La photographie de concerts rock : cinq conseils pour bien réussir

La photographie de concerts rock est probablement l’expérience la plus palpitante mais aussi la plus difficile en photographie. C’est également un rêve pour de nombreux passionnés de musique et de photographie. Afin de mettre toutes les chances de votre côté quand vous irez photographier votre groupe de musique rock préféré, voici cinq conseils qui vous aideront à être mieux préparé à faire face à cette explosion de lumière et de sons.

1. L’appareil photo

Pour commencer il vous faut un bon appareil photo, peu importe la marque; que ce soit Nikon, Canon, Sony ou Fuji. Le plus important ce sont les performances en haut ISO de l’appareil que vous choisirez. Les capacités ISO est un aspect essentiel en photographie de concert. Selon votre budget, essayez d’acheter un appareil qui offre de bonnes performances jusqu’à 3200 ISO. Vous serez confronté à des conditions de faible éclairage sur scène, donc la possibilité de définir des valeurs ISO élevées est très importante.

N’oubliez pas que plus vous utiliser des valeurs élevées, plus le bruit sera présent. Pour ma part, je conseille les Nikon D3100, D3300, D7200 ou le Canon EOS Rebel T5, T3i ou T5i, mais tous les apn qui produisent de bonnes images en haut ISO peuvent être utilisés. Je sais que Sony produit d’excellents appareils très performants en haut ISO, mais comme je suis avec Nikon depuis plusieurs années, je connais surtout les apn de cette marque.

2. Les objectifs

En photographie de concert, je recommande toujours d’avoir un objectif lumineux comme un 50mm f1.8 en raison de sa capacité à produire de bonnes images dans des conditions de faible éclairage. Si vous vous trouvez loin de la scène, un zoom est essentiel. Mais ici les choses se compliquent un peu; un zoom lumineux coûte assez cher, un 150-600mm peut coûter plus de 2000 $ / 1800 euros. La solution est de choisir un objectif moins lumineux, donc moins cher, et d’utiliser des valeurs ISO plus élevées. Par exemple le Tamron SP 150-600mm f/5-6.3 Di VC USD est vendu environ 1000 $ / 850 euros. Ce n’est pas un zoom très lumineux mais il produit de bonnes images.

N’espérez surtout pas avoir de bonnes photos en les cropant, même si votre appareil est doté d’un capteur de 20 mégapixels. Il vaut mieux avoir un bon zoom puissant qu’un petit 70-200mm puis de croper vos images en post-traitement. La qualité générale sera médiocre et vous ferez ressortir le bruit, surtout si vous shootez en haut ISO. Le bruit sera plus discret sur une image non cropée. C’est la raison pour laquelle un objectif lumineux est important ainsi qu’un bon zoom puissant qui vous permettra de cadrer parfaitement votre sujet peu importe à quel endroit vous vous trouverez dans la salle.

3. Les cartes mémoires

Le choix d’une carte mémoire devrait être basé sur le format, la capacité de stockage et la vitesse en lecture/écriture. Il existe deux principaux formats: SD (Secure Digital) et CF (Compact Flash). Les cartes SD sont de plus en plus populaires; elles sont également moins chères que les cartes CF. Ces dernières sont encore utilisées dans les apn haut de gamme. Une carte de 32 Go est la meilleure option. Quant à la vitesse, plus celle-ci est rapide et mieux ce sera pour vous. Lors d’un concert il faut souvent mitrailler son sujet afin d’être certain d’avoir plusieurs bonnes photos.

L’éclairage change si rapidement qu’il est parfois difficile pour l’appareil d’ajuster les paramètres rapidement, c’est la raison pour laquelle il ne faut surtout pas avoir peur de mitrailler la scène pour être certain d’obtenir quelques bonnes photos. La vitesse de votre carte est alors une qualité essentielle si vous ne voulez pas vous retrouver avec des buffers pleins qui vous feront perdre du temps. De plus opter toujours pour des cartes haut de gamme, elles sont plus chères, mais elles vous garantiront des performances optimales.

4. Protégez vos oreilles

Une protection auditive est un must en photographie de concert. Dans cet environnement, le niveau sonore est similaire à celui d’un bulldozer et si vous prévoyez de faire souvent ce type de photos, vous devez à tout prix protéger vos oreilles. La solution la plus simple est d’acheter des bouchons d’oreilles vendues dans les drugstores ou les magasins à grandes surfaces. Peu importe la marque, le plus important est qu’elles réduisent le niveau sonore que vos oreilles devront encaisser. Faites quelques tests avant, afin de vous assurer qu’elles protègent bien vos oreilles.

5 Le logiciel de post-traitement

Si vous voulez vous démarquer des autres photographes de concert, vous devrez post-traiter vos photos. Être un photographe ce n’est pas seulement appuyer sur le déclencheur de votre appareil, c’est aussi savoir bien utiliser des logiciels pour obtenir le meilleur de vos photos. Il y a plusieurs applications disponibles, mais Lightroom est probablement le logiciel le plus simple et le plus efficace. Capture One est aussi excellent, mais il est destiné à des photographes professionnels. Son interface est moins intuitive et la multitude d’options pourraient vous faire perdre du temps. Selon moi, Lightroom se maîtrise plus rapidement.

Le processus de post-production devrait être aussi « indolore » que possible, en ce sens qu’il ne faut pas passer des heures interminables à traiter vos photos; pour ma part je préfère photographier que post-traiter mes fichiers numériques !

Une fois revenu chez vous et que vous entamez le processus de transfère; classez vos photos par étoiles, choisissez les meilleures, les plus percutantes, celles qui mettent le plus en valeur le groupe. Pour donner un style à vos images, les presets sont un bon choix. Ils vous épargneront de longues heures de travail. Toutefois, je préfère ne pas trop modifier mes photos en post-traitement. J’aime bien montrer le groupe tel qu’il était sur scène; cependant c’est un choix bien personnel.

Grâce à ces cinq conseils simples à appliquer, vous êtes maintenant prêt à démarrer votre carrière de photographe de concerts ! Toutefois n’oubliez pas que cet article est destiné aux débutants dont le budget est limité. Pour les plus audacieux, vous pouvez utiliser un plein format est des optiques haut de gamme afin d’avoir de meilleures photos qui seront plus nettes et moins bruitées. C’est à vous ultimement de décider combien vous voulez investir pour faire ce genre de photos.

Au sujet de l’auteur

Matthias Hombauer est un photographe autodidacte fondateur de « How to Become a Rockstar Photographer« , où il enseigne aux gens comment photographier des concerts rock . Il est titulaire d’un doctorat en biologie moléculaire, mais il a vite compris qu’il voulait combiner ses deux passions; la musique et la photographie. Actuellement, Matthias est basée à Vienne en Autriche et travaille pour des artistes tels que Iggy Pop, The Prodigy, Peter Gabriel, Elvis Costello et Fink.

Un commentaire