Film vs Numérique : Une séance de photographie de mode pour tester le rendu et la plage dynamique

test-2018

La photographe Anita Sadowska aime mettre en place des «défis» sur sa chaîne YouTube. Contrairement à la plupart des défis, où des photographes comparent différentes façons de produire une photo, dans celui-ci nous comparons différents médiums: Anita a pris ses photos avec son Canon 5D Mark IV, tandis qu’Alex Hutchinson a utilisé un Pentax 67 et un peu son Nikon N80. Mais ce sont les résultats avec son moyen format Pentax 67 qui sont les plus révélatrices des différences entre ces deux médiums.

Un test entre le numérique et l’analogique

Anita a partagé ses photos avec nous (et vous) pour la comparaison, et vous pourrez les parcourir ci-dessous après la vidéo, mais la partie la plus intéressante n’était pas réellement les images résultantes de cette confrontation entre le film et le numérique – bien que nous pouvons constater quand même voir des différences qui ne sont négligeables. La partie la plus intéressante était de voir à quel point Anita et Alex abordaient cette séance.

Alex – parce qu’il utilisait des films 120 qui lui coûtaient environ 8 euros par rouleau – prenait plusieurs mesures de lumière, corrigeant tous les problèmes de coiffage qu’il pouvait voir, et capturant seulement quelques photos par pose. Anita, pendant ce temps, prenait autant de photos que possible, et se fiait au post-traitement pour corriger les petites erreurs et autres modifications mineures nécessaires dans un shooting de mode. Voici donc la vidéo et après les photos.

Après la première série de photos, Anita a décidé de couvrir son écran LCD, se limitant à seulement 10 prises de vue et a utilisé la mise au point manuelle – s’imposant les mêmes défis sur son appareil numérique qu’Alex prenait déjà avec son appareil analogique moyen format, le Pentax 67. Voici les photos qu’ils ont prises, d’abord sur pellicule, puis en numérique:

4432454160Pentax 67

3368315541Pentax 67

0371565309Canon 5D Mark IV

8661502477Canon 5D Mark IV

5890050086Pentax 67

analogiquePentax 67

1600207626Pentax 67

9087028634Canon 5D Mark IV

Après avoir regardé ces photos prises en numérique (Canon 5D Mark IV), et analogique (Pentax 67), lesquelles préférez-vous et pourquoi ? Pour ma part, ce que j’observe c’est que les photos prises avec le film 120, a une plage dynamique plus grande que les photos prises en numérique.

C’est particulièrement frappant avec les deux dernières photos. Celle prise avec Canon 5D Mark IV devant une fenêtre a les HL brûlées – j’ai vérifié l’histogramme dans Lightroom et il déborde vers la droite – alors que la photo prise avec le Pentax 67 a une plage dynamique plus grande; les HL ne sont pas brûlées.

Anita Sadowska est une photographe professionnelle de mode, donc si elle avait pu corriger ce défaut dans Lightroom, elle l’aurait fait. Cela signifie que ses RAW, ne contenaient pas l’information nécessaire pour récupération les HL. Évidemment, photographier avec un appareil moyen format analogique vous impose des contraintes, notamment le nombre limité de photos que vous pouvez prendre avant de devoir changer de rouleau de film.

Mais comme ces deux photographes sont spécialisés en photos de mode, le temps n’a plus vraiment d’importance, contrairement à un photographe d’évènements sportifs, où il doit toujours être prêt à prendre en photo le moment décisif, qui parfois, se produit en une fraction de seconde.

Par conséquent, nous pourrions conclure en affirmant sans se tromper, que le numérique et l’analogique ont leurs bons et mauvais côtés, et qu’au final c’est aux photographes de choisir le médium qu’ils préfèrent selon le genre de photos qui font.

crédit photo : Anita Sadowska / Alex Hutchinson

7 commentaires

  1. Pour ma part je préfère les versions argentiques aux numériques. Je trouve les photos argentiques plus chaleureuses et elles me font plus de sensations agréables. Je ne suis pas un professionnel pour donner une explication technique mais, en tant qu’amateur éclairé, je suis capable de ressentir les choses….. c’est peut-être pourquoi je viens d’investir dans un vieux Zénit 11 en complément de mon Pentax K1 !!!

    1. Je suis comme vous, je préfère les versions argentiques. Comme vous le dites, les photos semblent plus « chaleureuses ». Quant à votre K1, c’est un excellent appareil. C’est triste de voir que Pentax n’intéresse pas beaucoup de photographes. Mon reflex est un Pentax, et après 7 ans, il fonctionne encore très bien.

  2. la comparaison n’est évidement pas valable, on compare un moyen format à un 24×36, il aurait fallu comparer avec le nouvel Hasselblad ou GFX pour être plus juste…

    1. Je suis partiellement d’accord avec vous. Un moyen format numérique ne pourra jamais reproduire le rendu d’un film analogique. C’est d’ailleurs un des reproches que je fais souvent aux apn numériques; j’ai l’impression de regarder un image « artificielle » faite par un ordinateur.

  3. Mouai, sur les 2 dernières images on voit bien que la photo faite au Canon est surexposée, et donc les blancs sont un peu cramés. Ok, pas de viseur pour voir ça, mais bizarre que ce ne soit pas rattrapable avec le fichier RAW, mais bon.
    Pour avoir un bon effet argentique, et une bonne dynamique, perso, je suis passé par Fuji. Après des années sur Canon argentique, puis Canon numérique, c’est avec mon Fuji X-E2, moyen de gamme, que j’ai retrouvé ce grain style argentique que j’aimai bien.
    Et avec un peu de pratique on peut vraiment avoir ce rendu film analogique vintage, sans les inconvénients du matos argentique

  4. Autant le rendu numérique ne me dérange pas (je suis un utilisateur d’un fuji xpro-2) , autant le rendu argentique est incomparable, et c’est un fait, notamment en moyen format. En cas de retouche sur ordinateur, la qualité du scan joue énormément aussi…