Un appareil UV et des flashs Yongnuo nous montre des sujets dans une toute nouvelle perspective

thumb1-768x432

Le photographe français Pierre-Louis Ferrer voulait découvrir à quoi pourraient ressembler des sujets filmés en utilisant un éclairage sensible à la lumière UV. Il a donc développé un ringflash UV. En collaboration avec le gourou de l’étrange, Mathieu Stern, cette vidéo nous montre des résultats assez impressionnants. Ils ont également produit une vidéo nous montrant les coulisses de leurs tests, ainsi que le ringflash UV.

Des sujets et des objets

Le nombre de taches de rousseur qui ressortent sous la lumière UV qui sont souvent invisibles à l’œil nu semble irréel. Il est aussi surprenant de savoir comment différemment objets reflètent ou non la lumière UV. Comme prévu, un écran solaire absorbe complètement la lumière UV et n’atteint pas notre peau. Mais ce qui est surprenant, c’est le degré d’absorption de certains maquillages. Les coulisses de cette vidéo, nous montrent comment tout cela a été réalisé. Deux reflex numériques côte à côte avec une focale et un encadrement identiques. L’un était converti pour l’ultraviolet, l’autre pour lumière visible.

Pour ce qui est de l’éclairage, des flashs Yongnuo YN560-IV légèrement modifiés ont été placés autour d’un anneau pour créer une belle lumière enveloppante. La plupart des speedlights produisent une certaine quantité d’UV, mais elle est bloquée par les filtres des capteurs de la plupart des appareils photo. Avec leurs appareils modifiés, la lumière UV pouvait être enregistrée. Voici donc les coulisses de la création de ces photos.

IMG_0339-3-768x512

uv3

5555345346546457

[via]