La lumière dramatique : Une des composantes du triangle de la créativité

dl-01

Le photographe Andrew S. Gibson, nous explique un concept assez intéressant; celui du triangle de la créativité; lequel est composé entre autre de la lumière, qu’il faut savoir utiliser pour produire des photos plus fortes et attractives.

Il y a trois grandes composantes en photographie pour produire une image forte. Les deux premières sont la technique et la créativité. La technique est importante, car vous en avez besoin pour comprendre comment bien utiliser les divers paramètres de votre appareil photo, tels que l’ouverture, la vitesse d’obturation et les ISO. Vous devez également savoir pourquoi par exemple il est préférable d’exposer à droite pour maximiser la qualité de vos images.

Le triangle de la créativité

La créativité en photographie est un concept un peu plus mouvant et intangible. Elle fait appel à notre imaginaire. Certains la définissent comme un processus psycho-sociologique qui permet à un individu d’associer des choses, des idées, des situations, pour au final, obtenir une photo forte. La pratique est souvent l’unique façon de développer sa créativité.

dl-02

Toutefois une magie s’opère lorsqu’une troisième composante s’associe à la technique et à la créativité; il s’agit de la lumière, mais pas n’importe laquelle, une lumière dramatique, qui pourrait être définie comme étant soudaine, saisissante, excitante, impressionnante, et théâtrale. Je nomme ces trois composantes une fois réunies; le triangle de la créativité.

Ce concept qui peut paraître un peu rebutant pour certains, n’est là que pour illustrer les interactions entre trois éléments de base en photographie. Retirez la composition tout en gardant une belle lumière et une parfaite maîtrise de la technique, et vous obtenez une mauvaise photo. C’est également vrai pour chacune des composantes du triangle. Je connais un photographe qui maîtrise parfaitement la technique, mais qui n’a aucun talent pour composer une image ou intégrer une belle lumière. Ses photos ne procurent aucun frisson, aucune émotion. Elles sont techniquement parfaites, mais sans âme.

La lumière

La créativité joue donc un rôle important, ainsi que la technique. Toutefois certains oublient la lumière comme élément essentiel à la création d’une bonne photo. Le problème avec la lumière, c’est qu’elle n’apparaît pas sur commande. Si vous recherchez une lumière qui magnifiera vraiment votre image, vous constaterez que cet énoncé est d’autant plus vraie qu’elle est inévitable.

lightning-bolt-768801_960_720

Cette sorte de lumière peut apparaître après un orage, à la fin d’une journée, ou lorsque le temps est brumeux. Comprenons-nous bien, je ne parle pas uniquement d’une photo avec un ciel écarlate chargé de nuages menaçants, mais bien de toutes les sortes de lumières qui produisent un effet « théâtral », ou qui suscitent une réaction forte de la part du spectateur.

Rechercher une telle lumière dans la nature est souvent un peu hasardeux. Parfois vous pouvez croire que toutes les conditions semblent prometteuses, mais rien d’excitant ne se produit. Vous pouvez également vivre à un endroit de la planète où le climat ne donne que rarement des conditions météorologiques favorables à produire une vraie belle lumière dramatique.

Ne vous limitez pas

Toutefois, comme je l’ai mentionné, un paysage brumeux dont la lumière est filtrée par un amas de fines gouttelettes, peut également être très attractif pour l’oeil, sans oublier les éclairs ou un contre-jour. Ne vous limitez pas uniquement à ces images de ciels écarlates; voyez plus loin. C’est ici qu’intervient la créativité, et la technique; ce fameux triangle qui, bien dosé, peu donner naissance à une image sustentée par une composition forte et une inventivité visuelle.

dl-05

Prenez le contrôle en mettant vous-même une lumière saisissante et expressive dans une scène. La photo ci-dessus est un exemple. Elle a été prise avec une exposition de huit secondes. La lumière produite par les flammes était très spectaculaire et a projeté une couleur rouge à l’arrière-plan.

dl-06

Dans cet autre exemple, j’ai paramétré mon appareil pour obtenir une exposition qui assombrit le ciel et les autres éléments. Puis j’ai utilisé un flash pour éclairer mon modèle. Il faut du temps pour apprendre à utiliser un flash correctement, mais l’avantage est que vous pouvez créer une image forte sur commande en modulant votre éclairage. De plus j’ai converti ma photo en N&B, pour augmenter l’effet dramatique.

En conclusion

C’est donc à vous au final de bien savoir utiliser ces trois éléments qui forment le substrat d’une bonne photo : un peu de technique, beaucoup de créativité et une belle lumière enveloppante, émouvante, saisissante, contrastée, qui magnifiera votre image, simplement par la magie d’un éclairage bien dosé. La prochaine fois que vous partirez en expédition photographique, rappelez-vous de ce triangle de la créativité. C’est une façon simple de garder en mémoire trois composantes essentielles pour produire de meilleures photos. Posez-vous ces questions :

  • Ais-je une belle lumière ?
  • Est-ce que je maitrise bien la technique ou si je dois me perfectionner ?
  • La composition de mon image pourrait-elle être mieux équilibrée ?

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, vous serez plus à même de comprendre pourquoi plusieurs de vos photos ne comblent vos attentes de photographe, ou pourquoi elles ne sont pas aussi fortes que vous le désireriez.

Au sujet de l’auteur

Andrew S. Gibson est un écrivain et photographe vivant en Nouvelle-Zélande. Vous pouvez le suivre en visitant sa page Facebook.

crédit photo : Andrew S. Gibson

2 commentaires

  1. « Vous devez également savoir pourquoi par exemple il est préférable d’exposer à droite pour maximiser la qualité de vos images. »

    Au fil des années, j’ai constaté que dans mon cas, il est plus intéressant d’exposer un peu trop à gauche qu’un peu trop à droite, au moins dans le cas de scènes assez contrastées. En effet, j’arrive à récupérer beaucoup plus d’informations dans les noirs que dans les hautes lumières, qui ont tendance à assez rapidement être brûlées. Je précise que je shoote en RAW avec un D700 et que je travaille mes photos sous Lightroom.

    Suis-je donc complètement dans le faux pour une raison qui m’échappe ?

    1. Ceci viendrait du fait que dans les ombres, le bruit est présent plus rapidement. Exposer à droite permettrait de garder un maximum de détails dans les ombres en minimisant ce bruit. Toutefois, chacun doit découvrir sa propre recette. Je ne crois pas aux règles « absolues ».