Comment utiliser les valeurs ISO efficacement avec votre appareil photo

21

Le photographe Jim Hamel nous explique comment bien utiliser les valeurs ISO avec son appareil. Bien que cet article s’adresse surtout aux débutants, c’est aussi l’occasion pour les plus expérimentés, de se rafraichir la mémoire.

Les valeurs ISO

Les valeurs ISO ont longtemps été appelées le troisième élément du triangle d’exposition. L’argentique nous confinait dans une fourchette très étroite de valeurs ISO lors de nos expositions. Heureusement, les temps ont changé, les nouveaux appareils offrent beaucoup plus de souplesse en ce niveau. D’une part, ils sont capables de prendre des photos à des sensibilités ISO très élevées. D’autre part, ils offrent la possibilité de prendre des photos à des valeurs qui étaient inaccessibles à l’époque de l’argentique. Consultez ce tableau ci-dessous de DxO Mark montrant l’évolution des capacité des appareils en haut ISO depuis 2002.

DxO-aging-chart-717x242

Ces données nous montrent que les nouveaux appareils photo peuvent produire d’excellentes photos, même à des valeurs ISO élevées sans produire de bruit inesthétique.

En outre, apparemment conscient du désir de photographes de changer leur ISO plus souvent, certains fabricants d’appareils ont facilité la façon de modifier ce paramètre à la volée. De plus nous avons maintenant des outils de travail très performants qui permettent de supprimer le bruit numérique à partir de nos photos, notamment grâce à Lightroom, ainsi que via des plug-ins dédiés comme Noiseware et Photo Ninja; lesquels sont conçus pour réduire le bruit dans vos images tout en conservant beaucoup de détails.

Tout cela noua amène à dire que les photographes ont accès à beaucoup plus de flexibilité concernant les valeurs ISO. Mais comment ce nouveau paramètre peut-il améliorer vos photos ? Et comment devez-vous définir ces valeurs dans différentes situations ? Si vous êtes un débutant en photo, vous pourriez être confus par tous ces chiffres, ou peut-être ne savez-vous même pas par où commencer. Voici quelques conseils qui vous aideront à faire des valeurs ISO un outil de travail, et à améliorer vos photographies.

Commencez par ISO 200

Si vous faites de la photo depuis longtemps, vous avez peut-être pris l’habitude de garder votre ISO à 100 pour réduire le bruit de vos photos. Cependant, comme je l’ai mentionné ci-dessus, la technologie a évoluée, cette habitude n’a plus sa raison d’être. Les différences sont quasi imperceptibles entre 100 et 200 ISO. Avec certains appareils très récents, vous pouvez même vous permettre de photographier à 400 ISO. Le bruit sera extrêmement discret. Ceci vous ouvre la voie à de nouvelles possibilités.

prime-panneauxUn exemple de débruitage avec DXO PRIME

De plus des plug-in comme NoiseNija ou le logiciel DXO Optic Pro, doté de la technologie de débruitage PRIME, font des merveilles. C’est la raison pour laquelle je vous demande d’oublier la valeur 100 et de passer à 200 ou 400. Cela vous offrira plus de latitudes avec les autres paramètres de votre appareil photo.

Utilisez ISO 400 pour les scènes nuageuses ​​ou crépusculaires

Dans ces conditions, vous pouvez pousser votre appareil jusqu’à 400 (voire plus en fonction de ses aptitudes en haut ISO). Si vous êtes à l’extérieur et qu’il y a des nuages, ou si le soleil commence à se déplacer à l’horizon, passer à ISO 400. Vos photos ne seront pas tellement plus bruitées. Et même si ce fut une belle journée ensoleillée, une vitesse d’obturation rapide permet de réaliser de photos impossibles à faire si la lumière n’est pas assez forte.

Montez d’un cran pour figer l’action

Auparavant, les photographes de l’ère argentique, ou même ceux du début du numérique, faisaient face à un dilemme en essayant de figer un mouvement;

  • Augmenter les valeurs ISO et risquer d’avoir une image ruinée par le bruit
  • Garder de faibles valeurs au risque de ruiner l’image en raison d’une vitesse d’obturation trop lente

Maintenant, avec de meilleures appareils et d’excellents outils de réduction du bruit, il n’y a plus aucune raison de ne pas augmenter vos ISO lorsque vous photographiez des scènes d’action. Dans ces cas, vous pouvez poussez jusqu’à 800 ISO.

Hannah-Water-717x467

1600 ISO pour des photos prises à l’intérieur

Dès que vous vous déplacez à l’intérieur, augmenter à 1600 ISO. Lorsque je me trouvais à l’Opéra Garnier à Paris, je ne pouvais pas utiliser un trépied ou un flash. Par conséquent, pour produire cette photo ci-dessous, mon appareil était paramétré à 3200 ISO. Avec un peu de post-traitement, l’image est tout à fait utilisable et ce, même pour de grands tirages.

Opera-717x432

Ne pas avoir peur d’utiliser 6400 ISO

J’ai récemment essayé de prendre des photos dans un lycée avec ma fille. Je faisais face à une combinaison problématique d’une lumière extrêmement faible, et d’un sujet en mouvement (les flashs n’étaient pas autorisés). J’avais une optique assez lumineuse qui pouvait ouvrir jusqu’à f/2,8. Pour que le sujet ne soit pas flou, je devais utiliser une vitesse d’obturation d’au moins 1/400 de seconde. Pour obtenir une exposition correcte, je fus obligé d’utiliser ISO 6400, puis j’ai réduit le bruit via Lightroom pour obtenir l’image ci-dessous.

Hannah-Play-717x5581 / 500e, f / 2.8, ISO 6400

Ce n’est évidemment pas tous les appareils qui permettent d’obtenir des bonnes photos à cette valeur. Mais dans certains cas, c’est la seule alternative pour figer le mouvement. Si votre appareil bruite à 6400, je vous recommande d’essayer DXO PRIME ((Probabilistic Raw IMage Enhancement). C’est le meilleur débruiteur que je connaisse. Sur le site de DXO, nous pouvons lire :

Cette technologie repose sur un mécanisme de recherche de similarité entre pixels dont les informations sont ensuite combinées. Tout l’enjeu étant de préserver les textures et les détails, PRIME ne prend en compte pour traiter un pixel que les pixels situés dans des zones présentant de fortes similarités. Pour effectuer cette opération, une large zone de recherche est définie : pour un pixel, plus de 1 000 pixels candidats sont testés !

Les valeurs ISO plus élevées

Personne ne veut utiliser des valeurs trop élevées. Toutefois, si vous êtes confronté entre le choix d’une photo prise à 6400 ou 12800 ISO (qui sera probablement très bruitée), et un plan floue, choisissez le paramètre qui vous donnera au final une photo bruitée. Vous aurez toujours l’espoir de réduire ce bruit dans Lightroom, alors que vous ne pourrez jamais corriger un sujet flou. De plus, comme je l’ai précédemment mentionné, PRIME est un débruiteur miraculeux. le temps de traitement est beaucoup plus long, mais cela en vaut la peine.

s_a83144f94ee

Cette photo a été prise à 12 800 ISO. Le photographe qui l’a réalisée, a appliqué tout mon savoir-faire pour produire au final une photo qui passe assez bien. On remarque que les fins détails ont été gommés, mais l’image demeure utilisable.

Conclusion

Si vous êtes débutant ou que vous tentez de maîtrise un nouvel appareil photo, ce paramètre doit devenir un outil comme les autres. Vous devrez évidemment l’adapter selon la scène et surtout selon votre appareil photo. Les plus récents et les plus chers offrent de meilleures performances en situation de faible luminosité. Vous pouvez vérifier le vôtre en consultant les données de DxO Mark. Mais la meilleure à chose à faire est de le tester en prenant exactement la même image à différentes valeurs ISO (tout en ajustant la vitesse d’obturation), puis de les comparer sur votre moniteur à 100%. Une fois que cela aura été fait, vous serez plus à même de jouer avec ce paramètre en limitant le bruit sur vos photos.

Au sujet de l’auteur

Jim Hamel est un photographe qui adore expliquer des techniques simples et faciles à mettre en oeuvre .

crédit photo : Patrck Gaillardin, Jim Hame