Est-il possible de faire de belles photos dans un magasin de rénovation où tout est laid ?

photo-1-2017

La photographe Jenna Martin a tenté de prouver que vous n’avez pas besoin d’un endroit magnifique pour faire de bonnes photos, en faisant une séance dans un magasin de rénovation près de chez elle.

Produire de belles photos dans un endroit laid

Cette photographe basée à Billings, dans le Montana, qui se spécialise habituellement dans les beaux-arts et la photographie sous-marine, a décidé de choisir le lieu le moins photogénique qu’elle puisse imaginer pour une séance photographique.

3

4

Elle nous explique à propos de sa décision de photographier dans sa boutique locale de rénovation, comment elle visait à avoir un éclairage horrible et des décors limités : « cet endroit n’avait absolument aucun sens pour une séance photographie ».

5

6

En collaboration avec son modèle Rachelle Kathleen, la paire a décidé que ce dernier ne devrait apporter que quelques changements de tenue, et qu’il n’utiliserait pas de matériel d’éclairage professionnel. Les deux amis ont travaillé un peu partout dans ce magasin, utilisant l’endroit où le magasin montre des échantillons de couleurs de peinture, des arbustes, des chariots et l’allée de luminaires comme décors et accessoires.

7

8

En expliquant son défi, Martin a déclaré que les allées étaient l’endroit le plus difficile pour produire de belles photos :

L’éclairage était horrible, avec beaucoup de surfaces en plastique, il n’y avait vraiment rien qui serait considéré comme esthétiquement agréable, mais c’était le but, c’était l’essence même de cet endroit, et nous n’aurions jamais réussi à relever ce défi si nous avions changé quoi que ce soit.

9

photo-jenna

Selon vous, a-t-elle réussi à produire de belles photos ? Il faut reconnaitre que l’endroit n’est pas du tout esthétique. C’est probablement un des endroits les plus laids pour une séance photographique, mais selon moi, quelques-unes de ses photos sont assez relativement réussies.

Au sujet de l’auteure

Jenna Martin est une photographe spécialisée dans les beaux-arts et la photographie sous-marine. Vous pouvez découvrir son travail en visitant sa page Facebook ou Instagram.

crédit photo : Jenna Martin

[via Daily Mail]

 

6 commentaires

  1. Très bon exemple de ce qu’un bon photographe est capable de tiré de l’environnement quel qu’il soit pour faire de belles photos tout de même.
    Il faut pour ça avoir l’œil et savoir tirer toute la quintessence de ses optiques.

  2. Curieux article.

    Si on enlève le top modèle et les effets de flou il ne reste… rien…
    99% de l’attention est sur le modèle. Je ne vois pas où est la créativité en fait.
    A refaire avec une mamie ou même personne et on verra vraiment la créativité en action. :))

    1. je ne suis pas d’accord, sur 5 photos, 2 n’utilisent pas de bokeh à outrance, 2 peu et 1 pas mal (mais l’arrière plan reste lisible).
      Et bien entendu que le modèle capte l’attention, c’est le sujet du shooting.
      Il faut plutôt dire que le titre de cet article n’est pas réellement bon… il aurait plutôt dù être « Est t’il possible de faire un shooting mode réussis dans un simple magasin de bricolage ».

      Même si il reste possible de faire de belle nature morte dans ce type de magasin, tout comme réussir un beau portrait d’une manie 😉

  3. Je ne suis pas étonné, j’aurai sans doute fais un peu comme lui…

    Pour ce genre d’exercice, il est préférable d’avoir quand même des belles optiques qui ouvrent bien (type F1.4, F1.8 et en FF), afin d’avoir la bonne dynamique sur le modèle. Ca marcherait aussi en aps-c mais ça serait moins bien sur certaines photos…

  4. Je ne sais pas si l’effet serait le même avec « Tata Hortense » en bigoudis, quel que soit le matériel utilisé … mais dans le cas présent ça fonctionne 😉

Laisser un commentaire