Charles Clyde Ebbets : Une photo emblématique d’un photographe oublié

lunch_atop_a_skyscraper

Photographié à New York en 1932, cette photo qui a été prise durant la construction du 69e étage du bâtiment RCA qui est le principal bâtiment du Rockefeller Center, est devenu l’un de ces chefs-d’œuvre emblématique de l’histoire de la photographie. Elle représente onze ouvriers en train de déjeuner, assis sur une poutre à 240 mètres au-dessus du sol, sans la moindre sécurité. Elle fut intitulée “Lunch a top a Skyscraper”.

Pourtant durant de nombreuses années, l’auteur de cette photo était “inconnu”. Après des mois d’enquête d’une agence de détectives privés, les détendeurs des droits de cette photo ont finalement reconnu en 2003 qu’elle avait été prise par le photographe Charles Clyde Ebbets. Cet artiste ne fut jamais reconnu à sa juste valeur. Pourtant il a été l’un des précurseurs du photojournalisme.

Une vie bien remplie

uXUAkjjzmtp_I5cqHFUTec9sXWUCharles Clyde Ebbets est né le 18 août 1905 à Gadsden, en Alabama. C’était un enfant aventureux qui avait une curiosité insatiable et qui aimait rire. Il a obtenu son premier appareil photo à l’âge de 8 ans. À l’âge de 16 ans, il a quitté la maison paternelle et s’est déplacé à Montgomery, Alabama pour commencer à travailler pour un journal de cette ville. Avide d’aventures, il était également un lutteur, un chasseur, un pêcheur et un pilote licencié. Son audace la conduit à prendre de nombreuses photos aériennes. Sa connaissance des sports lui a permis de devenir le photographe personnel de Jack Dempsey, qui était un boxeur américain né le 24 juin 1895 à Manassa au Colorado.

Après avoir fait du travail indépendant et occupé des emplois saisonniers à New York, en Virginie, en Géorgie et en Floride pendant plusieurs années, Charlie est revenu en Floride en 1933. Ayant travaillé dans la grande ville de New York et voyagé à travers le sud, il avait une perspective unique concernant l’évolution de la photographie professionnelle et le travail en relations publiques.

Ses débuts en tant que photojournaliste

Au cours de ses explorations, il s’était lié d’amitié avec les Indiens Seminole qui s’étaient réfugiés dans les marécages des Everglades après des décennies de conflits avec le gouvernement fédéral. Il était l’un des rares hommes blancs à se voir offrir un accès illimité à ce peuple fondateur. Ces collections historiques de photos prises dans les années 1930-1950 offrent un regard sans précédent sur la vie d’un peuple fier ignoré par le gouvernement.

charles c ebbets (11)

Au milieu des années 1930, leur situation de pauvreté et le manque de soutien gouvernemental étaient devenus désespérés, et Charlie a commencé à utiliser ses images pour raconter leur histoire au reste du monde. Ses photos et les histoires qu’il a écrites pour les accompagner ont fini par attirer l’attention et le soutien du bureau des affaires indiennes. Il venait de franchir une étape importante de sa carrière; celle du simple photographe à celle du photojournaliste. S’il avait été un photographe plus “commercial”, il aurait pu être reconnu comme l’un des photographes qui ont le plus marqué son époque.

Un photographe oublié

Cette photo montrant des travailleurs sur une poutre, n’est qu’une infime partie de son travail. Mais malheureusement, l’Histoire de la photographie a oublié pendant de nombreuses années cet artiste visionnaire que fut Charles Clyde Ebbets. Pour plus de détails sur cet artiste, vous pouvez visiter ce site internet qui lui est dédié.

crédit photo : Charles Clyde Ebbets