Adobe: « Nous n’allons pas tuer Lightroom Classic »

lr-1

Si vous préférez l’application de bureau anciennement connue sous le nom de Lightroom, ne vous inquiétez pas, Adobe continuera à développer cette application dans le futur. Voici une belle affirmation que nous ne pouvons pas prendre au sérieux.

Lightroom Classic ?

Adobe a publié un nouvel article sur son blog Lightroom, et le directeur de la gestion des produits Adobe, Tom Hogarty, affirme qu’Adobe demeure déterminé à maintenir Lightroom Classic en vie. Plusieurs questions ont été posées par des utilisateurs, notamment : Est-ce que Lightroom Classic sera éliminé ? Combien de temps cela prendra-t-il avant qu’Adobe ne tue Lightroom Classic ?

Tom Hogarty a répondu :

Non, nous ne supprimons pas Lightroom Classic et nous continuerons à investir dans Lightroom Classic à l’avenir. Nous savons que pour beaucoup d’entre vous, Lightroom Classic est un outil que vous connaissez et que vous aimez et qui offrira plusieurs améliorations passionnantes. Mais s’il vous plaît attendez que nous fassions des mises à jour dans les mois et les années à venir, pour nous faire savoir si nous répondons à vos attentes.

Certains photographes peuvent se méfier de cette promesse, puisque Hogarty avait affirmé la même chose en 2013, qu’Adobe continuerait à proposer une version autonome de Lightroom « indéfiniment » – cette semaine, Adobe a annoncé que Lightroom 6 serait la version finale de son application sans abonnement. Mais selon Adobe « les plans ont changé en fonction des commentaires des clients. »

Pour ma part, je ne fais pas confiance à cette entreprise, je préfère attendre de voir ce que proposeront d’autres entreprises. D’ailleurs je n’utilise presque plus Lightroom. Capture One Pro est selon moi bien meilleur pour dématricer les RAW. Seul l’avenir nous permettra de savoir si Adobe respectera ses nombreux utilisateurs, car c’est grâce à eux s’ils font de l’argent avec leurs logiciels. Et j’ai l’impression qu’ils oublient cette réalité lorsqu’ils sortent de nouveaux produits.

Source : Adobe

12 commentaires

  1. Vous avez bien raison.
    Un mensonge de plus probablement de la part d’Adobe. ..qui retourne sa veste en fonction du vent ou des actionnaires.
    Cela ne leur coûtait rien de maintenir une licence perpétuelle (moins de rente financière. ..)

  2. Capture One Pro ? Ok, je vais voir… Rien que par principe, hors de question de me laisser « hameçonner » par un abonnement à vie.

    1. Je vous préviens cependant, l’interface utilisateur peut être difficile à maîtrise au début, car elle est très différente Lightroom.

      1. Ouais enfin y’a un abonnement sur CO aussi… Ca me rappel le passage du mode « achat » à l’abonnement pour Lightroom… Je dis ça je dis rien, mais il est possible que d’ici 1 an on voit aussi CO passer en mode « abonnement » uniquement…

  3. Capture One Pro … ok mais tout le monde n’a pas forcément les moyens d’investir près de 300€ en tant qu’amateur et, par exemple, est il 3 fois meilleur que ACDsee Pro 10 (qui lui coûte 3 fois moins cher que capture one Pro…?

  4. Manque juste une bonne partie Catalogage pour Capture One, mais pour le dématriçage, c’est clair qu’il n’ a rien à envier au logiciel d’ Abode.

  5. sinon, on1 photo raw devrait sortir en version française, il a l’air très bon, mais qu’en anglais pour le moment, j’ai fait quelques tests, j’aime bien! de plus, la société affirme ne jamais devenir un ransomware…et s’engage à toujours fournir des licences perpétuelles. en ce qui concerne DXO, je trouve que ce qui lui manque le plus, c’est une retouche locale, sinon, pour moi, il est presque parfait. beaucoup d’utilisateurs le demandent..

  6. luminar, photodirector etc… développent en ce moment des alternatives avec catalogue.
    il est urgent d’attendre l’année qui vient pour voir émerger des solutions alternatives performantes

  7. Il suffirait qu’un seul logiciel accessible au grand publique permette la reproduction d’une action sur X photo comme le fait lightroom par syncho ou collage de paramètres. Ce que ne proposent pas la plupart des alternatives que j’ai étudié (Affinity etc.).