Thomas Peschak : Les océans comme vous ne les avez jamais vus

homas-PeschakCopyright-2017-3

En tant que photographes « de tous les jours », nous oublions parfois qu’il existe une autre réalité; celle des océans, peuplés d’étranges et fascinantes créatures. Ces immenses zones océaniques, couvrent 71 % de la surface de la Terre et contiennent 97 % de l’eau de la planète. Les océanographes ont déclaré que moins de 5% de l’océan mondial a été explorés.

Un monde inexploré

Comme l’océan mondial est la composante principale de l’hydrosphère de la Terre, il fait partie intégrante de la vie. Il est l’habitat de 230 000 espèces connues, mais une grande partie de ceux-ci demeurent encore aujourd’hui inconnues. Le nombre d’espèces qui existeraient dans l’océan serait en fait de deux millions. L’ origine des océans de la Terre est inconnue. On pense que les océans se sont formé quelques millions d’années après la création de la terre et ont peut-être été à l’origine de l’émergence de la vie.

Un photographe de faune marine

Thomas-Peschak-2017-7

Le photographe Thomas Peschak a décidé d’aborder la photo mais d’une manière différence; il cherche à nous montrer un monde que nous ne connaissons pas qui joue un rôle très important en produisant par exemple, une grande partie de l’oxygène. Il a travaillé en outre pour le magazine National Geographic et a été nommé comme étant l’un des 40 photographes de la nature les plus influents au monde.

Thomas-Peschak-2017-3

D’abord formé en tant que biologiste marin spécialisé dans les conflits humains-faune, il s’est retiré de son travail de scientifique en 2004. Il est devenu photojournaliste de la faune après avoir réalisé qu’il pouvait avoir un plus grand impact sur la conservation de l’hydrosphère par des photographies que par des statistiques. Son travail se concentre sur certains des problèmes les plus critiques de notre temps. Dans cette vidéo, il nous explique l’importance des océans et pourquoi il a choisi d’explorer ces vastes zones inconnues.

crédit photo et vidéo : Thomas Peschak / TED

Un commentaire

Laisser un commentaire