L’anti-réflexion : Une nouvelle fonctionnalité dans Lightroom ?

tourist-photographs-shower-city-travel-concept-takes-picture-home-window-smartphone-51670804

Dans la dernière mouture de Lightroom, Adobe nous avait proposé la fonction « Dehaze », qui permettait de supprimer le voile atmosphérique sur une photo. Des chercheurs chez Google et au MIT nous présentent cette fois un algorithme qui supprime les réflexions et les éléments indésirables.

Bien qu’il soit peu probable que cette nouvelle fonctionnalité fasse son apparition prochainement dans Lightroom, puisque cette trouvaille est le fruit de longues recherches par des techniciens « ennemis » d’Adobe, rien ne dit, que l’entreprise de San José en Californie ne pourrait s’en inspirer. Cette découverte avait fait les manchettes en mai dernier, mais très peu d’informations avaient été dévoilées à cette occasion. Voici une vidéo qui explique et montre quelques exemples sur la façon dont tout cela fonctionne:

En gros, au lieu de tirer une seule photo, l’utilisateur capture une courte séquence d’images tout en déplaçant légèrement son appareil. L’algorithme peut prendre une photo obstruée par une clôture, puis comme par magie, supprimer celle-ci.

pathway

Ces éléments qui causent des réflexions/obstructions peuvent être détectés et extraits en comparant toutes les images. Au final, vous obtenez une photo nette de la scène, exempte d’éléments indésirables, notamment une réflexion ou une clôture. Un exemple :

hospitaloriginal

hospitalremoved

En voici un autre :

chainlinkreg

chainlinkremoved

Cette technologie pourrait faire son apparition sur les smartphones, puis un peu plus tard dans les appareils photo, nous disent les techniciens de Google et du MIT. Toutefois, ce qui qui serait vraiment intéressant pour les photographes avancés, serait l’implémentation d’une telle fonctionnalité dans Lightroom, permettant de modifier son intensité et laisser ici et là des réflexions « esthétiques artistiquement ».

[via]

Crédits photo : Tianfan Xue/Michael Rubinstein/Ce Liu/William Freeman/MIT/Google