La photographie de rue : Mettez en pratique la méthode Robert Capa

123

Pour créer des photographies de rue ayant un réel impact, l’une des méthodes éprouvées est de se rapprocher de ses sujets. David Gleave, titulaire d’une licence de la prestigieuse Royal Photographic Society (RPS) a adopté l’approche «in your face» dans son travail. Basé à Manchester, Gleave est un photographe de rue qui travaille dans un style documentariste. Inspiré par le mantra rendu célèbre par Robert Capa «si vos images ne sont pas assez bonnes, c’est que vous n’êtes pas assez près», David a choisi de mettre en pratique cette méthode et de se rapprocher de très près des étrangers dans la rue.

1. Remplissez votre cadre

7-770x510

Pour remplir son cadre avec ses sujets, David travaille surtout avec une optique de 35 mm qui l’oblige à être courageux et de se déplacer physiquement afin d’adopter l’approche « in your face ». Ses influences et son inspiration proviennent essentiellement de photographes renommés, comme Robert Frank, Robert Capa, Eugene Smith, Bruce Davidson, Garry Winogrand, William Eggleston, William Klein et Mary Ellen Mark. L’appareil photo qu’il utilise est un Ricoh GR, et pour que ses images gardent toute leur authenticité, il fait rarement des retouches ou des manipulations en post-traitement.

2. «In your face»

Pour Gleave, le secret pour être un bon photographe de rue, est de se rapprocher de ses sujets, telle que l’a enseigné Robert Capa, qui fut, lorsqu’il était encore en vie, proclamé «le plus grand photographe de guerre au monde.» Rappelons que Capa est né à Budapest en 1913. Son vrai nom était André Friedman. Son surnom «Capa», qui signifie requin, lui fut donné après que certains grands magazines de son époque aient reconnu en Capa un véritable visionnaire.

22-770x510

Lorsque Robert Capa a eu 18 ans, il s’installa à Vienne, puis à Prague, pour finalement choisir Berlin. À Berlin, il étudia en sciences politiques. Au fil du temps, Capa rencontra de nombreux photographes, dont Felix Man, un éminent photojournaliste, pour lequel il fut assistant. Avec lui, il s’est aventuré dans plusieurs pays, photographiant la vie quotidienne des gens.

3. Approchez-vous !

Durant cette période, Capa a développé son oeil de photographe. Se faisant passer pour ce qu’il n’était pas; un photojournaliste de renom. » Capa a su imposer son travail par la qualité de ses photos. Pour David Gleave, c’est cette témérité qui lui a permis de devenir un meilleur photographe. Il a su à ses débuts, tout comme Capa, imposer son travail, en se présentant comme un des meilleurs photographes, alors qu’en réalité il ne faisait qu’apprendre son métier de jour en jour.

16-770x514

Selon lui, il n’existe pas de véritables “trucs” pour faire de bonnes photographies de rue, si ce n’est que la passion de bien faire son travail et d’appliquer le fameux mantra de Capa. Il nous explique :

Vous voulez que vos photos de rue soient différentes et qu’elles communiquent un instant de vie, alors approchez-vous de vos sujets et remplissez votre cadre. Vous obtiendrez des photos qui parleront d’elles-mêmes !

Lors de sa série d’images venant de son premier livre « Dans la ville », il a utilisé une optique 35mm, et il se plaçait toujours à environ 3 mètres de ses sujets. Parfois il établissait un contact visuel direct, mais il a toujours su demeurer très calme. Cette proximité nous donnes le sentiment d’être là, à cet instant précis où David a pris ses photos. Si David à un conseil à donner aux photographes attirés par la photo de rue, c’est de ne pas avoir peur d’être proche. Plus vous établirez un contact quasi physique avec vos sujets, plus vos photos seront de véritables instantanées.

crédit photo : David Gleave

Un commentaire