Photographier à main levée la Voie lactée avec l’objectif Sigma 14mm f/1.8 Art est-ce possible ?

sigma-14mm-2017

Il y a quelques années à peine, l’idée de photographier à main levée de la Voie lactée aurait été impossible. Cependant, maintenant c’est autre histoire, grâce notamment aux optiques ultra grand-angle très lumineuses et aux performances ISO des boîtiers modernes. Dans cette vidéo, le photographe Alyn Wallace nous prouve que cela est possible en utilisant son objectif Sigma 14mm f/1.8 Art et son appareil Sony A7S II.

Photographier à main levée la Voie lactée

Pour pouvoir monter son objectif Sigma, qui est une version pour la monture Canon EF, il a utilisé l’adaptateur Sigma MC-11 Canon EF. Pour prendre ses photos, il s’est aventuré dans la vallée d’Elan, l’une des régions les plus sombres du pays de Galles, afin de tester son idée, qu’il admet être un peu folle. Mais pourquoi pas ?

Pour commencer, Alyn a déterminé pendant combien de temps il devait tenir l’obturateur de son appareil photo ouvert. Pour ce faire, il a utilisé la règle de 1/distance focale, cela signifie environ 15mm. Mais le Sony A7S II a la stabilisation d’image intégrée dans le boîtier. Cela signifie potentiellement qu’il pourrait pu aller jusqu’à environ 4 stops plus lentement, ou une seconde complète. Cependant, le truc pour avoir une bonne qualité d’image, est de trouver une bonne position, très stable, car les systèmes de stabilisation de l’objectif et du boîtier ne sont pas infaillibles.

Les niveaux de bruit dans la gamme ISO de 25 600 à 102 400 qu’il a utilisé seraient assez élevés avec un autre appareil photo. Mais avec un peu de post-traitement, il a réussi a bien nettoyer ses images. Ce qui démontre l’incroyable performance de l’A7S II.

Alyn nous explique comment il se sentait lors de son shooting à main levée :

C’est comme si j’avais collé un trou noir sur le devant de mon appareil photo, et qu’il était juste en train d’aspirer toute la lumière.

Alyn a également pris quelques photos un peu à l’ancienne, à partir d’un trépied et les résultats sont assez étonnants :

milky_way_shotISO 51 200, f/1.8, 1 seconde.

Alyn nous explique que cette optique produit un peu de coma (qui est une aberration optique), un adoucissement dans les coins et des étirements d’étoiles dus à la distorsion de l’objectif. Mais il explique que pour son flux de travail, ce ne fut pas de gros problèmes. Si vous devez dépenser autant sur un objectif, c’est bon à savoir, car cette optique en vendue environ 1 300 €.

Il y a un article plus complet sur les tests d’Alyn sur son site internet. Alors, allez-y et vérifiez. Mais on dirait que le Sigma 14mm f/1.8 est un gagnant tout bien considéré.

crédit photo d’ouverture : Alyn Wallace / ISO 12 800, f/2.2, 25 secondes

2 commentaires

Laisser un commentaire