Le capteur Canon de 250MP APS-H : Il existe mais peut-être pas pour les photographes !

shutterstock_179539415_Canon

Je me souviens des premiers appareils photo dotés de capteurs de 12 mégapixels. Mon ancien Pentax par exemple, m’offrait une excellente résolution. Au début certains photographes se sont plaints affirmant que les «lois de la physique» et la rapidité de traitement des données venant de ses appareils auraient raison de ces capteurs, et qu’une limite serait bientôt atteinte. Pourtant Canon nous prouve le contraire. En effet, au CES l’entreprise nipponne a fait la démonstration de son nouveau capteur de 250 mégapixels, au format APS-H.

C’est Chuck Westfall, de canon, qui en a fait la démonstration. Selon lui, il est peu probable que nous allons voir ce capteur dans l’un des futurs reflex de l’entreprise. Mais le but de concevoir un tel capteur, n’était pas de l’offrir aux utilisateurs, mais bien de démontrer que Canon pense à l’avenir et qu’il ne cesse de développer de nouveaux produits, repoussant les lois de la physique.

Repousser les lois de la physique

Canon a annoncé une première fois son capteur de 250 mégapixels en septembre 2015. Mais c’est la première fois qu’il en fait la démonstration dans le monde réel. Mais cet incroyable capteur ne produit pas seulement des images fixes. Il peut également produire de la vidéo.

illustration

Bien que ce capteur soit de même taille (APS-H) que ceux des appareils de la série 1D de Canon, celui-ci ciblerait les appareils de surveillance utilisés par le gouvernement ou autres entreprises du même genre. Ce capteur offrant une résolution extrêmement grande d’une scène, il permet de zoomer dans une résolution Full HD à partir de seulement 1/120 de sa surface totale. Si vous voulez afficher la pleine résolution de ce capteur sur un téléviseur HD (1920 × 1080), vous auriez besoin de 120 écrans. Même avec des écrans 4K, vous auriez besoin d’en réunir 30 pour afficher une image. Voici une vidéo prise au CES.

Chuck nous dit que Canon a conçu ce capteur sur la base de «fortes demandes» de certains de leurs clients. Il dit aussi que, bien qu’il soit physiquement utilisable dans un reflex numérique, cela ne se produira pas bientôt».

Toutefois, les photographes attirés par des capteurs de ce genre gardent espoir. Canon a prouvé que sa technologie était viable. Si ce n’était pas le cas, ce capteur n’existerait pas. Il faudra probablement attendre plusieurs années avant qu’il soit utilisé dans des appareils de l’entreprise nipponne. Mais ne dit-on pas « tout vient à point à qui sait attendre! »