Le paradoxe « selfie » : Les gens aiment se prendre en photo mais n’aiment pas regarder celles des autres

woman-taking-selfie_1

Si vous êtes exaspéré par les « selfies » qui sont partagés à tous les jours sur les réseaux sociaux, vous serez heureux d’apprendre que cette « mode » n’est pas aussi populaire que ce que l’on croyait. En effet, Sarah Diefenbach et Lara Christoforakos de l’Université de Munich ont mené une recherche, et les résultats ont été publiés dans Frontiers in Pshychology. Le document explore ce que les rechercheurs ont appelé « The Selfie Paradox », et il est vraiment intéressant de savoir que la plupart des gens aiment se prendre en photo, mais n’aiment pas regarder celles des autres.

Combien d’entre nous ont l’habitude de prendre et de publier des selfies? Et à quelle fréquence le faisons-nous? Nous regardons nos selfies, mais celles des autres auraient-elles tendance à vous ennuyer? C’est exactement ce que Diefenbach et Christoforakos ont examiné dans leur étude.

Les chercheurs ont interrogé 238 personnes originaires d’Autriche, d’Allemagne et de Suisse. 77% d’entre eux ont dit qu’ils aiment prendre des selfies au moins une fois par mois et 49% ont dit qu’ils reçoivent des selfies de leurs amis au moins une fois par semaine. On leur a également demandé quel genre d’images ils préféraient, et combien de fois posaient-ils et prenaient-ils des selfies.

La majorité des répondants démontrent une attitude positive et ressentent des sentiments positifs envers leurs propres selfies. Ils les voient comme étant authentiques, amusants et auto-ironiques. D’autre part, 90% considèrent les selfies des autres comme des photos auto-promotionnelles et leur attribuent des caractéristiques négatives. Cependant, seulement 46% disent la même chose de leurs propres selfies. C’est ce que ces chercheurs ont appelé « The Selfie Paradox ». Si vous êtes intéressé, vous pouvez consulter l’étude complète ici.