L’approche « Kaizen » : Comment s’améliorer en photographie par une « amélioration continue et progressive »

kz_1

Plusieurs photographes, lorsqu’ils décident de suivre un cours ou de s’améliorer en lisant des livres sur la photo, font souvent l’erreur de vouloir assimiler un tas de nouvelles informations en quelques semaines ou quelques mois ( dans le meilleur des cas). C’est une grave erreur qui souvent les mène directement vers un échec, car la masse d’informations est trop grande. Nous n’avons qu’à penser aux règles de composition, ou a tout ce qui touche de près ou de loin la photographie. Énumérer chacun de ces aspects, serait trop long et ce n’est pas le but de cet article.

En fait, je vous propose de faire exactement le contraire; assimiler 1% de nouvelles connaissances par jour ou par semaine. Comment parvenir concrètement à mettre cela en pratique ? Voici mes explications.

Progressez lentement

Le Canada a envoyé 221 athlètes aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi. Tous ces athlètes visaient la première place sur le podium. Mais la plupart ont commis l’erreur de croire que leurs techniques étaient suffisantes pour en faire des vainqueurs. Nous rêvons tous d’être des gagnants, mais ce rêve, correspond-il à la réalité ? C’est une des questions que vous devez vous poser en tant que photographes amateurs ou avancés.

p_3

Dans une étude, il a été démontré que seulement 15 minutes d’exercice par jour diminuaient les risques du cancer du sein jusqu’à 40%. Des statistiques semblables existent pour presque tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés. C’est le cas en photographie. Apprendre de nouvelles techniques ou de nouvelles règles; ne doit pas se faire rapidement. Commencez par 1% par jour ! Oui, simplement 1%, de cette façon, vous vous donnez plus de chances de réussir que d’échouer, en essayant d’assimiler une grande masse d’informations. Vous pourrez ainsi, comme un Olympien, surmonter vos obstacles plus facilement.

« l’approche Kaizen »

Cette technique, encore peu connue en Occident, est appelée « l’approche Kaizen ». Cette expression nous vient du regroupement des deux mots japonais « kai » et « zen », lesquels signifient respectivement « changement » et « meilleur ». Ou plus simplement: « amélioration continue ». Cette approche peut s’appliquer à toutes sortes de domaines; de la condition physique à la photographie. Le Kaizen a d’abord été pratiqué dans les entreprises japonaises après la Seconde Guerre mondiale, influencé en partie par les entreprises américaines et la gestion de la qualité. Il s’est depuis répandu dans le monde entier et est appliqué à des environnements en dehors des affaires et de la productivité.

photo_3

Cette approche, se réfère à toute amélioration, ponctuelle ou continue, grande ou petite, et fait appel à une philosophie de vie selon laquelle nous pouvons tous nous améliorer, quelque soit la discipline que nous pratiquons. Plusieurs personnes, cherchent des secrets, des trucs et des « hacks » qui les rendront meilleurs. Mais malheureusement, la vie ne fonctionne pas de cette façon. Il n’y a pas de « succès instantané ». Pensez à toutes ces personnes que vous admirez. Elles n’ont pas réussi en quelques mois, mais plutôt en passant par une série de petites actions cohérentes au fil du temps. D’ailleurs, Henri Cartier-Bresson a déjà affirmé : « Vos 10 000 premières photographies sont ce que vous ferez de pire. »

Cessez de viser des changements rapides

Les trucs magiques n’existent pas ! Vous ne pouvez pas échapper aux durs labeurs pour progresser. Au lieu de lire une tonne de livres sur la photo, auto-améliorez-vous doucement et sans heurts. Vous ne pouvez pas atteindre le succès en utilisant une solution rapide. C’est ici qu’entre en jeu le fameux 1%. Si vous viser à vous améliorer rapidement, vous vous découragerez. Cependant, si vous visez à vous améliorer lentement, par exemple 1% par semaine, vous atteindrez votre but plus facilement. En résumer, ce que vous perdrez en vitesse, vous le gagnerez en efficacité. Vous ne devez pas voir cela comme une limitation, mais plutôt comme une technique ou comme une « amélioration continue » sans que vous ayez à brusquer quoi que soit.

p_7

Certains affirmeront que cela va de soi. Que nous ne pouvons pas nous améliorer en quelques semaines. Pourtant si vous saviez le nombre de photographes que j’ai rencontré dans ma vie qui croyait pouvoir devenir d’excellents artistes de l’image après avoir suivi quelques cours et lu quelques livres des grands maîtres; c’est inimaginable!

Progressez de 1 %

L’approche Kaizen, permet de remettre les choses en perspective. Elle nous apprend que les miracles n’existent pas. Qu’il faut y mettre du temps pour parvenir, par exemple, à être un meilleur photographe. Mais elle nous enseigne surtout, qu’il ne faut pas se gaver de techniques et de règles, qu’il est préférable de progresser lentement. Selon Brett et Kate McKay, dans leur livre « The Art of Manliness »:

Au lieu d’essayer de faire des changements radicaux dans un court laps de temps, il suffit de faire de petites améliorations tous les jours qui vont progressivement vous mener aux changements que vous recherchez. Chaque jour, il suffit de se concentrer sur ce 1% pour s’améliorer. Seulement 1% ! Au début, vos améliorations sembleront si petites qu’elles paraîtront inexistantes. Mais progressivement et lentement, vous commencerez à remarquer des améliorations dans votre vie. Cela peut prendre des mois ou même des années, mais doucement vous vous améliorerez, sans vous en apercevoir.

Progresser de 1% chaque jour est un moyen simple et pratique d’atteindre de grands objectifs. Pourquoi ? Parce que ce 1% est facile à atteindre. C’est minuscule. C’est facile. C’est faisable. Et il est applicable dans la plupart des disciplines que vous allez entreprendre. Cela sera moins intimidant et plus simple à gérer, de plus les résultats seront plus durables que se lancer de grands défis à court terme qui, au final, vous décourageront.

Au sujet de l’auteur

Thomas Oppong est un écrivain et auteur de plusieurs livres sur la créativité, la vie, la productivité et l’amélioration personnelle. Vous pouvez suivre son travail en visitant sa page Facebook.

3 commentaires

  1. Article intéressant ! Nous laissant cependant un peu sur notre faim !! Concrètement comment cela peut-il se mettre en œuvre en termes d’apprentissage de la photo ?

    1. C’est bien expliqué dans l’article. Il faut aborder l’apprentissage de la photo doucement, de jour en jour, et non pas en se gavant de techniques et de cours en quelques mois comme c’est souvent le cas. Plusieurs écoles sur la photo font croire aux gens qu’après 6 mois, ils deviendront de grands photographes maîtrisant parfaitement cet art. J’ai publié cet article car l’auteur propose une approche plus lente mais plus réaliste basée sur le « Kaizen ».