Le « Gear Acquisition Syndrome » existait déjà dans les années 1950 !

photo1

En anglais, il existe une expression assez amusante pour désigner ce que nous appelons plus communément l’achat compulsif; il s’agit du « Gear Acquisition Syndrome », qui désigne selon Wikipedia :

Une maladie imaginaire qui pousse un consommateur, par exemple un photographe, à acheter de manière compulsive du matériel […] dont il n’a même pas besoin, voire le forcer à acheter en dépit d’une situation financière déjà désastreuse.

Plusieurs photographes souffrent de ce syndrome. Je dois bien l’admettre, j’ai une petite tendance à baver quand je vois un nouvel appareil arrivé sur le marché. Par exemple, le Sony A7r II provoque chez moi l’irrésistible envie d’aller visiter la boutique photo de ma ville.

1Mais cette maladie existait déjà bien avant notre époque. Par exemple, le catalogue Sears dans les années 50 proposait déjà un vaste choix de matériel photographique. Les photographes souffrant de ce syndrome, pouvaient acheter un reflex Hasselbald pour 499 $ / 439 €. Ajuster en fonction de l’inflation, cela donne environ 4 400 $ / 3 800 € en argent d’aujourd’hui !

Le catalogue offrait un guide complet de tous les appareils photo disponibles, et faisait l’éloge du film couleur qui était un luxe que peu de gens pouvaient se payer. En 1960, la photographie en couleurs était devenue populaire pour la photographie de voyage et des occasions spéciales, devenant le film de choix dans les années 1970.

 

Le plein format ou rien !

22084527191_828c5f6e12_z

J’ai une amie qui a décidé il y a quelques semaines de vendre son appareil Olympus OMD-E1 et tout son équipement, d’une valeur de plus de 7 00 $ / 6 000 €, pour passer au plein format Nikon D750. Elle admet candidement que cela ne fera pas d’elle une meilleure photographe, mais l’attrait pour du nouveau matériel semble l’emporter sur la raison.

Après la folie des selfies, qui serait responsable de centaines de morts en Russie, ce qui força les autorités à lancer une campagne appelant à la vigilance, le « Gear Acquisition Syndrome » pourrait vous ruiner. Vous voilà averti !

Si vous voulez consulter le catalogue Sears cliquez ici. Le choix était grand pour l’époque.

Un commentaire

  1. Sympa cet article à mis chemin entre rétro et une situation actuelle 😉
    Parfois il faut se faire un peu violence et pas céder……. J’ai récemment craqué sur l’iphone6S pour ces photos de qualité en basse luminosité mais mon portefeuille a dit STOP… les situations financières permettent de prendre conscience de ce fléau.