Les incidents causés par les drones en agmentation

dronefaa_2

Un nouveau rapport de la FAA aux USA confirme ce que certains craignaient; de nombreux amateurs de drones sont responsables d’une hausse des incidents causés par leur appareils. Ces derniers sont une véritable menace et pourraient provoquer des catastrophes aériennes à grande échelle si aucune mesure n’est prise rapidement par les gouvernements de plusieurs pays.

Un rapport a été publié mercredi 26 novembre en réponse à des demandes par des organismes de presse comme le Washington Post. Ce rapport décrit explicitement des incidents de circulation liés aux drones déclarés par des aiguilleurs travaillant pour certaines compagnies aériennes depuis le début 2014.

dronefaa_3

La FFA a publié une liste de plusieurs de ces incidents; dont certains sont troublants, d’autres carrément effrayants. Un total de 175 incidents ont été signalés, dont 25 sont décrits comme des près-collisions. Dans un cas, un drone a volé à moins de 30 mètres d’un avion d’US Airways décollant d’un aéroport, à peu près tous les cas impliquent des drones volant  au-dessus de la limite des 300 mètres autorisés. Ces quasi-catastrophes, comme le très médiatisé évènement à l’aéroport de LaGuardia à New York le 8 septembre dernier ne sont pas encourageants.

dronefaa_1

Certains fabricants prennent les choses au sérieux et proposent comme solution de doté leurs drones d’altimètres pré-paramétrés qui interdiraient à l’appareil de voler au-dessus de 300 mètres. Mais de petit malins pourraient facilement désactiver cette protection, c’est la raison pour laquelle certaines entreprises préfèrent laisser la responsabilité sur les épaules de leurs clients.

Phoro crédits: Quad par Simon Jardine, US Airways a330-300 par Arpingstone, et Phantom Quadcopter par David J