Mon sac photo et mes accessoires !

le meilleur sac photo

Quel est le sac photo que je trimballe partout pour transporter mon matériel et mes accessoires ?

– Peak design Travel backpack : https://amzn.to/2nAHdkb
– Peak design Tech pouch : https://amzn.to/2lW0X1r
– Peak design Camera cube : https://amzn.to/2nsvQLp

Mon système d’attache : https://amzn.to/2nvttau

Trépieds gorillapod : https://amzn.to/2mHKxtV

Nettoyage objectif : https://amzn.to/2lUTzDl

Bouchon générique Fuji : https://amzn.to/2nzxbzK
Bouchon générique Sony : https://amzn.to/2odabHv

Filtre Nisi : https://amzn.to/2o4qBSb
Filtre circulaire polarisant : https://amzn.to/2nyv67e

Bandouilière : https://amzn.to/2nywjeM
Carte SD : https://amzn.to/2odc9HT
Etui SD : https://amzn.to/2mE7XQR

Protection pluie : https://amzn.to/2nvyVtY

 

La vidéo « Mon sac photo et mes accessoires ! »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Le script de la vidéo « Mon sac photo et mes accessoires ! »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

Bonjour et bienvenue dans cette vidéo !

Alors aujourd’hui, on va parler de sacs à dos et d’accessoires. Donc l’idée, c’est une fois par an, je vous montre quel est le sac à dos que j’emmène absolument partout et que j’utilise pour transporter mon matériel, pourquoi j’ai choisi ce sac à dos et je vais vous montrer tous les accessoires qui sont généralement à demeure dans mon sac à dos.

Ici dans cette vidéo, on ne parlera pas spécialement d’appareils photo et on ne parlera pas spécialement d’objectifs parce que c’est quelque chose que je couvre beaucoup sur la chaîne et ça peut varier tout simplement. Ce que souhaite simplement souligner, c’est que je pars rarement avec moins de deux boîtiers.

Quel matériel pour voyager ?

Quand je pars deux boîtiers minimum. Quand je pars en voyage, j’entends. Quand je pars faire un road trip photo ou des choses comme ça. Je trouve que ça me réconforte énormément quand je pars avec un seul appareil photo. Si cet appareil photo-là connaît le moindre problème technique, je suis sans rien. Avoir un secours, c’est toujours la garantie que quoi qu’il arrive, je pourrais faire des photos. Je ne vais pas avoir une panne sur les deux.

Là typiquement, je pars en Toscane dans deux semaines. Si j’arrive en Toscane à 1100 km de chez moi et que mon appareil photo connaît un problème, ou je le fais tomber, ou il peut se passer énormément de choses, qu’est-ce que je fais quoi. Donc voilà, toujours deux appareils photo et j’essaye généralement qu’ils soient complémentaires. J’essaie que ça ne soit pas forcément les mêmes.

Par exemple chez Fujifilm, j’aime bien un duo X-T3/X-H1 parce qu’il y en a un qui est stabilisé, l’autre qui n’est pas stabilisée, mais qui a super autofocus. Ou alors un X-T3/X-T30 parce que je sais que si je pars faire une petite promenade comme ça d’une heure, je vais partir avec le X-T30. Tous les appareils photo ont des avantages et des inconvénients et j’essaye de prendre deux appareils qui soient complémentaires.

Chez Sony, j’ai utilisé le A7III en combinaison avec le A7RIV là depuis un mois ou deux parce que les deux sont très complémentaires et ils ont des avantages et inconvénients qui ne sont pas forcément les mêmes.

Mon sac photo

On va attaquer le gros du sujet et le gros du sujet, c’est mon sac à dos. C’est un sac à dos Peak design. Vous savez que j’utilise énormément de produits Peak design. Donc, c’est un sac à dos Peak design. C’est le Travel backpack en 45 L. Donc, c’est la dernière gamme qu’a sorti Peak design. C’est la gamme de voyages. Ce sont des sacs à dos qui sont relativement gros, qui sont faits pour apporter beaucoup de matériel.

Moi, je vais vous expliquer pourquoi j’ai choisi ce sac à dos. Ça ne va pas être très facile en vidéo. Comme vous pouvez voir ici la couleur, il n’est plus très noir. J’avais choisi le modèle noir et je le regrette. Si vous devez acheter ce sac à dos, je vous le conseille plutôt en couleur clair. Moi, je ne suis pas très soigneux avec mon matériel. J’ai envie de pouvoir l’utiliser mon matériel. C’est-à-dire que je veux pouvoir amener mon sac à dos partout, l’amener dans des endroits où c’est sale. J’ai besoin de le poser dans la terre. J’ai besoin de le poser dans la boue quand je suis en Camargue. J’ai besoin de le poser. J’ai besoin de l’utiliser ce sac.

Donc voilà, il va se salir et j’ai besoin qu’il soit résistant, qu’il ne se déchire pas, qu’il ne prenne pas l’eau, que je puisse le nettoyer. Là, vous auriez vu l’état du sac quand je suis revenu de Camargue, là, il est propre. Ça ne se voit pas, mais là, il est propre. Tout ça pour dire que c’est un sac à dos qui doit pouvoir subvenir à des conditions climatiques qui sont parfois très compliquées.

Sac multi fonctions

Alors ici, c’est un sac à dos qui est très technique et je ne vais pas pouvoir vous le présenter de a à z. Il y a trop de choses à présenter. Je vais vous présenter quelques petits trucs et pourquoi j’utilise ce sac à dos-là et pas un autre. La première chose que je souhaite vous dire, c’est que c’est un sac à dos dont le fonctionnement est un peu particulier. C’est un sac à dos dans lequel on met des sacs, en fait.

C’est-à-dire que c’est un sac à dos qui est entièrement vide à l’intérieur et ensuite il est très modulaire avec un système de sacs que vous pouvez acheter. Et ce système de sac-là fait qu’en gros le sac en lui-même, il va peser à peu près 15 à 20 % plus lourd qu’un sac normal. Tout simplement parce que vous avez tendance à mettre des housses à l’intérieur du sac et le poids de ces housses-là font que ça ajoute un peu de sac. Donc, ce n’est pas forcément un sac à dos pour quelqu’un qui voudrait optimiser au maximum le poids de son sac.

Par contre, moi je n’utilise parce que c’est un sac à dos qui est extrêmement riche, extrêmement modulaire et il s’adapte à chaque fois que je veux faire quelque chose. Il s’adapte extrêmement bien à ce que je veux faire. Ici, je vous le présente « dans sa taille compacte ». En fait, c’est un sac à dos aussi qui est capable de, quelque part, réduire sa taille pour que je puisse le prendre comme un sac cabine lorsque je vais à l’aéroport. Ici en l’occurrence, il est clippé à l’intérieur. Ici, il est clippé à l’intérieur pour pouvoir arrondir cette forme-là et qu’on ne m’embête pas lorsque je monte dans l’avion.

Aussi capable d’être petit

Malgré tout dès que je suis sorti de l’avion, je peux le déclipser. Regardez, j’entends (…) et vous voyez, je suis passé de ça, comme ça. Vous voyez que c’était arrondi. Un sac à dos qui est beaucoup plus rectangulaire déjà, il est beaucoup plus gros. Ensuite, c’est un sac à dos qui est technique. Qui dit technique dit que ça va être assez riche. Ici par exemple, vous voyez, j’ai une poche magnétique. Vous entendez le magnet dans lequel je peux mettre la housse de pluie de mon sac à dos. Donc ça, ma housse de pluie, elle est là, elle est toujours à demeure et j’ai ma place pour la housse de pluie.

Je ne sais pas si ça passe bien en vidéo, mais j’ai des petits clips ici sur lequel je peux venir mettre des liens, en fait. Je peux venir accrocher des choses. J’en ai un, deux, trois, quatre, cinq, six devant. Ces liens-là, ils vont me permettre par exemple de transporter un drone ici et de l’attacher avec deux fils. Mais, je vais pouvoir par exemple prendre un autre sac. Si j’ai envie de mettre un sac devant mon sac, je prends un autre sac qui est un petit sac peut-être avec lequel je préférerai sortir dans la rue. Je mets ce sac-là et c’est pareil je l’attache avec les six liens. Donc, ce sont des choses comme ça qui peuvent paraître rien, mais ça fait une grande différence.

C’est un sac qui a deux poches sur les côtés. On a une poche ici dans lequel ici par exemple j’avais mis un anti-moustique, mais vous allez pouvoir mettre une bouteille d’eau ou un trépied. Si vous mettez un trépied par exemple, je reviens d’un stage où j’avais mis mon trépied ici dans cette poche-là, donc le trépied il va venir comme ça, vous voyez, il va venir comme ça, il va dépasser un peu, mais vous allez pouvoir l’accrocher, vous avez un lien. Alors ici, vous avez ce lien-là et vous avez une petite encore encoche dans lequel vous pouvez l’attacher. Tout est fourni. Ce sont des choses qui sont extrêmement bien construites.

Mon étui SD

Alors, je ne suis pas un vendeur de base. Je trouve que je le présente assez mal ce sac. Mais bon, je fais du mieux que je peux. Devant, j’ai une poche. En général, vous voyez, j’ai une poche pour tout ce que j’ai besoin d’avoir accessible immédiatement. Par exemple dans cette poche-là, je vais généralement toujours avoir une batterie. Et c’est aussi dans cette poche-là que je vais mettre mon étui à carte SD.

Mon étui à carte SD, c’est un étui de protection qui contient que des cartes SD. Il y a un côté jaune, un côté noir. Généralement d’un côté, j’ai toutes les cartes SD qui sont pleines et de l’autre côté j’ai toutes les cartes SD qui sont vide. Comme vous pouvez voir au niveau des cartes SD, j’espère que je suis dans le bon sens, j’utilise de plus en plus les cartes SONY Tough. Donc, c’est les cartes qui sont extrêmement résistantes. C’est vraiment de la grande qualité ces cartes-là et en un tout petit peu moins cher, je vous conseille les Extrême Pro 300 Mo par seconde ou 95 Mo par seconde.

En tout cas cette petite pochette-là qui contient toutes mes cartes SD, elle va aller toujours dans ma pochette de devant ici. C’est-à-dire que je vais être capable si j’ai un problème que j’ai besoin d’une carte SD de la changer et compagnie, j’ai toujours ça ainsi qu’une batterie très vite accessible depuis la poche du haut de mon sac. Ensuite ce sac à dos-là, on va attaquer la principale partie, je vais l’ouvrir par l’arrière et comme vous pouvez le voir ou pas d’ailleurs, il est vide. C’est-à-dire qu’il n’y a absolument rien à l’intérieur de mon sac à dos.

Ordinateur

La seule chose que je peux vous montrer, c’est que j’ai un emplacement ici pour mettre mon portable et une autre pochette à l’intérieur qui a un scratch qui peut me permettre de mettre mon iPad. J’espère que ça passe bien dans la vidéo. Donc de ce côté-là, j’ai mon ordinateur et ma tablette. Et ici, c’est vide. C’est-à-dire que ça va être charge à vous finalement d’utiliser le système modulaire Peak design pour le remplir comme vous voulez.

Je vais vous donner des configurations typiques personnellement que j’utilise. La configuration typique, c’est de prendre par exemple un caméra-cube, comme ça. Donc ça, c’est un emplacement dans lequel il est prévu que vous puissiez mettre votre appareil photo. Donc ici, vous allez pouvoir mettre des objectifs, vous voyez, là ici je mets un 70-200 mm. Ça, c’est le X-T30 par exemple. Vous voyez, je peux mettre le X-T30 dans cette poche-là. On peut mettre déjà beaucoup de choses dans un cube comme ça.

Rangement interne

On a les systèmes Peak design classiques pour classer notre matériel. Donc, on a ici un rabat par exemple, on peut diviser en deux. Et ici, j’ai un téléconvertisseur par exemple, je peux le mettre au fond, mettre le système de diviseur et mettre quelque chose par-dessus. Alors là, mettre un objectif par-dessus par exemple. Donc, c’est extrêmement modulaire. Sachez que tout est à base de scratch. Donc, je peux par exemple rapidement arracher un scratch et venir le mettre ici si à ce moment-là je préfère le moduler comme ça mon sac. Donc, tout est adaptable et ça dépend parfaitement de vous comment vous avez prévu vous de vous organiser.

Ensuite, comme vous pouvez le voir, j’ai un module au-dessus. Donc, c’est un sac où il y a trois tiers : un, deux, trois. Mais en fait, les modules quand vous les achetez, ils vous indiquent si c’est un module qui prend un tiers, deux tiers ou trois tiers. Ici, j’ai un tiers de disponible. Ce tiers-là, je peux par exemple venir prendre un sac Peak design classique, – je ne me rappelle plus de son nom maintenant – c’est le Everyday Sling 5 L. C’est un sac que j’utilise beaucoup quand j’ai envie de partir léger, que je veux faire une petite promenade, que je n’ai pas envie d’avoir mon gros sac, je pars avec mon Sling 5. Généralement, il me permet de prendre un appareil photo et un deuxième objectif, un appareil photo avec un objectif monté plus un objectif de ce pair à côté et des cartes SD, des choses comme ça.

Modulaire sac photo ou transport d’affaire

Ce sac-là, il est étudié pour pouvoir aller comme un gant, vous pouvez voir ici à l’intérieur du sac de voyage. Ça veut dire qu’il va transporter lui aussi des objectifs et compagnie. Je peux l’utiliser comme un sac normal. Regardez, je peux l’utiliser comme ça. Il faut juste que je mette la anse. Je peux l’utiliser comme ça pour stocker des choses et ensuite dire à partir du moment où je suis en voyage, je n’ai pas envie de prendre le gros sac, je prends le petit sac et ça me fait quelque part deux sacs en un. Ce sont donc des choses qui ne sont pas possibles avec la plupart des autres sacs et ce sont des choses que j’apprécie beaucoup avec le mien.

À l’inverse quand j’ai besoin d’emporter beaucoup de matériel, on a par exemple la version « trois tiers ». Donc, c’est cette housse-là, je la mets ici, je reviens de la Camargue et j’avais par exemple cette configuration-là. Donc là cette fois-ci, tout est dédié au stockage de différents matériels. Et ici encore une fois, vous modulez tout à l’intérieur exactement comme vous voulez. Moi, je n’ai jamais eu deux fois la même organisation. Je vais être capable, par exemple, j’avais besoin, là je ne l’ai pas, de mettre le 200-600 mm de chez Sony. Le 200-600 mm, il a besoin d’aller comme ça.

En quelques secondes, vous voyez j’avais fait ça. Vous voyez, j’arrache tout et voilà. Et là maintenant, je peux mettre mon 200-600 mm ici. C’est quelque chose qui va s’adapter extrêmement vite et vous allez pouvoir en fonction de ce que vous avez besoin de ranger, changer en permanence. C’est quelque de qualité. Moi, je les manipule. Je les arrache, je les remets. Je les arrache, je les remets. J’ai tout plein ici de choses pour moduler que j’intercale ou non en fonction des objectifs et je peux vous assurer que ça ne bouge pas. C’est de la qualité et au fur et à mesure que les mois passent, il n’y a pas du tout détérioration. Ça se scratche toujours aussi bien. Ça tient très bien dans le sac.

Au-dessus, j’ai toujours une place. Je ne sais pas si ça se voit bien, mais en fait j’ai un écart ici entre les trois tiers qui me permettent de mettre des objectifs et le dessus. Généralement sur le dessus, c’est là que j’en profite pour mettre des trépieds, par exemple. Moi personnellement, j’utilise pas mal le GorillaPod. Donc, c’est un trépied de voyages que vous allez pouvoir beaucoup adapter. Vous voyez, il m’arrive par exemple de le pendre à une rambarde. Vous voyez, je le pends à une rambarde comme ça. Enfin bref !

Trépieds petit

C’est un trépied où vous pouvez adapter la forme pour l’attacher à un poteau, pour l’adapter voilà. Vous pouvez faire beaucoup de choses. Je le pends des fois aux branches d’un arbre. Donc généralement, mon GorillaPod, il va aller sur cet endroit-là. Idem à cet endroit-là, ici, je vais y mettre ma bandoulière. J’utilise actuellement la bandoulière de chez Peak design avec le système de liens que vous voyez peut-être ici. Donc ce lien-là, il va varier. Un coup, je vais le mettre à l’appareil photo, un coup je vais le mettre sur un objectif. En tout cas, ma bandoulière, elle va généralement sur le dessus du sac.

Idem, c’est très rare que je me déplace sans la protection pluie que j’utilise pour prendre des photos. Cette protection pluie, elle est géniale en fait. C’est-à-dire qu’elle est prévue avec un écran arrière transparent. C’est-à-dire qu’ici je vais mettre le petit X-T30, bon ça va paraître surdimensionné, mais voilà comment ça fait, en fait. Vous voyez, je vois bien l’écran arrière de mon appareil photo et j’ai deux côtés dans laquelle je peux mettre des mains. Donc, les mains sont au sec et en fait l’eau ne risque pas de rentrer puisque tout est comme, vous savez, des manches. Vous voyez exactement ce que vous êtes en train de faire.

Devant, il y a de quoi serrer sur l’objectif pour que l’objectif soit extrêmement bien couvert aussi et il y a un zip sur le dessous parce que si vous êtes sur trépied, il y a un zip des deux côtés. Vous voyez. Vous laissez juste passer le trépied et tout est étanche. Donc moi, c’est une protection pluie qui franchement j’en suis extrêmement content. J’ai cherché pendant longtemps une protection pluie qui me convenait et celle-là, elle me convient, mais vraiment parfaitement. Et en plus une fois que j’ai terminé, vous voyez, c’est extrêmement compact et en général je fiche là ici. Je mets ça ici et je suis tranquille.

Matériel de nettoyage

Autre chose que je mets généralement sur le dessus, c’est une poire. Donc, c’est un système de souffleur. Je change énormément d’objectifs et j’essaye de toujours avoir ce souffleur d’air à proximité parce que comme ça dès que je change d’objectif, je mets toujours un coup sur le capteur et je remets l’objectif. Mais j’ai besoin de l’avoir facilement accessible, sinon si je dois aller le chercher c’est trop compliqué. Donc, j’ai besoin d’en avoir un vraiment ici. Donc voilà à peu près comment je m’organise.

Je vois le rangement que j’ai besoin selon si j’ai besoin de prendre un sac que je vais pouvoir ensuite trimballer plus simplement quand je n’ai pas envie de trimballer mon gros sac. Et au-dessus je mets quelques accessoires indispensables que j’ai besoin d’avoir accès très rapidement.

Allez, on le ferme. Ici, comme vous avez peut-être pu le voir, on ne voit pas les bretelles. On ne voit pas les bretelles du sac à dos. En fait, encore une fois, c’est un système intelligent de Peak design. C’est-à-dire que lorsque je suis à l’aéroport, les bretelles comme ça du sac à dos, c’est quelque chose qui, on ne sait jamais où les mettre ? Ça va s’accrocher. Lorsque je le mets dans le compartiment à l’intérieur de l’avion, ça s’accroche partout. Ce n’est vraiment pas pratique.

Peak design a encore une fois pensé à ça. Et en fait ici, il y a un système de rabat et vous pouvez mettre les bretelles dedans. Vous voyez, là je suis en train de les sortir et mes bretelles maintenant sont sorties. Comme vous pouvez voir sur les bretelles, j’utilise le Peak design Capture Pro. Alors si vous ne savez pas ce que c’est, je sais que certains quand ils me croisent en stage, je suis comme ça et en fait c’est la capacité d’accrocher mon appareil photo à l’épaule. Donc, si je me penche quel que soit le mouvement que je fais, j’ai cet appareil photo ici qui est à l’épaule et moi je le mets très facilement.

Trousse de rangement

Alors, je sais que j’ai vu une vidéo d’Omar qui ne savait pas bien l’utiliser, qui avait du mal à l’utiliser. Moi, je l’utilise maintenant ça fait trois ans et je peux vous assurer que je n’ai même pas besoin de regarder de manière générale. Ça marche extrêmement bien. J’en ai un à gauche et un à droite. Il m’arrive d’avoir les deux appareils photo sortis ou alors il m’arrive aussi, j’ai ce système d’attache partout, même sur mes colliers d’objectif. J’en ai beaucoup des comme ça. J’en ai un à demeure sous chaque appareil photo et j’en ai quasiment sous chaque objectif. Donc, il m’arrive aussi d’avoir un objectif qui n’est pas forcément monté et de mettre l’objectif comme ça sur le côté.

Et ce que j’aime bien, c’est que je peux me pencher, je n’ai pas le truc qui se trimballe de partout. Moi, c’est un système que j’aime vraiment beaucoup. En tout cas, pour l’instant, je n’ai pas trouvé mieux quand je n’ai pas envie de ranger mon appareil photo et que quand même je veux avoir mon appareil-photo à porté, je préfère vraiment ça au système de bandoulière qui a tendance, si je me penche, etc., à bouger pas mal.

On va maintenant parler d’une autre partie du sac dont on n’a pas parlé parce que ce n’est pas terminé. En fait, j’ai une grande poche qui est devant. Alors, je vais la trouver. Elle est ici, voilà. J’ai une grande poche ici qui est devant dans lequel je peux stocker énormément de choses. Moi, la manière dont je m’organise, c’est que cette poche-là, vous avez la possibilité de la garder compacte, comme elle est là, ou de l’ouvrir encore plus de 15 L.

Donc, j’ai un autre zip que je vais trouver. J’ai un zip ici qui est là sur des deux côtés et j’ai un soufflet ici qui s’ouvre. Vous voyez. J’ai ouvert le soufflet. Et là maintenant quand j’ouvre, j’ai beaucoup plus d’espaces. Alors vous, ça ne passe peut-être pas en photo, mais ça vous permet vraiment, là maintenant que vous commencez à vraiment avoir un gros sac à dos. Pour rappel, au départ quand je vous l’ai fait, il faisait quasiment moitié moins que ça. Donc, c’est pour ça que je vous dis que c’est un appareil photo qui est modulaire parce que quand je veux un gros sac, il est là, il est présent. Mais quand je veux un sac qui est compact, il est là aussi, il est présent.

Capture clip

Donc ici la manière dont je m’organise, c’est que j’utilise les tech pouch qui sont vendus séparément par Peak design. Les tech pouch, ce sont des poches dans lesquels vous allez pouvoir stocker du matériel. Moi, j’ai deux tech pouch, c’est la manière dont je m’organise. J’ai une tech pouch qui contient tous les accessoires de nettoyage, les batteries, les piles. Tout ce genre de choses-là, c’est dans cette tech pouch-là. En fait, je sais d’avance que quand je prends ma tech pouch, j’ai absolument toutes mes accessoires et c’est quelque chose que je peux prendre séparément du sac. C’est donc quelque chose que j’aime beaucoup.

J’ai deux tech pouch, une pour les filtres. C’est une tech pouch que je ne veux pas forcément prendre tout le temps. Si je sais que je n’aurai pas besoin de filtres ce jour-là, cette tech pouch, je ne la prends pas. En tout cas, cette tech pouch grise, elle me permet d’amener les filtres et cette tech pouch noire, elle me permet d’amener tous les accessoires de nettoyage, les batteries, des choses comme ça.

Je vais vous montrer rapidement. Ici sur cette tech pouch-là, je vais avoir mon système de filtre. Je vais utiliser des filtres de NiSi v5. Moi, je l’ai en version landscape. Donc ici, c’est évidemment toutes les bagues d’adaptation pour mettre les filtres selon les objectifs. J’ai ici un nettoyeur de chez NiSi qui me permet lui d’enlever mes sales traces de doigts directement sur les filtres.

Ici j’ai deux filtres gradués. Donc, j’ai un gradué moyen et un gradué fort. Ils sont ici au milieu de ma poche. J’ai une protection pour mes filtres quand ils sont montés et j’ai une petite pochette. Alors ça, c’est du fait maison, vous ne le trouverez pas forcément ailleurs. Je l’ai coupé avec un ciseau. Mais en fait, ça contient tous mes filtres. Là, j’ai du ND 10, j’ai du ND 5, du ND 3, j’ai un polarisant aussi. Bref ! Ici j’ai tous mes filtres en fait qui sont dans cette petite pochette-là et qui sont à l’intérieur de ma tech pouch.

Trousse technique

Quand je prends ma tech pouch, je sais que j’ai mon système de porte-filtre, j’ai tous mes filtres, j’ai de quoi nettoyer mes filtres. Vraiment, c’est une pochette où, elle va là. Elle se cale ici dans mon sac et je sais que j’ai tout ce qu’il me faut. Dans l’autre tech pouch, je vais avoir tout ce que j’ai besoin pour nettoyer. J’ai généralement pas mal de lingettes qui me permettent de nettoyer les objectifs. J’ai aussi le souffleur d’air avec une petite brossette.

Vous avez vu, j’en ai deux. J’en avais un qui était dans le compartiment principal et j’en ai un deuxième ici dans mon kit nettoyage. Il n’y a rien de pire en tout cas pour moi que ne pas avoir le nécessaire de nettoyage. Ça m’arrive régulièrement d’avoir un problème avec mes objectifs, il est devenu sal ; quelqu’un l’a touché ; j’ai mis les doigts dessus sans faire exprès, j’ai besoin de pouvoir nettoyer où que je sois rapidement.

Donc, j’ai pas mal en général de chiffon microfibre. J’en ai toujours beaucoup. Évidemment que j’ai un stylo à objectif, donc tout le nécessaire pour nettoyer sur place. J’ai évidemment une batterie et j’ai des piles même, les deux tailles de piles parce qu’il va y avoir des fois des accessoires, je ne sais jamais lequel, mais qui vont tomber en panne de pile. Ça peut être une télécommande. Ça peut être un micro. Ça peut être ma monture équatoriale. Ça peut être beaucoup de choses, mais j’ai besoin d’avoir des piles.

Filtres Nisi

Donc ici, dans celle-là nettoyage et pile, dans celle-là, les filtres et les deux viennent ici finalement. Idem là, je ne l’ai pas mise, mais ma télécommande, elle va aller avec la trousse d’accessoires ici dans lequel j’ai le nettoyage et j’ai les batteries. La télécommande, elle y va.

Idem avec ce filtre-là, j’ai généralement un filtre polarisant circulaire. C’est le seul filtre circulaire que j’utilise parce que je n’ai pas forcément envie de monter mon porte-filtre si j’ai envie de mettre un polarisant. Alors, j’utilise une taille de 77 mm, j’utilise la marque Marumi. C’est un polarisant que j’aime beaucoup. Voilà ce que j’utilise. Ensuite, ce que je vais avoir dans cette pochette noire et qui n’était pas présent ici, ce sont des bouchons. Alors, ce sont des simples bouchons. Ici, je vous prends la version Fujifilm.

Alors, ce sont des bouchons que j’ai achetés de manière générique sur Amazon. J’en ai acheté, je crois, 10 Fuji, 10 Sony. De manière générale, il n’y a rien de qui me frustre plus que de ne pas retrouver mes bouchons comme ça d’objectifs ou les bouchons de capteurs en fait et j’ai envie d’en avoir partout. Comme ça dès que je change d’objectif, tout de suite, je peux boucher mon capteur ou je peux boucher mon objectif et j’en mets partout parce que je suis sans arrêt en train de chercher ces trucs-là et ça m’agace de ne pas les trouver rapidement.

Voilà ! J’ai une dernière pochette ici dans laquelle, regardez, on trouve encore une fois un bouchon de capteurs et d’objectifs. On trouve encore une fois un souffleur d’air. Je suis un obsessionnel du souffleur d’air, des lingettes. J’ai vraiment envie quelle que soit la situation. Des fois, il peut m’arriver de poser le sac dans une dune à 100 m de moi et de partir uniquement avec cette pochette technique-là puisque cette pochette technique-là, elle a pas mal aussi de choses pour pouvoir l’accrocher, par exemple sur un trépied. Donc, je vais pouvoir l’accrocher à un trépied cette pochette-là et je sais que j’ai tous mes accessoires dedans alors que mon sac à dos, il est un peu plus loin.

Organisation de voyage

Donc voilà, tout ça pour dire que c’est un peu la manière dont je m’organise pour être prêt à toutes les situations. Donc du coup, comme vous pouvez le voir, quand j’ai terminé, c’est un sac qui est globalement assez gros avec deux grosses parties. Une partie ici qui est dédié vraiment aux appareils photo, aux objectifs avec quelques accessoires, type le GorillaPod, un accessoire pour la pluie et un accessoire, je ne trouve plus, la bandoulière si j’ai besoin d’une bandoulière.

Devant deux pochettes techniques, nettoyage, télécommande, batterie, filtre et la pochette de filtre, évidemment je ne la prends pas systématiquement. Mon truc de carte SD sur la pochette devant très rapidement accessible. Voilà comment je m’organise avec mon sac à dos. Je crois que j’en ai fait le tour. C’était une longue vidéo.

Alors ici, je n’ai pas voulu couvrir ce sac à dos dans ses moindres détails. Il y aurait encore des choses à dire. C’est un sac à dos dans lequel évidemment vous avez des modules un tiers, comme j’ai ici. Vous avez des modules deux tiers. Sachez que ces modules-là, ce que j’aime beaucoup, c’est que certes, ils servent de modules que vous pouvez mettre dans un sac vide, mais moi j’ai pris l’habitude dernièrement de lorsque je pars en voyage, je vais mettre par exemple un module un tiers comme ça. À un module un tiers, vous pouvez mettre s’adaptant la taille des objectifs, vous pouvez mettre entre trois et six objectifs dans un module comme ça. Moi, je le mets dans ma valise finalement, ou alors dans un sac à main.

Conclusion

Quand on part en avion à deux, par exemple je peux mettre ça dans un sac pour ma femme. En fait, c’est un sac ensuite que je vais laisser à l’hôtel, mais je sais que mes objectifs sont rangés dans ce sac-là. Donc voilà, tout ça, c’est l’univers, j’ai envie de dire, Peak design. Les choses que je ne vous ai pas montrées, c’est évidemment, il y a des systèmes pour le linge qui sont faits pour ce sac-là, il y a des systèmes pour les chaussures et il y a des systèmes même pour la trousse de toilette. C’est un sac qui est prévu pour amener du matériel photo, mais aussi pouvoir amener du linge, pouvoir amener des choses qui ne soient pas reliées à la photo.

Donc, vous pouvez décider si vous faites un tiers photo et deux tiers par exemple d’autre chose. Ou est-ce que vous faites deux tiers photo et un tiers d’autres choses, ou alors vous pouvez faire trois tiers photo. Bref, c’est le sac à dos Peak design, j’imagine, que beaucoup d’entre vous le connaissez. Moi, je ne l’avais jamais présenté. C’est en tout cas comme ça que je l’utilise et voici à peu près tout ce que je mets dedans. Je pense que je n’ai rien oublié. J’espère que c’est bien passé sur la vidéo. C’est une vidéo qui n’est pas facile à faire. Techniquement, on se demande un peu comment vous montrer les choses sans que ça soit rébarbatif.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Si vous l’avez trouvé utile, n’hésitez pas à lâcher les pouces levés vers le haut. Dites-moi en commentaire, qu’est-ce que vous en avez pensé finalement tout ce système-là ? C’est vrai que c’est gros. Vous pouvez le mettre en configuration compacte et assez légère, mais c’est un sac aussi où vous pouvez trimballer énormément de poids. Et moi quand il est chargé au maximum pour des shootings un peu spéciaux, c’est vrai que c’est un sac qui est très lourd. Merci d’avoir suivi cette vidéo.

À bientôt !

5 commentaires

  1. Interessant, je cherche justement un sac pour mon Fuji, je ne trouve pas vraiment un truc qui me plait… Il y a également une nouvelle gamme chez Manfrotto qui va sortir (ou déjà sorti)

  2. Désolé, maisla seule vue de tous ces liens « amazone » me donne la chair de poule.
    Je n’irais pas plus loin … tant pis pour votre vidéo, sans aucun doute intéressante.

  3. Pareil pour moi, conseiller un sac à dos à 300€ minimum (sans alternative de votre part) alors qu’on pourrait mettre cet argent dans un objectif, c’est indécent.
    J’ai depuis deux ans un vielle sacoche (le nom semble être « Iso ») qu’un ami m’avait vendu avec son canon et mon fuji x-T20 rentre parfaitement dedans avec un objectif en plus.
    Votre système d’attache est par contre très original et semble pratique.
    J’avais acheté un sac à dos chez K&F Concept pour 70€ mais le style ne m’a pas charmé. Je pense qu’il doit y avoir des sacs tout aussi pratique à moins de 150€.