nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Test Canon RF 24-105mm f2.8 L Z : ça change la donne ? 

Table des matières

Aujourd’hui on fait le test d’une première mondiale dans l’univers de la photo : un objectif qui mixe les atouts d’une optique RF classique, d’un objectif cinéma et d’un objectif Broadcast. Canon essaie d’allier le meilleur des deux mondes en proposant un objectif taillé pour la photo et la vidéo. Cette nouvelle gamme Z nous réserve de belles surprises ! Retour sur les performances du Canon RF 24-105mm f2.8 dans ce test complet. 

Stop pub cachée ! 

  • Vidéo sponsorisée : non 
  • Origine de l’objectif : prêt IPLN 
  • Contrôle de la vidéo avant diffusion par la marque : non aucune condition 
  • Financement : lien affilié IPLN.fr

Comparatif des caractéristiques techniques : 24-105 f4 vs 24-70 f2.8 vs 28-70 f2

Je compare ce Canon RF 24-105 f2.8 au 24-105 f4 parce que c’est le seul 24-105 qu’on avait jusqu’à aujourd’hui, mais son principal concurrent, ça reste le 24-70mm f2.8

Ce Canon RF 24-105mm f2.8 est le seul à avoir 11 lamelles. Il offre donc un bokeh encore plus doux que les autres ainsi qu’une stabilisation 8 stops alors que les autres sont plafonnés à 5 stops.

C’est aussi le plus long objectif de cette sélection puisque c’est le seul qui est en zoom interne. Si vous zoomez, l’objectif ne s’étend pas. 

✅ Un avantage lorsque vous le manipulez ou que vous faites des photos ou des vidéos. 

❌ Un inconvénient lorsque vous le transportez. 

Niveau poids, il pèse quasiment le double du 24-105mm f4 mais fait le même poids qu’un 28-70mm f2. 

Une construction exemplaire 

Rien à redire sur la construction de l’objectif, on a tout ce qu’il faut : 

  • bague d’ouverture fluide et silencieuse dédiée à la vidéo ; 
  • bague de mise au point très souple et agréable à utiliser ; 
  • 2 boutons personnalisables ; 
  • bague de mise au point électronique avec résistance (mais sans butée mécanique) ; 
  • bague de commande programmable ; 
  • 4 boutons (limiteur de distance, mode AF/MF, stabilisation avec 3 modes) ; 
  • collier de pied amovible mais non cliquable. 

Vous avez aussi la possibilité de motoriser la bague de changement de focale ou de mise au point. Une commande vous permet également d’avoir des mouvements 100 % fluides et de les faire à distance via un smartphone. 

À noter : 
👉 C’est le seul objectif de ce comparatif qui a les 3 modes de stabilisation qu’on peut affiner en fonction de ses besoins. 
👉 Le pied amovible n’est pas Arka-Swiss, vous devez monter un plateau en dessous. 
👉 Impossible de monter un téléconvertisseur sur cet objectif. 

Un objectif ultra polyvalent 

Sur le terrain, j’ai eu une utilisation aussi bien photo que vidéo. La polyvalence d’un 24-105 est déjà incroyable de base, mais avec une ouverture f2.8, ça permet en plus de travailler dans des environnements plus sombres et d’avoir une meilleure qualité. 1 stop de vitesse en moins, c’est toujours agréable !  

À 105mm f2.8, une combinaison peu courante, on arrive quand même à avoir un joli flou d’arrière-plan. 

➡️ C’est une optique très agréable à travailler. 

Quelles différences entre une focale 70 mm et 105 mm ? 

La différence entre du 70mm et du 105mm est flagrante. Sans parler de la compression des plans. L’arrière-plan ne sera jamais le même entre du 70 mm et du 105 mm. Sur l’exemple ci-dessus, l’arche remplit bien le cadre à 105 mm alors que c’est impossible à 70 mm. 

Test des performances optiques du Canon RF 24-105mm f2.8 

Piqué 

À 24 mm 

Sur un Canon R5 zoomé à 200 %, on atteint le piqué maximal au centre. C’est parfait ! Sur les côtés, l’homogénéité tarde un peu à arriver. Il faut attendre f5.6 et f8 pour avoir une homogénéité parfaite à 24mm. 

En comparant le piqué avec les autres objectifs, on se rend compte que : 

  • au centre, le piqué est comparable à ce qu’on trouve sur le 24-70 et le 28-70 ; 
  • le 24-105mm f4 est en retrait, même s’il reste très bon ; 
  • le 24-70mm f2.8 est celui qui a la meilleure homogénéité. 

Sur le terrain, on voit bien la différence entre les zooms haut de gamme et le 24-105mm f4. 

➡️ C’est difficile de départager le 24-70mm et le 24-105mm, le piqué est presque identique. Par contre, le 24-105mm f4 est effectivement moins bon que les autres. 

À 105 mm 

En bout de zoom, on obtient les résultats suivants : 

  • au centre, le piqué est très bon à pleine ouverture et atteint le grade “excellent“ à f/4 ; 
  • sur les côtés, il faut attendre f8 pour avoir l’homogénéité parfaite. 

➡️ Il n’y a que le 24-105mm f4 qui reste en retrait. Le 24-70mm f2.8 est celui qui s’en sort le mieux alors que les autres sont à peu près équivalents. 

Bokeh 

On obtient une meilleure séparation des plans et un bokeh plus profond à 105mm qu’à 70mm. Les 11 lamelles du diaphragme permettent d’avoir un bokeh aussi doux qu’avec le 28-70mm. Sur le 24-70mm f2.8, le bokeh est un peu plus agressif et moins travaillé. 

Avec le 28-70mm, on est à f/2 alors qu’on est à f/2.8 sur le 24-105mm. La qualité du bokeh est la même, il n’y a que la compression des plans qui change. 

C’est grâce à cette compression des plans que vous pouvez obtenir une image très intéressante à 105 mm selon le look que vous recherchez. 

Autofocus 

L’autofocus est parfait. À 30 i/s sur le Canon EOS R6, je n’ai obtenu que 5 % de déchets. Même quand c’est au plus difficile pour les moteurs AF, les photos sont toujours nettes. 

Performances vidéo

Ce Canon RF 24-105mm f2.8 est aussi une optique optimisée pour la vidéo. Ce qui m’a le plus marqué, c’est la stabilisation

👉 À main levée à 105mm f2.8, les plans sont topissimes ! J’ai même réussi à faire un changement de focale, ce qui aurait été impossible avec un 24-70 ou un 28-70 à cause de leur zoom externe et de leurs bagues rigides. Avec le 24-105mm f2.8, ça se fait du bout du doigt en toute fluidité. 

L’autofocus est aussi performant qu’en photo. Il n’y a pas le moindre pompage, il arrive bien à traquer le sujet. 

J’ai rarement vu une optique aussi polyvalente en vidéo. Elle combine plein d’atouts : 

  • bague 24-105mm qu’on peut bouger avec le pouce sans avoir le moindre problème d’autofocus ; 
  • bague d’ouverture très fluide ; 
  • stabilisation incroyable. 

Une réussite ! 

📍 À noter : 

  • c’est un objectif parfocal : la mise au point est conservée pendant le zoom, ça permet d’avoir des plans qui sont toujours impeccables. 
  • Le focus-breathing est minimal : vous pouvez changer de point autofocus sans que le cadre ne change. 

Défauts optiques 

Vignettage 

Il y a un peu de vignettage, mais c’est courant sur ce genre d’objectif. Il faut attendre f8 pour qu’il disparaisse, aussi bien à 24 mm qu’à 105 mm. 

Flare

Le niveau de flare est identique à celui du 24-70mm f2.8. On en trouve dans certaines situations complexes, mais il y en a peu. 

Aberrations chromatiques 

Sur le terrain, je n’ai pas vu de vraies différences entre ces objectifs-là. Et pourtant, j’étais dans des situations où on trouve généralement beaucoup d’aberrations chromatiques ! 

Sur la mire, on peut voir un niveau d’aberrations chromatiques sphériques plus important que sur les autres objectifs (surtout au centre). Un défaut qui n’en fait pas l’objectif idéal pour de l’astrophotographie, d’autant plus qu’il a aussi un peu d’astigmatisme

Aberrations chromatiques sphériques

Distorsion

L’autre défaut de ce Canon RF 24-105mm, c’est qu’il produit pas mal de distorsion au grand-angle. 

Un défaut qui n’a pas trop d’incidence puisque c’est corrigé sur le JPEG et qu’on ne la voit pas sur les RAW grâce aux profils de correction. Mais il faut quand même savoir que l’objectif a naturellement de la distorsion et qu’on aurait eu un meilleur piqué sur les bords s’il n’avait pas eu cette distorsion. 

En conclusion

Une réussite pour cet objectif de la nouvelle gamme Z de chez Canon. C’est un des premiers objectifs 100 % hybrides qui est aussi performant en photo qu’en vidéo. Sa polyvalence le rend idéal pour de l’événementiel, du portrait, du mariage, du photo-journalisme et pour n’importe quel vidéaste. Il convient à beaucoup d’utilisations, je ne peux que vous le recommander !

8.5/10

  • Autofocus infaillible
  • Stabilisation 8 stops
  • Ergonomie cinéma
  • Objectif parfocal
  • Bagues fluides
  • Encombrement
  • Distorsion au grand angle
  • Prix dédié à une cible professionnelle ou de passionné

Navigation

Catégories

5 erreurs de débutants

couverture BlogPhoto

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *