Comprendre la lumière est l’une des principales conditions pour éclairer avec succès vos sujets en photographie ou en vidéographie. Le photograhe Matthew Rosen de KINETEK, explique certains principes de base de l’éclairage et comment les appliquer sur différents types de surface. Ces explications sont simples, et Rosen propose plusieurs exemples. Donc sa vidéo sera très utile et facile à suivre pour tous les débutants. Voici ses explications:

Il existe deux types de lumière « lisible »: ambiante (celle où se trouve le sujet), et réfléchissante (celle qui rebondit du sujet vers l’appareil photo). La lecture venant de l’appareil photo (évaluative) divise la scène en plusieurs partie et analyse chacun des segments. Il existe trois types de surface: réfléchissante, transparente et neutre – la surface neutre est fondamentalement tout ce qui n’est pas réfléchissant ou transparent.

1. Surfaces réfléchissantes – lumière réfléchie

Bien sûr, un bon exemple d’une surface réfléchissante est un miroir. Lorsque vous émettez une lumière vers le miroir, celui-ci reflètera simplement la lumière et tout le reste sera sombre. Si vous utilisez un posemètre de lumière incidente, il montrera qu’il a bien été éclairé. Pour une surface réfléchissante comme celle-ci, si vous éclairer ce qui se trouve autour, le posemètre de lumière incidente, vous indiquera qu’il n’a pas été éclairé correctement, mais dans votre appareil photo, vous verrez qu’il a bien été éclairé, et c’est ce qui est le plus important dans ce cas.

2. Surfaces transparentes – rétro-éclairage

Avec des surfaces transparentes, vous ne pouvez pas les éclairer comme vous le feriez avec une surface neutre car il ne réagissent pas à la lumière de la même façon. Par exemple, une bouteille en verre est à la fois réfléchissante et transparente. C’est la raison pour laquelle vous pouvez l’éclairer par une lumière réfléchissante, mais ce n’est pas suffisant, car elle est plus transparente que réfléchissante. L’utilisation de la lumière ambiante ne fonctionnera pas non plus, car elle passera à travers la bouteille. Si vous souhaitez éclairer un objet transparent correctement, vous devez l’éclairer par ce qui se voit à travers lui. Dans l’exemple de la vidéo, c’est le mur derrière la bouteille.

3. Neutre – lumière ambiante

Vous devez éclairer un sujet neutre avec une lumière ambiante pour que vous puissiez avoir votre photo. Bien sûr, parfois, vous pouvez la combiner avec une lumière réfléchissante pour accentuer certaines caractéristiques, comme séparer le sujet de l’arrière-plan ou compenser le manque de lumière ambiante.

N’oubliez pas qu’un posemètre de lumière incidente mesure une lumière qui provient directement d’une source lumineuse et qui est réfléchie sur un sujet, un objet ou une surface. C’est important de savoir cela car si vous devez utiliser un posemètre, vous devez comprendre ce qu’il indiquera.

Mais le plus important est que vous devez garder à l’esprit que de nombreux sujets sont composés de différents types de surface, donc ils nécessitent une combinaison de techniques d’éclairage. Par exemple, les objets nécessitent un éclairage venant de ces trois techniques, les visages en nécessitent deux; ambiante pour la peau et réfléchissante pour les yeux.

Bien que vous pouvez (ou devrez) combinez ces trois techniques d’éclairage, il est bon de connaître ces trois principes d’éclairage. Ils peuvent être utiles dans de nombreuses situations, notamment à planifier l’éclairage de votre prochaine séance photographique ou à produire des photos correctement et magnifiquement éclairées.

[via]
jupiter2000éclairagetuto
Comprendre la lumière est l'une des principales conditions pour éclairer avec succès vos sujets en photographie ou en vidéographie. Le photograhe Matthew Rosen de KINETEK, explique certains principes de base de l'éclairage et comment les appliquer sur différents types de surface. Ces explications sont simples, et Rosen propose plusieurs...