Larry Lessig est pour la plupart des gens un parfait inconnu. Pourtant c’est lui qui a créé en 2001 la Creative Commons (CC), qui est une organisation à but non lucratif dont le but est d’offrir une solution légale aux personnes, notamment aux photographes, qui souhaitent libérer leurs œuvres des droits de propriété intellectuelle standards de leur pays.

Un “outsider”

À côté d’un Donald Trump qui ne cesse d’insulter ses adversaires par des propos misogynes et racistes, il y a des “outsiders” qui ont peu de chances de gagner, mais qui rendent cette course intéressante. L’un de ces candidats est Larry Lessing, qui propose de se présenter comme « président de l’organisation d’un référendum » afin de faire adopter la loi sur l’égalité des citoyens en 2017. Une fois cette mission accomplie, il démissionnera et le vice-président deviendra président.

La raison pour laquelle cette candidature est si intéressante, est que Lessing est le seul candidat rompu aux nouvelles technologies qui a défendu la liberté sur internet, et qui est fondateur et président d’une organisation qui donne à la fois aux créateurs individuels ainsi qu’aux grandes entreprises, des moyens simples standardisés permettant d’accorder des permissions de droits d’auteur supplémentaires à leurs œuvres..

Les photographes qui désirent partager leurs oeuvres peuvent les placer sous licences Creative Commons; lesquelles régissent les conditions de réutilisation et de distribution. Par exemple, beaucoup d’utilisateurs du service en ligne Flickr, ont choisi d’offrir leur travail sous une licence Creative Commons.

Une loi sur l’égalité des citoyens

Lessing propose une loi sur l’égalité des citoyens, qui est un ensemble de réformes destinées à restaurer l’égalité des chances. Elle garantit la liberté de vote, la surveillance contre le tripatouillage partisan, et l’égalité des chances lors des campagnes de levé de fonds afin d’avoir au final un gouvernement élu pour et par le peuple.

Lessing nous dit :

L’influence qu’à l’argent sur le monde politique est des plus mauvaises dans le sens où la notion d’argent empêche le gouvernement de bien fonctionner. Le problème actuel remonte en 1995, quand la révolution républicaine a mis fin à 40 années de majorité démocrate. Les républicains ont commencé à récolter de l’argent pour leur campagne afin de garder le contrôle et les démocrates ont décidé de contrer cela en récoltant à leur tour de l’argent pour reprendre le pouvoir. Et c’est ainsi que s’est instauré le système compétitif qui est toujours présent aujourd’hui.

Lessing ne se fait pas d’illusions; il sait très bien qu’il n’a aucune chance d’être élu face à des machines très bien huilées financées par Wall Street et des comités d’action politique, derrière lesquels se cachent des groupes d’intérêt qui souhaitent influencer la politique aux États-Unis.

Toutefois, comme d’autres “outsiders”, il pourrait contribuer à sa façon à influencer certaines prises de positions du futur président et en outre faire prendre conscience aux électeurs de son pays, qu’ils ont un Congrès qui ne les représente pas et qui travaille contre leurs intérêts. Pour que Larry se présente, il doit d’abord lever 1 millions de dollars avant le 7 septembre. Si cet objectif est atteint, il participera à la course à l’investiture démocrate.

Les gens intéressés à suivre Larry lessing peuvent visiter son site internet en cliquant ici.

 

jupiter2000Politique
Larry Lessig est pour la plupart des gens un parfait inconnu. Pourtant c’est lui qui a créé en 2001 la Creative Commons (CC), qui est une organisation à but non lucratif dont le but est d’offrir une solution légale aux personnes, notamment aux photographes, qui souhaitent libérer leurs œuvres...