Le Hasselblad H6D-400c : Le multi-shot capture des images de 400 mégapixels

HBL_H6D-400cMS_Rear34_002_white_small_1

Le fabricant de moyen format suédois Hasselblad a présenté son boîtier multi-shot de nouvelle génération, créant un monstre qui produit des images de 400 mégapixels. Suivant les traces du H6D-100c de l’entreprise, le H6D-400c MS utilise la technologie de décalage du capteur pour combiner jusqu’à six expositions en une seule image de 23200 x 17400 pixels. Si vous travaillez selon le principe de 300ppi, cela signifie que vous pouvez créer une impression de plus de 195 x 147 cm. L’image finale du processus 6-shot est un TIFF 16 bits dont le poids est de 2,3 Go.

shot-2018

MultiShot_copy

Le H6D-400c MS rassemble les informations de couleur en décalant le capteur d’un pixel à la fois dans une grille de quatre par quatre, et en enregistrant quatre images avec les filtres rouge, vert et bleu se chevauchant pour produire des pixels RGBG. Le capteur est ensuite ramené en position normale avant d’être décalé d’un demi-pixel horizontalement puis d’un demi-pixel verticalement pour enregistrer une résolution supplémentaire via ces deux images supplémentaires.

Le GIF animé ci-dessous nous montre l’ensemble du processus du début à la fin:

5

Le système est similaire à celui utilisé par Olympus et Panasonic, sauf que ces fabricants utilisent leur technologie de stabilisation d’image de capteur sur 5 axes «flottante» pour déplacer le capteur. Le système Hasselblad utilise un bloc de métal usiné avec un rail fraisé dans lequel le capteur est déplacé.

Cela crée un système plus strié, pour garantir que les mouvements du capteur sont absolument parallèles et précis à chaque fois. Lorsqu’il n’est pas utilisé en mode multi-shot, l’appareil photo fonctionne comme un H6D-100c ordinaire, il peut donc être utilisé pour prendre des photos « normales ».

Le MS H6D-400c commencera à être livré en mars, mais les pré-commandes sont acceptées dès maintenant. Le prix de ce moyen format sera de 39 999 €. Si c’est un peu hors de votre budget, vous pourrez le louer directement auprès de Hasselblad pour environ 400 € par jour, avec des réductions disponibles pour des contrats à plus long terme.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de Hasselblad.

[via DPReview)

4 commentaires

    1. En effet, un fichier de 400MP sera difficile à post-traiter, à moins d’avoir un excellent ordinateur avec beaucoup de RAM. Mais un photographe qui à les moyens de se payer ce moyen format, a certainement les moyens de se doté d’un super ordinateur. 🙂

    1. Oui et non.

      Je manipule des centaines de fichiers d’environ 100 million de pixels, j’ai un macbook de 2014 avec 16 Go de RAM ce qui n’est plus dingue ni inaccessible financièrement depuis des années ( je parle de RAM par du mac). Et cela tourne très bien !
      En terme de mémoire RAM ce goulot d’étranglement a été bien allégé par l’arrivée des SSD qui prennent le relais par manque de RAM sans grosse ruptures visible comme cela était le cas avant.

      Par contre même avec des moyens conséquent, vous ne trouverez pas de machine  » à la hauteur ».
      – Car les fréquences des processeurs n’augmentent plus depuis des années
      – Les processeurs ont plus de cœurs, mais les softs de retouche de photos exploitent très mal cette évolution.

      Paradoxalement l’optimisation peut se faire par le non emploi d’écran très haute résolution du genre 4K, qui certes sont très agréable pour un professionnel de l’image, mais qui alourdi beaucoup la puissance graphique qui est aussi sollicité pour certains calcul de retouches.