Peut-on comparer le smartphone Google Pixel 2 et un appareil photo moyen format de Hasselblad ?

test-smartphone-hasseblad-2018

Nous savons tous que les smartphones ne sont plus ce qu’ils étaient. Leurs performances quant à la qualité d’image, a atteint un niveau qui était, il y a quelques années, inimaginable. Mais peut-on comparer la qualité d’image de ces appareils à celle d’un moyen format ? C’est ce que nous révèle ce test comparatif.

Le Google Pixel 2 VS un moyen format

Dans de récents tests publiés par DxO, la caméra du smartphone Google Pixel 2 a pris la première place en tant que meilleure caméra d’appareils mobiles qu’ils ont testé jusqu’à présent. Mais comment cela se compare-t-il à un appareil photo professionnel ? Dans cette vidéo, Tyler Stalman et le photographe professionnel Jason Eng testent le Google Pixel 2 et un système moyen format de Hasselblad dans différentes conditions d’éclairage.

Nous avons déjà vu des tests comparatifs similaires, mais c’était souvent pour la vidéo. L’iPhone 7 Plus était par exemple en concurrence avec une caméra RED Weapon, et l’iPhone X a été comparé au Panasonic GH5. Cette fois, Tyler et Jason ont comparé la qualité des photos prises avec un appareil de 1000 $ et un système professionnel qui coûte vingt fois plus cher.

Test de la plage dynamique

Pour le premier test, l’équipe met en place la lumière afin de créer une situation de contraste élevé. Ils photographient le mannequin Ania Boniecka et comparent les images qu’ils ont obtenues avec les deux caméras.

dynamqiue-pixel2-1-600x800Le Google Pixel 2

Comme le souligne Tyler, les caméras à petit capteur ont généralement des problèmes de dynamique. Cependant, le Google Pixel 2 utilise la fonction HDR Plus, pour combiner jusqu’à dix images en une seule exposition finale, ce qui permet d’obtenir une image ayant beaucoup de détails.

dynamique-hasselblad1-600x800Le moyen format Hasselblad

Quand on regarde les deux photos à la taille normale, les deux sont utilisables et semblent bien exposées. En zoomant, cependant, nous pouvons voir qu’avec le Google Pixel 2, les ombres perdent plus de détails. En outre, le moyen format Hasselblad a une transition plus lisse même lorsque la peau est surexposée. Le HDR du Google Pixel 2 permet de limiter les HL d’être grillés mais ajoute une texture indésirable à la peau dans ces zones lumineuses.

Test de la netteté

Lorsque les photos sont affichées dans Lightroom, la netteté perçue sur un écran plus petit est similaire. Mais encore une fois, lorsqu’elles sont zoomées, nous pouvons voir la différence.

image-nette-pixel2-2-600x800Le Google Pixel 2

La photo du Google Pixel 2, a un effet « aquarelle » qui commence à apparaître sur la peau. Ils n’ont pas pris leurs photos dans des environnements très lumineux, donc l’appareil photo du smartphone de Google a supprimé le bruit mais a provoqué cet effet.

imege-nette-hasselblad2-600x800Le moyen format Hasselblad

Test de la profondeur de champ

Pour le test final, ils ont ajouté quelques lumières de Noël à l’arrière-plan.

profondeur-hasselblad3-600x800Le Google Pixel 2

À première vue, le flou sur les photos est assez similaire. La plante en arrière-plan semble presque la même dans les deux images, mais le flou sur les lumières nous permet de savoir laquelle de ces photos a été prise avec le téléphone.

profondeu-pixel2-3-600x800Le moyen format Hasselblad

Alors, une caméra d’un téléphone peut-elle battre un système professionnel moyen format haut de gamme ? Bien sûr que non. Mais étant donné que le Google Pixel 2 est une caméra de téléphone avec un capteur significativement plus petit, au final, nous pouvons affirmé qu’il fait un « travail décent », et ce, même si vous êtes un photographe professionnel, mais uniquement pour quelques photos et dans des conditions d’éclairage optimales.

[via ISO 1200]

6 commentaires

  1. C’est qu’an même troublant touts ça !
    Parce que la ont compare un smartphone avec un capteur minuscule et sont optique toute aussi petite ,à un appareil doté d’un capteur plus grand qu’un 24×36 avec des optiques hyper qualitative dont le prix doit être approximativement 25000€ !
    et le constat est que pour beaucoups de mondes la différence en consultation écran est que la différence n’est pas proportionnel au prix des deux appareils l’un à 25000€ l’autre ,qui pourrait être un autre smartphone comme l’iPhone x à maximum 1300€ et encore dans le comparatif le téléphone utilisé doit ce situé vers les 600€ !
    Imaginons ci le comparatif avait fait avec un APS C ,la différence perçu en consultation écran serait encore
    plus minime !
    Je me pose la question sur un tirage papier A4 avec de bonnes conditions d’éclairage ci la différence
    serait aussi infime?
    À part les photographes qui vont décortiquer l’image ,sont bokeh ,la texture en zoomant dans celle-ci,
    ou pour des tirages fine art ou des agrandissements important .Pour la plupart des gens ,notamment pour des événements familiaux , beaucoups ce contenteront d’un appareil à petit capteur.
    Ce qui m’étonne de façon générale au delà de ce comparatif c’est le peux de différence qu’il y a entre
    des systèmes reflex ou hybrides avec par exemple un DXO one,
    Que reste-t-il au appareil APSC ou 24×36 par rapport par exemple à un DXO one hormis le bokeh ,la montée en « iso » .

    1. J’ai publié cet article n’ont pas pour démontrer qu’un téléphone est aussi bon qu’un appareil Hasselblad, mais pour montrer que les téléphones ont beaucoup progressé depuis quelques années. Mais comme vous dites, c’est assez troublant car pour beaucoup de gens, bientôt ils ne seront plus intéressés à acheter un reflex ou un sans miroir. Ils se contenteront de leurs smartphones.

  2. La plupart s’en contentent déjà (de leur smartphone).
    Maintenant il faut voir ce qu’on veut faire en photo.
    Il est facile de se procurer des fichiers brut de ces téléphones.
    Même à l’iso de base les meilleurs téléphones sont vraiment moyens (mais si c’est pour un partage instantané par mail ou message c’est suffisant évidemment).
    La montée en iso c’est vraiment mauvais, soyons clairs. Le zoom (optique), ben yen a pas. Le grand angle du dernier Pixel est juste horrible et les simulations de bokeh il vaut mieux des contours bien lisses…
    Bref, un reflex/sans miroir reste à des années lumières dès qu’on veut faire les choses sérieusement.
    Il y a quand même pas mal de monde qui part sur du sans miroir pas trop cher genre M100 ou autre.
    Très bon capteurs plus bonnes optiques pour pas trop de volume.
    Ça serait marrant de voir qui utilise quoi par tranche d’age.
    A 1300€ l’iphone X, pour moins cher il se fait enterrer en 2 secondes dans 95% des situations.
    Mais l’iphone est ultra portable évidemment.
    En tout cas je préfère mettre 1300€ dans une belle optique.

    1. Je suis entièrement d’accord avec vous, mais les ventes des smartphones progressent alors que celles des reflex/sans miroir régressent ou stagnent. C’est une réalité et je ne crois pas que cela changera demain matin. Alors il vaut mieux avoir un bon smartphone qu’un reflex bas de gamme avec une optique « cheap »; surtout si nous faisons des photos simplement « pour le plaisir » de partager nos images de famille.

  3. Le probleme est simple:
    Le smartphone tu l’as toujours avec toi
    le reflex NON

    Le reflex, c’est sympa mais bordel c’est gros c’est lourd, ca coute un bras, il y a pleins d’optique, c’est compliqué etc etc…
    Le smartphone, non c’est simple léger, ca coute rien (puisqu’integrére au prix de ton smartphone) et ca répond a 95% des besoins.

    Le smartphone on a direct les photos, on peux les partager directement, on a le gps, on se vois sur la carte etc tec…
    Le reflex ben non, faut une appli ou du wifi, ou du BT, souvent meme pas de gps.

    Bref un smartphone c’est simple et répond a quasi tous les utilisateur
    un reflex est compliqué et ne répond quasi a aucun utilisateur (sauf ceux s’interressant a la photo évidemment).

    Apres on pourra toujours trouver des tas de choses a reprocher au smartphone mais les fait sont la….

  4. autour de moi, aucun de mes amis n’a un appareil photo, ils ont tous des iPhone…
    Par contre, je ne connais aucun photographe n’ayant pas un bon appareil photo…

    Conclusion : les ventes continueront toujours pour les professionnels, les amateurs se contenteront des smartphones… (d’ou une grosse baisse des ventes)

    Des passionnés continueront quand même à acheter des bons boitiers, ce qui pourra engendrer quand même des fluctuations sur les ventes, aux constructeurs à sortir des boitiers qui font vraiment une différence…