nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Le meilleur trépied photo 2024 : Freewell défie Ulanzi & Peak Design 

Table des matières

Le trépied Ulanzi vient d’être détrôné par le trépied Carbone Real Travel de Freewell ! Avec sa construction en fibre de carbone, son poids de 0,9 kg et sa taille minimale de 42,8 cm, il est idéal pour les aventuriers à la recherche de légèreté et de portabilité. Dans cet article, je vous explique pourquoi c’est le meilleur trépied photo de 2024. 

Comparatif des caractéristiques techniques 

La fiche technique de ce nouveau trépied Freewell n’a pas à rougir face aux trépieds Peak Design et Ulanzi. 

Plusieurs de ses caractéristiques sont assez proches du trépied Peak Design : charge maximale, hauteur de colonne déployée, hauteur minimale de 10 cm, compatibilité plaque Arca-Swiss. 

On retrouve également un emplacement pour AirTag sur la jambe. Très pratique pour savoir à tout moment où se trouve votre trépied ! 

Comparatif de l’encombrement

En dimension repliée, la taille du trépied Freewell est équivalente à ce que propose Ulanzi. Le Peak Design reste malgré tout le plus compact. 

Le gros point fort de ce trépied Freewell : son poids ! Seulement 900 grammes, c’est le trépied le plus léger de cette sélection. 

Les points forts du trépied Freewell 

Une colonne centrale assez longue

Sans déployer la colonne centrale, le trépied Freewell est un peu plus petit que le Peak Design et le Ulanzi. Si vous voulez aller plus haut, vous devez déployer la colonne centrale. 

Le système qui permet de déployer les jambes est plus malin que le système du Ulanzi ou du Peak Design. 

👉 Il faut tourner le pied, tirer puis reverouiller le pied. C’est très pratique car ça vous évite de déplier chacune des sections. 

L’inconvénient, c’est qu’on manque de précision et que c’est moins facile de déployer qu’une seule section. Il faut déployer toutes les sections en même temps. Un système très rapide, mais qui a ses avantages et ses inconvénients ! 

La colonne centrale peut également se séparer en deux comme sur le trépied Peak Design. Vous pouvez retirer toute la partie principale de la colonne pour ne garder que la partie du haut et alléger encore plus le poids de votre trépied. 

La colonne centrale peut aussi s’inverser de façon à pouvoir faire du top shot et avoir vraiment le boîtier au ras du sol

Autre point positif : on peut visser une clé Allen sur la colonne centrale. Impossible de la perdre ! 🔧

Système pour visser la clé Allen 

Fonctionnalité monopode 

L’une des particularités de ce trépied, c’est de pouvoir le transformer facilement en monopode. C’est comme si vous achetiez à la fois un trépied plus un monopode ! La même tête va sur les deux et on passe de l’un à l’autre très rapidement. 

Jambes inclinables 

Les jambes du trépied sont inclinables à environ 90°, 60° et 30°. C’est très pratique, surtout pour se mettre au ras du sol et passer rapidement de l’un à l’autre en quelques secondes. 

Accessoires supplémentaires 

Sur la base du trépied, on retrouve 3 trous filetés pour intégrer des accessoires supplémentaires (un écran par exemple).  

Une tête de trépied polyvalente à 360° 

La force de ce trépied, c’est sa tête. On retrouve 2 plateaux panoramiques qui tournent à 360°. Vous pouvez combiner plusieurs mouvements intéressants pour atteindre n’importe quel degré. Si vous voulez photographier la lune ou faire de l’astrophotographie, vous ne serez pas limités dans vos mouvements. 

La poignée permet également de faire des combinaisons verticales et horizontales

C’est un énorme avantage face aux trépieds Peak Design et Ulanzi qui étaient très limités à ce niveau. 

Des matériaux de qualité 

J’ai vraiment été étonné par la qualité des matériaux de ce trépied Freewell. 

Sur le Freewell, on retrouve la même résistance et la même qualité que le Peak Design. 
👉 Trépied carbone très résistant aux tremblements
👉 Matériaux rouges élégants. 

Et même si les finitions sont comparables au Peak Design, on reste malgré tout sur un tiers de son prix ! 

Une tête Arca-Swiss

La tête du trépied Freewell est compatible Arca-Swiss. 

On retrouve aussi un niveau à bulle situé au niveau du plateau. Ce n’est pas l’endroit le plus pratique car il faut vérifier le niveau avant de poser l’appareil photo. 

Le plateau Arca-Swiss se trouve à l’intérieur avec une bague rouge. Elle permet de libérer ou de verrouiller le plateau panoramique au-dessus de la tête. Un double mécanisme qu’il faut bien prendre en main pour éviter de faire tomber son boîtier ! 

J’ai testé avec un boîtier et un gros zoom 200-600mm : c’était très stable, quels que soient les angles.

Le plateau possède également un clip pour smartphone. 

Les points faibles du trépied Freewell 

La perfection n’existe pas ! L’un des seuls inconvénients de ce trépied, c’est son système de déploiement de colonne centrale. C’est très rapide, mais pas toujours pratique quand on veut déployer qu’une partie des sections et garder les mains libres. 

La colonne centrale est également plus basse que les autres lorsqu’elle n’est pas déployée. Le problème, c’est que plus on déploie la colonne centrale, plus on risque des tremblements… 

Pour résumer, ce trépied est pour moi la nouvelle référence de 2024 : 

  • excellent rapport qualité/prix 
  • mode ras du sol très pratique 
  • ultra léger pour le voyage 
  • monopode inclus, un vrai trépied 2-en-1 
  • tête 360° sans limites 

Navigation

Catégories

5 erreurs de débutants

couverture BlogPhoto

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *