obturateur, ou d’enregistrer l’image dans mémoire interne pour une future impression – cette dernière option est pratique pour ne pas gaspiller de film. La forme arrondie permet également une meilleure prise en main, selon Fujifilm, tandis qu’une bague d’objectif fabriquée à partir de métal rasé ajoute du style au boîtier. Vous pouvez aussi le monter sur un trépied.

Une fiche technique peu impressionnante

Alors que la SQ10 pourrait très bien être la meilleure Instax de Fujifilm, les spécifications numériques ne feront probablement pas beaucoup de ravages sur leurs compacts numériques actuels. Le capteur CMOS est un très petit; 1/4 de pouce et les photos mesurent 1920 pixels de chaque côté. Quant à l’objectif, c’est une optique fixe de 28.5 mm (équivalent 35mm) et offre une ouverture de f/2.4. Avec la ligne Instax, il ne s’agit pas tant de prendre des photos haute résolution, mais de la créativité et de la satisfaction instantanée que les gens, jeunes et moins jeunes, trouvent agréables.

La taille physique du nouveau film Instax couvre une zone de 62 x 62 mm, tandis que la totalité de la bande de film est de 86 x 72 mm. Fujifilm affirme que la nouvelle taille continue « la tradition Instax d’excellente de reproduction des couleurs basée sur des années de fabrication et de recherche des films instantanés ». Le nouveau format de film Instax Square est vendu en paquets de 10 feuilles sur Amazon pour 12.99 €.

Le nouveau firmware étend les fonctionnalités de l’appareil photo. Fujifilm nous explique que ce firmware 2.0 offre une augmentation de 30% de la vitesse de mise au point automatique. La mise à jour permet également aux utilisateurs d’imprimer des photos modifiées à partir de l’appareil, en utilisant l’option déjà existante pour ajouter les photos à une carte microSD et les transférer sur le SQ10.

La mise à jour ajoute également une option « couleur de la pièce » et la possibilité de supprimer l’historique d’impression. Le Instax Square SQ10 est vendu 250 €. Vous pouvez l’acheter directement depuis le site internet de Fuji ou sur Amazon.