Darktable est maintenant disponible en version pour Windows et devient une excellente alternative à Lighroom

darktable_skull+logo

Si vous cherchez une alternative moins chère à Lightroom pour gérer et traiter vos RAW, voici une bonne nouvelle: le logiciel gratuit et open source Darktable est enfin disponible pour les utilisateurs de Windows.

Darktable pour Windows

Darktable a été initialement publié en 2009 et a été utilisé par des photographes sous Mac et Linux. Ce logiciel offre un ensemble de fonctionnalités d’édition de photos qui vous aident à effectuer un post-traitement non destructif sur des fichiers bruts. Bien que les photographes aient demandé une version pour Windows depuis des années, le projet s’est abstenu de s’aventurer dans Windows en raison d’un manque de programmeurs dédiée à sa maintenance.

screenshot_lighttable-800x450

Cependant, récemment un développeur nommé Peter Budai s’est joint à l’équipe pour développer une version pour les utilisateurs de Windows. Maintenant, après 8 ans, Darktable est officiellement disponible pour ce système d’exploitation dans sa nouvelle version 2.4.0.

screenshot_darkroom1-800x450

L’équipe nous explique :

Pour le moment, il manque encore quelques fonctionnalités (par exemple il n’y a pas de support d’impression), il y a quelques limitations (le tethering nécessite l’installation de pilotes spéciaux) et quelques bugs (importation et exportation TIFF), les caractères non-ASCII dans les noms de fichiers). Mais dans l’ensemble, nous sommes persuadés que c’est déjà utilisable et nous espérons que vous l’apprécierez.

La version 2.4.0 de Darktable est offert avec son lot de nombreux changements, fonctionnalités, corrections de bugs et support de boîtier. Les améliorations majeures incluent un nouveau module pour supprimer la brume, le regroupement intelligent des étapes d’annulation, et plus encore. Pour plus de détails, vous pouvez visiter le site internet français de Darktable.

Vous pouvez télécharger ce logiciel gratuitement en cliquant ici : Darktable 2.4.0

14 commentaires

  1. Faut que je teste. Je cherche un outil pour les débutants de mon club photo. Lightroom est devenu trop cher pour les débutants.

    1. Je crois qu’il vous plaira. C’est un excellent logiciel avec plusieurs outils très bien faits pour le post-traitement des RAW.

  2. Je viens de tester et je ne suis pas complètement emballé. Mais bon, c’est assez normal, je suis tellement habitué à LR que c’est dur de changer d’habitude et de retrouver ses marques.

    Mais comme c’est gratuit, je ne vais pas faire le difficile. C’est un bon choix pour débuter, je peux le conseiller au photoclub.
    Un truc amusant, j’ai testé avec des photos de mon G7X. Et j’ai eu la surprise de récupérer des photos plus larges qu’à la prise de vue avec un beau gros vignetage bien noir. Tout ça parce que Darktable ne récupère pas le cadrage de base.

    1. Comme l’équipe le dit, cette version n’est pas encore parfaite. Peut être lors de la prochaine mise à jour, ce bogue sera corrigé.

  3. > Mais comme c’est gratuit, je ne vais pas faire le difficile. C’est un bon choix pour débuter,
    > je peux le conseiller au photoclub.

    Oui enfin il y a quelques photographes pro qui l’utilise et personnellement j’utilise darktable depuis 5 ans et pour rien au monde je ne reviendrais vers Lightroom. Lorsque l’on a goûté aux masques paramétriques et aux masques dessinés de type spline, ou le module liquéfier on ne regarde plus derrière et chaque nouvelle version apporte son lot de nouveauté.

    Un autre point, il est Libre ce qui est bien plus fort que juste gratuit.

  4. J’ai migré de LR vers Darktable il y a un an environ, après 8 années sous LR.
    Je ne regrette pas.
    Ce n’est pas un logiciel pour débutants, mais pour tous les niveaux y compris les plus pointus.
    Lorsque j’ai installé LR pour la première fois, il m’a fallu plusieurs mois pour comprendre le fonctionnement.
    La migration vers Darktable s’est faite en douceur et j’ai rapidement retrouvé mes réglages habituels.Il en est de même si on change pour une autre application.
    On connait les bases des traitements raw, il suffit de retrouver le bon langage avec un peu de bon sens.

  5. « Mathieu Fay dit :
    27 DÉCEMBRE 2017 À 14 H 20 MIN
    Faut que je teste. Je cherche un outil pour les débutants de mon club photo. Lightroom est devenu trop cher pour les débutants. »

    Sous linux depuis plus de dix ans, je ne comprends toujours pas les utilisateurs de windows/mac qui font trop vite un amalgame entre libre et gratuit et surtout qui n’hésitent pas à dire en gros:
    « moi je suis expérimenté je peux utiliser ce logiciel très cher, toi tu débutes tu ‘dois’ utiliser ce logiciel gratuit »…
    Avec la portabilité de DT sous windows, on n’a pas fini de s’en cogner des mentalités pareilles…
    Longue vie à darktable.

    1. Je ne fait pas d’amalgame entre libre et gratuit, d’autant qu’un logiciel LIBRE peut parfaitement être payant et très cher. Un logiciel est libre surtout s’il fournit son source (et plus selon la licence).

      Pour moi ce qui compte le plus c’est l’interface, le rendu, la vitesse. Et avec Darktable, j’ai des pb avec l’interface. Par exemple retoucher la lumière se fait sur deux onglets alors qu’un seul m’aurait été plus pratique. De même pour le retaillage, j’aurais aimé pouvoir contraindre facilement le format (par une touche Alt ou autre), et je n’ai pas trouvé comment le faire.

      Si jamais un logiciel gratuit (ou peu cher) me plait mieux que lightroom, je basculerai sans aucun pb. Et peu importe qu’il soit libre ou pas.

      1. > Par exemple retoucher la lumière se fait sur deux onglets

        Pas certains de comprendre. Dans exposition tu as ce qu’il faut, ou alors avec plus de souplesse depuis la courbe des tonalités.

        > De même pour le retaillage, j’aurais aimé pouvoir contraindre facilement le format
        > (par une touche Alt ou autre)

        Je pense que ce n’est pas possible. On peut changer toutes les touches mais pour des actions et là la contrainte est une valeur dans une drop-box.

        1. Ce que j’aimerais qui ne soit pas dissocié :
          – contraste, Lumière, Saturation
          – ombre et haute-lumière
          – Exposition
          – Balance des blancs

          Ca fait beaucoup de chose qu’on pourrait avoir dans un seul onglet, ça permettrait d’aller plus vite.

          En plus, les onglets sont écrit un peu trop petit.

          Et le retaillage n’est vraiment pas pratique dans ce logiciel.

          Oui, il a plein de possibilités. Et oui, je ne suis pas habitué à son ergonomie ce qui me freine. Mais certains choix me dérangent et m’ont gêné dans son apprentissage.

          Pour moi, un bon logiciel doit être intuitif, on ne se pose pas de question. Ce n’est pas encore le cas de Darktable (et pas vraiment non plus de Lightroom, mais j’y suis habitué).

          1. Tu peux très bien déplier les 3 modules que tu cites. Sinon exposition et contraste-lumière-saturatiuon sont redondant. Donc déplie contraste-lumière-saturatiuon + ombre-et-autes-lumières et le tour est joué.

            J’exclue la BdB n’a rien à voir avec la lumière.

            > Oui, il a plein de possibilités. Et oui, je ne suis pas habitué à son ergonomie ce qui me freine.

            Pour moi c’est parfait et après quelques mois je pense que j’avais perdu 5% de ma productivité. Avec des points sur l’ergonomie on ne peut jamais mettre tout le monde d’accord de toutes façons.

            > En plus, les onglets sont écrit un peu trop petit.

            Tu peux éditer le CSS. C’est mieux que rien et c’est une action que l’on fait une fois pour toute.

            > Pour moi, un bon logiciel doit être intuitif, on ne se pose pas de question.

            Et que croit tu que ce soit pour moi? Et tous les autres utilisateurs de darktable. Penses-tu vraiment que je puisse dire:

            « Pour moi, un bon logiciel ne doit pas être intuitif, on doit se poser des questions. » ????

            Pour moi darktable est bien tel qu’il ait, j’ai appris à l’utiliser et le maîtriser. Les changements que tu proposes ne sont pas quelques chose que j’aimerais voir apparaître. L’élément de base de darktable est le module, chaque module vient avec un traitement et l’ensemble des fusions et masques (paramétriques et dessinés). C’est cette orthogonalité qui me plaît et permet d’ajouter de nouveaux modules dans darktable sans tout casser.

            1. Je viens de réessayer pour faire un effort 🙂

              Mais pfiuuuuu, trop chiant… et en plus ça rame sur mon vieux micro.
              Au moins sur Lightroom (et d’autres logiciels comme DXO et Affinity) il y a une logique d’enchainement sur les réglages. Sur LR, je commence par le haut et je descends au fur et à mesure, je recadre, je change la balance, je fais mes réglages. C’est logique et plutôt cohérent.

              Là, tout est en bordel avec un rangement qui est tout sauf ergonomique. Alors oui, on doit pouvoir tout placer dans ses favoris comme on le veut. Mais ça aurait pu être cohérent dès le départ.

              Sans compter que pour moi, les regroupements de curseurs sont aussi mal fichu. De quoi perdre un temps fou. Par exemple avec des choix plus pointus qui aurait du être séparés… Alors que certains simples devrait être regroupés. Ok, j’ai réussi à recadrer simplement, mais la rotation a failli me faire vomir, impossible de la faire sur l’image à la souris, il fallait passer par un curseur qui faisait scintiller ma photo en basculant la taille, l’age des cavernes…

              Et en plus, comme ça vient du monde Linux, les habitudes changent sur les fonctionnement de l’interface. Ok, ce n’est pas la faute du logiciel, mais de mes réflexes et c’est trop chiant.

              Bon, d’accord ça peut s’améliorer avec l’habitude. Mais franchement, je veux bien faire un effort, mais je ne basculerai pas sur ce logiciel. Là ce n’est vraiment pas possible.

              1. Parfait! Conclusion dt n’est pas fait pour toi, passe ton chemin et continue avec Lr, RawTherapee ou un autre logiciel qui collera mieux avec ta logique. C’est bien pour cela qu’il existe plusieurs logiciels pour faire la même chose.

        2. Tu peux aussi essayer de t’adapter au logiciel et pas seulement dire j’aimerai ci, j’aimerai ça comme sur l’autre logiciel avec lequel j’ai appris…
          Ouverture d’esprit…