La photo d’une rose a trouvé preneurs : Mais pourquoi ?

rose-2018

Après que Kevin Abosch ait vendu une photo d’une pomme de terre, pour 1 million d’euros l’année dernière à un homme d’affaires européen qui l’a vu en train de dîner chez Abosch à Paris. L’artiste visuel irlandais de 46 ans qui charge généralement jusqu’à 500 000 $ pour des portraits de personnages célèbres, a révélé qu’avant de vendre sa photo, il avait négocié avec quelques verres de vin dans le nez, et que c’était la vente plus importante de sa carrière.

En 2010, Abosch a réalisé trois copies du célèbre tubercule: l’une pendue dans sa collection privée, l’autre a été donnée à un musée en Serbie, et la troisième a été vendue. Mais pourquoi photographier l’humble tubercule ?

Je vois des points communs entre les humains et les pommes de terre, qui parlent de notre relation en tant qu’individu au sein d’une espèce collective. En général, la vie d’une pomme de terre récoltée est violente et tenue pour acquise, et j’utilise la pomme de terre comme substitut à l’étude ontologique de l’expérience humaine.

photo_pomme_de_terre_1_million_euro

La photo de la pomme de terre est la 15ème photo la plus chère jamais vendue. Le détenteur actuel du record pour la photographie la plus chère jamais vendue est « Rhein II » d’Andreas Gursky, qui a été adjugé pour 4,3 millions de dollars américains lors d’une vente aux enchères chez Christie’s en 2011.

Une rose

Maintenant nous venons d’apprendre, que Kevin Abosch (oui encore lui), le photographe qui a vendu une photo d’une pomme de terre pour 1 000 000 €, est le photographe derrière l’œuvre crypto-artwork la plus chère du monde en vendant une photo d’une rose sur la blockchain pour 1 000 000 $.

CNN rapporte que la photo, intitulée « Forever Rose« , a été achetée hier à la Saint-Valentin par un groupe de 10 collectionneurs qui comprenait des fonds d’investissements, un cabinet de conseil, des projets cryptographiques et un important investisseur crypto basé en Chine. Il y avait plus de 150 acheteurs intéressés, et c’est 10 collectionneurs qui ont fini par acheter la photo. Le million de dollars est considéré comme le prix le plus élevé jamais payé pour une œuvre d’art de crypto-monnaie.

Abosch a créé « Forever Rose » en collaboration avec GIFTO, une plateforme de don décentralisée qui stocke son dossier de collection sur la chaîne de blocs Ethereum.

Le photographe et la plateforme ont fait don du produit de la vente à la Fondation CoderDojo, qui offre des ateliers de programmation gratuits pour les enfants âgés de 7 à 17 ans.

[via CNN I Petapixel]

crédit photo : Kevin Abosch

2 commentaires

  1. Lors de votre annonce de nouveau blog sur les nouvelles technologies, j’ai été tenté de vous inviter à parler de blockchaine. Je ne l’ai pas fait car je me suis dit que vous aviez surement d’autre réflexions plus importantes à ce moment là.

    Mais vu que vous tendez la perche , j’en profite. Je ne veux surtout pas influencer en quoi que ce soit votre ligne éditoriale. Vous le savez surement déjà, il y a de nombreux projets très variés et intéressants autour des blockchaines.
    Certes cela n’est pas une technologies « matérielle » mais elle devrait donner naissance à un nouveau pan entier de la structure du web, des app et bien encore. Au point que cela peut être un thème à lui seul sur votre blog techno.

    Et bien entendu, comme on peut le voir ici , de nombreux projets autour de la photo.

    Si je me permets ce commentaire c’est aussi car en france on est toujours à la bourre sur l’innovation. Et en parler c’est toujours en bon début pour faire vivre quelque chose et aider à sa démocratisation.

    1. Je vais êtes très honnête avec vous, je n’ai pas encore pris le temps de me faire une opinion sur ce sujet. Si cela devient aussi populaire, je crois que je vais prendre le temps d’y réfléchir.