Les appareils photo les plus vendus durant le mois de février au Japon en 2017

"1661991858001_3998284594001_Sonya7II

Certains photographes qui « détestent » les « mirrorless » se réjouissent lorsque les chiffres de vente de ces appareils sont à la baisse au Japon. Bien que ce marché soit (très) limité, ils y voient une preuve que les « sans miroir » ne se vendent pas aussi bien que les bons vieux reflex. Ils feraient mieux de calmer leur enthousiasme, car selon le site Mirrorless Rumors, en février les ventes pour ces appareils ont augmenté.

Selon DC.watch

En effet, selon des chiffres venant de DC.watch, et publiés par MR, en février au Japon, les appareils les plus vendus étaient:

  1. D750 (Nikon)
  2. α7 II (Sony)
  3. EOS 5D Mark IV (Canon)
  4. X-T2 (Fujifilm)
  5. X100F (Fujifilm)
  6. Powershot G7 X Mark II (Canon)
  7. OM-D E-M1 Mark II ( Olympus)
  8. COOLPIX AW130 (Nikon)
  9. RX100 V (Sony)
  10. α7R II (Sony)

7 « mirrorless » sur 10 appareils

Nous nous trouvons donc devant un marché en mutation, avec 7 appareils « sans miroir » dans le top 10, dont deux appareils fabriqués par Nikon (D750 et CoolPix AW130), deux appareils fabriqués par Canon (le Powershot G7 X Mark II et l’EOS 5D Mark IV), deux par FujiFilm (le X-T2 et X100F), et trois par Sony (l’A7 II, le RX100 V et l’A7R II). Sans oublier l’OM-D E-M1 Mark II fabriqué par Olympus. Ces chiffres nous montrent que contrairement aux prétentions de certains « professionnels », au Japon, les « mirrorless » font partie de la liste des 10 appareils les plus vendues; toutes catégories confondues.

Mais le plus étonnant, c’est qu’il n’y a que deux appareils Canon et Nikon dans cette liste. Sony étant le constructeur qui a le mieux positionner l’un de ses appareils (l’aα7 II), devant l’excellent EOS 5D Marck IV !

Rappelons que l’aα7 II, qui se trouve en deuxième place et qui est doté d’un capteur CMOS 24 x 36 de 24 mégapixels, a été encensé par plusieurs utilisateurs, pour son excellente qualité d’image jusqu’à 6 400 ISO, son viseur électronique haut de gamme et son AF rapide.

Nikon en 2017 ?

2017 sera probablement riche en rebondissements, depuis que nous savons que Nikon se prépare à une restructuration majeure qui pourrait, selon certaines rumeurs, faire en sorte qu’un « sans miroir » signé Nikon soit sur le marché vers la fin de 2017 ou au début de 2018.

[via]

8 commentaires

    1. Cela n’arrivera pas demain. Vous pouvez continuer à faire de la photo. Les reflex demeureront sur le marché pendant encore de longues années. Toutefois les « sans miroir » grugeront des parts de marché progressivement. C’est inévitable.

    1. Je suis d’accord mais pour certains photographes, il n’y a que les reflex qui sont de « véritables » appareils photo. J’ai un ami qui n’utilisait que son Nikon D3. Depuis qu’il a découvert le Sony a6300, il n’utilise plus son Nikon qu’il trouve trop lourd et encombrant. Les gens changent leurs habitudes, mais c’est long. Le plus drôle c’est qu’il n’arrive pas à croire qu’un si petit appareil puisse faire d’aussi bonnes photos, et en plus c’est un APS-C, alors que son Nikon est un FF.

      1. à bon ouvrier,bon outil…les mirrorless ne sont pas de bons outils,juste une façon pour les constructeurs de « justifier » les économies sur la construction de l’APN… je reste persuadé que le pentaprisme est un vrai coup de génie et que l’on est loin de l’égaler avec les mirrorless…
        en tout cas,pour ma pratique photographique,cela n’est pas vraiment ce qu’il me faut…
        la justification la plus courante de l’emploi des mirrorless est le « gain » de poids…les photographes seraient -ils devenus des chochottes incapables de porter quelques centaines de grammes en plus ? j’ai 60 ans et en nature pendant des heures avec mon sacs bien fourni de 2 boitiers reflex (expert et pro) et les objectifs dont je pourrais avoir besoin…tout cela me suit pendant des km et sur un terrain loin d’être facile…

  1. comme quoi, si l’utilisateur trouve son intérêt, il est prêt à changer…

    sinon, j’ai eu un D3, même si les APS-C sont devenus bons, ça n’égale pas un capteur FF…
    (même si on est pas très loin, on voit quand même une dynamique supérieur lié au capteur plus grand)

    1. C’est ce qu’il me disait. Il gardait son D3 pour des shooting « sérieux » et son A6300 pour ses photos de tous les jours. Bien que doucement il n’utilisait que son A6300. C’est un ancien photographe de l’ère argentique et il avait développé des trucs pour produire avec son Sony des images qui pouvaient rivaliser avec son appareil Nkon FF. Ses photos sont assez étonnantes d’un point de vue technique. C’est un très bon technicien, mais un peu moins « artistiquement ».

Laisser un commentaire